Firefox : bientôt une cure de performances grâce au multi-processus

Mozilla entend bien repositionner son navigateur dans la course face à la concurrence et pour ce faire, elle finalise actuellement la prise en charge du multi-processus.

Quatre à sept fois plus rapides et plus stables. Telle est la promesse de Mozilla pour les prochaines versions de Firefox. Les développeurs sont en train de revoir de fond en comble l'architecture du navigateur, un projet baptisé en interne Electrolysis.

Voilà plusieurs années que le projet Electrolysis est en développement chez Mozilla. Plus précisément, ce dernier a vu le jour au sein de la version 3.7 de Firefox. L'objectif : dissocier le chargement de la page et son contenu tout en isolant le navigateur du reste du système. Ainsi, si le plugin d'une page web ne charge pas, le reste du navigateur doit toujours être fonctionnel.

En juin dernier, Mozilla avait activé le multi-processus à environ 1% de l'ensemble des utilisateurs de Firefox. Cette semaine, la fondation ouvre les vannes à 10% et dans les prochaines semaines, près de la moitié des aficionados du navigateur profiteront de cette nouveauté.

firefox banner


Asa Dotzler, directeur chez Mozilla, explique qu'avant la prise en charge du multi-processus, les ingénieurs ont planché sur l'optimisation de la consommation de mémoire vive avec le projet MemShrink, précisément pour éviter les problèmes aujourd'hui rencontrés par la concurrence et notamment Google Chrome.

Electrolysis sera complètement achevé dans les versions 52 et 53 de Firefox.

Modifié le 07/09/2016 à 11h13
Commentaires