le lundi 15 janvier 2018

La Nintendo Switch émulée moins de 10 mois après sa sortie

Moins de 10 mois après la sortie de la console, la team à qui l'on doit déjà le très bien fichu Citra 3DS emulator annonce avoir réussi à émuler la Nintendo Switch. La team ne donne pas encore de date officielle de release, mais cela ne saurait tarder.

Pour ce premier émulateur de la Switch, la team reste dans les noms d'agrumes en le baptisant Yuzu.

Sortie imminente


Il fallait bien que cela finisse par arriver, mais rares étaient ceux qui pensaient que cela se produirait aussi tôt : la Nintendo Switch va très bientôt pouvoir s'émuler sur un PC. C'est en tout cas la promesse de Yuzu, le futur premier émulateur de la Switch, annoncé par la team de développeurs à qui l'on doit Citra, l'émulateur le plus abouti d'une autre machine de Nintendo, la 3DS.

A vous, donc, même sans posséder la Switch, la découverte de The Legend of Zelda : Breath of the Wild : le jeu est déjà émulé depuis plusieurs mois (il l'avait été sur Cemu moins d'une semaine après la sortie officielle du jeu !), mais dans sa version Wii U. Il sera bientôt accessible en version Switch, de même que, progressivement, l'ensemble du catalogue de la console : Super Mario Odissey, Splatoon 2, etc.




Une « GameCube sous stéroïdes »


La team Yuzu ne donne pour l'heure aucun détail sur l'ergonomie de cet émulateur de Switch à venir, mais c'est véritablement un exploit qu'elle vient d'accomplir : venir à bout aussi rapidement des résistances d'une console, que Nintendo espérait voir tenir plus longtemps que ses devancières aux assauts des développeurs fans d'émulation.

La faisabilité de la chose faisait d'ailleurs l'objet d'une discussion nourrie sur Reddit. Beaucoup de contributeurs considéraient que ce n'était qu'une question de temps, la Switch étant fondamentalement, selon l'un d'entre eux, une « GameCube sous stéroïdes » sans surprise technique majeure. Plusieurs d'entre eux pronostiquaient son émulation avant même la PS4, pourtant sortie depuis plus longtemps. D'autres témoignages laissent entendre que de faux émulateurs chargés de malwares circulaient depuis quelques temps. Les joueurs pourront se rassurer avec un premier émulateur fonctionnel. Quant à la légalité de la chose, rappelez-vous que l'émulateur en soi n'est pas illégal, contrairement aux copies des jeux soumises à droits d'auteur.

Modifié le 14/02/2018 à 17h01
Commentaires