En 2012, 79% des malwares mobiles ciblaient Android

Une nouvelle étude confirme la progression des malwares sur le secteur du smartphone et place Android en tête des OS les plus affectés.
Android malware ver worm sq gb logo

Si Android est le plus populaire des systèmes mobiles de smartphones aux côtés d'iOS et de Windows Phone, ce serait également le plus touché par les malwares. C'est en tout cas ce que rapporte une étude du cabinet F-Secure portant sur l'année dernière. Alors que la part de marché d'Android serait passée de 49,2% en 2011 à 68,8% en 2012, le système représentait l'année dernière 79% des menaces contre 66,7% un plus tôt.

A titre de comparaison, le système iOS ne compterait que pour 0,7% de l'ensemble des malwares observés sur mobiles devant Windows Mobile et Blackberry à 0,3% mais détenant une part de marché bien moins importante. Symbian, dont le taux d'adoption est en chute libre, représentait fin 2012 19% des malwares contre 62,5% en 2010. F-Secure explique qu'entre octobre et décembre, Android aurait enregistré un pic de malwares avec une part de 96%.

66% des malwares découverts seraient des chevaux de Troie se faisant passer pour les applications légitimes. Les analystes ajoutent que sur les 96 variantes de malwares observées, 21 d'entre eux procéderaient discrètement à l'envoi de SMS surtaxés. Notons également une multiplication des malwares plus sophistiqués récupérant les numéros d'authentification de transactions financières envoyés via SMS par les établissement financiers afin de procéder à des virements sur des comptes externes.

Retrouvez l'étude dans son intégralité ici (PDF).

etude f secure
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )