Espace membre :
flechePublicité

// Test Google Chrome 9 : le navigateur poids plume de Google

Partager ce dossier

Publié par le Lundi 21 Fevrier 2011

Google Chrome 9


Sorti fin 2008, Google Chrome a connu une évolution vertigineuse si on s'en tient aux numéros de version. En réalité, chaque version de Chrome n'apporte pas de nouveautés radicales, mais le navigateur de Google offre aujourd'hui un cocktail de rapidité, de simplicité et de fonctionnalités assez impressionnant pour un logiciel aussi récent.

Rester à la page sur Google Chrome est une tâche complexe. Avant de rentrer dans le détail de la version 9, rappelons le schéma de fonctionnement de Google avec son navigateur. Google sort une version majeure de Chrome à peu près tous les 2 mois. Reste à savoir ce que l'on entend ici par version majeure. Clairement, si on s'en tient à l'évolution du navigateur depuis sa version 1.0, on pourrait sans doute dégager 3 ou 4 mises à jour réellement « majeures », ce qui est déjà beaucoup pour un logiciel dont la première version a été publiée en septembre 2008. Voyons à présent où en est le navigateur dans la version qui nous intéresse : la 9.0 !

Interface


A sa sortie, Google Chrome avait créé un style : barre d'adresse/recherche unique, suppression de la barre de menus (Internet Explorer 7 avait déjà commencé le travail), et onglets au sommet de la barre d'adresse. Depuis, la plupart des concurrents ont adopté un look similaire, même si Internet Explorer 9 est le seul à avoir adopté la barre d'adresse unique. Google a encore simplifié son interface depuis la version 6 puisque l'ensemble des menus est désormais réuni sous un seul bouton.

Google Chrome 9 interface
Google Chrome a créé un style imité par la plupart des navigateurs


Pour le reste, pas de changement, et c'est tant mieux puisque Google Chrome brille par sa simplicité d'utilisation et sa réactivité. C'est toujours aussi propre, avec une intégration correcte aux différents OS gérés. Sous Windows 7, les jumplists sont gérées, tout comme l'aperçu de la progression des téléchargements dans la barre des tâches, et il est même possible de désolidariser un onglet et le coller en mode « aero snap », même si la fonctionnalité n'est pas évidente : il faut bien viser le milieu du bord de l'écran. On regrettera en revanche que le mode plein écran ne permette toujours pas d'accéder aux onglets.

Google Chrome 9 intégration Windows 7
Chrome prend en charge les jumplists de Windows 7


Fonctionnalités


Si Google Chrome a commencé sa carrière avec un panel de fonctionnalités des plus minimalistes, le navigateur s'est considérablement enrichi au fil des versions. Ainsi, les dernières moutures de Chrome ont apporté deux ajouts plutôt bienvenus pour les néophytes : l'intégration par défaut du lecteur Flash et, depuis la version 8, d'un lecteur de documents PDF. Ce dernier est plutôt minimaliste (pas de gestion des signets par exemple), mais propose tout de même des contrôles de zoom.

Google Chrome 9 lecteur PDF
Un lecteur PDF minimaliste est intégré au navigateur


Le logiciel gère les extensions depuis sa version 4, avec un catalogue de plug-ins moins fourni et moins bien rangé que celui de Mozilla, qui reste une référence en la matière. Ainsi, à quelques exceptions près du style Autopager, les extensions Chrome se limitent souvent à des boutons ou des barres supplémentaires, et ne vont pas aussi loin dans la personnalisation du navigateur que certaines extensions Firefox : on ne trouvera pas, par exemple, l'équivalent d'un TabKit.

Google Chrome 9 extensions
Google Chrome et les extensions : pas autant de possibilités que sous Firefox


La gestion des onglets ne bouge pas dans la version 9, mais la page d'affichage d'un nouvel onglet s'enrichit de l'intégration des « applications » du Chrome Web Store. Dévoilé en même temps que Chrome OS, celui-ci permet « d'installer » des applications web auxquelles on accède depuis des icônes disposées sur cette page, et remplace la bibliothèque d'extensions et de thèmes.

Google Chrome 9 page nouvel onglet applications
La page d'ouverture d'un nouvel onglet affiche les applications web << installées >>


On trouve actuellement quelques applications ou jeux en ligne qui tentent de proposer une expérience utilisateur proche d'une application desktop, mais dans la pratique, il faut bien l'admettre : cette boutique ne propose rien d'autre que… des signets, avec une interface d'installation et de démarrage rappelant l'App Store d'Apple ou l'Android Market. Le Chrome Web Store n'étant pas encore localisé, la version française de Chrome 9 affichera par défaut la bibliothèque des extensions « old school »

Quid alors de l'ancien comportement de cette page de nouvel onglet, qui consistait à afficher une mosaïque des sites les plus visités ? Pas de panique : il est possible de réduire la partie « applications » et de déplier cette mosaïque, dont le comportement n'évolue pas, et permet toujours d'épingler un site et de réorganiser les vignettes.

Google Chrome 9 page nouvel onglet sites visités
La mosaïque des sites les plus visités reste disponible


La synchronisation des données via le compte Google est toujours de la partie, et impressionne toujours par son exhaustivité et sa réactivité : signets, extensions, thèmes et réglages sont répercutés instantanément d'une instance à l'autre du navigateur, et quelle que soit la plateforme. Les plus paranos rechigneront peut-être à confier ces informations à Google, mais c'est un fait : ça marche et on retrouve automatiquement son environnement d'une machine à l'autre.

Google Chrome 9 synchronisation
Le compte Google peut être utilisé pour synchroniser extensions, thèmes et réglages entre différentes machines


En revanche, certains points souffrent toujours de défauts agaçants. Ainsi, le gestionnaire de téléchargements ne gère toujours pas la reprise d'un téléchargement interrompu après le redémarrage du navigateur. De plus, la liste des téléchargements, façon résultats de recherche Google, coupe automatiquement l'adresse d'origine de ceux-ci, sans aucune possibilité de les récupérer dans le presse-papiers !

Pas de problème en revanche au niveau de la gestion des signets, un peu minimaliste mais efficace grâce à la présence, comme sous Firefox, d'une étoile dans la barre d'adresse, permettant d'ajouter un site aux favoris en un clic. Les résultats présents dans les favoris remonteront automatiquement en tête lors des recherches dans la barre d'adresse. Par rapport à Firefox, il manque toutefois l'association à des mots clés.

Sécurité


Google Chrome propose en matière de sécurité des options des plus classiques. On retrouve ainsi un filtre anti phishing et sites malveillants basé sur une liste noire. Comme ses concurrents, Google offre aussi un mode de navigation privée, dans lequel les données personnelles (historique, mots de passe, cookies) ne seront pas sauvegardées. Le navigateur indique clairement les sites sécurisés par un certificat dans la barre d'adresses.

Chrome est également un des rares navigateurs web, avec le futur Internet Explorer, à utiliser des processus séparés pour chaque onglet ouvert, ce qui peut être intéressant pour quitter un site récalcitrant sans compromettre tout le navigateur, ou libérer la mémoire plus rapidement lors de la fermeture des onglets actifs, certains navigateurs peinant sur ce point.

Performances


Google Chrome s'est fait remarquer sur ses performances, notamment par son excellent moteur d'exécution Javascript, qui coiffait tout le monde au poteau fut un temps. Néanmoins, cette époque est clairement finie, et si Chrome propose toujours des résultats remarquables, il est désormais talonné de très près par Safari (rien de nouveau), Opera 11, Firefox 4 (Beta 11 à l'heure où nous écrivons ces lignes) et même dépassé d'une courte tête par Internet Explorer 9 RC sur le test SunSpider 0.9.1 (mais pas sur le test V8 de Google, l'honneur est sauf !)

Google Chrome 9 FishIETank
Google Chrome 9 prend en charge l'accélération matérielle mais il faut l'activer manuellement


L'accélération matérielle de l'affichage est en vogue depuis Internet Explorer 9 et les dernières bêta de Firefox 4. Google Chrome la prend en charge, mais elle n'est pas activée par défaut : il faudra pour cela saisir « about:flags » dans la barre d'adresse et activer les options « Composition graphique avec accélération matérielle » et « 2D avec Canvas et accélération matérielle ». Une fois activée, l'accélération tient ses promesses et Chrome atteint un score de 29 FPS au test Fish IE Tank de Microsoft, juste derrière Firefox 4 (31 FPS), Internet Explorer 9 RC étant naturellement plus rapide (45 FPS) puisque le test est vraisemblablement optimisé pour le navigateur de Microsoft.

Compatibilité


Bénéficiant de l'avance de Webkit en matière de rendu HTML, Chrome est un très bon élève du point de vue du respect des standards du W3C, totalisant un score de 242 au HTML5 Test, et un 100% à l'Acid Test 3. Le navigateur intègre la prise en charge la plus complète qui soit du point de vue du tag HTML5 Video, puisqu'il est le seul navigateur à prendre en charge les codecs H264, WebM et Ogg. Malheureusement, ça ne va pas durer : Google a décidé de supprimer la prise en charge H264 sur les prochaines versions, afin de privilégier son format WebM, qui est open source, mais cette décision ne va pas faciliter l'établissement d'un standard autour de la balise vidéo…

Google Chrome 9 html 5 test
Google Chrome 9 acid test 3


Autre point sur lequel Chrome se distingue : les animations CSS. Comme Safari, Chrome dispose actuellement d'une certaine avance puisqu'il prend en charge des propriétés CSS « vendor specific », c'est à dire qui peuvent être ignorées par les autres navigateurs sans compromettre la visibilité du site, mais qui offrent un petit supplément d'interactivité sur les pages. Les web fonts sont naturellement prises en charge, mais Google Chrome peut surtout se targuer d'être le seul navigateur offrant par défaut une prise en charge HTML 5 et Flash via l'inclusion du plug-in dans le navigateur.

Notre avis :


Malgré ses quelques défauts, Google Chrome reste à l'heure actuelle le navigateur web le plus rapide, le plus performant et le plus agréable à utiliser pour le grand public. En revanche, son positionnement n'en fera pas forcément un bon choix pour les utilisateurs qui en veulent plus au niveau des fonctionnalités, et certains utilisateurs lui préféreront un navigateur plus « indépendant » comme Firefox ou Opera. En outre, Internet Explorer 9, bientôt disponible en version finale, marche sur ses plates-bandes avec un net progrès sur les performances et la compatibilité, tout en s'inspirant de sa démarche épurée.

Les plus

  • Lancement rapide
  • Excellente ergonomie
  • Personnalisable (extensions et thèmes)
  • PDF et Flash intégrés

Les moins

  • Pas de flux RSS
  • Pas de reprise des téléchargements

Google Chrome 9.0

Navigateur web

Très bon

  • Fonctionnalités
  • Ergonomie
  • Performances
  • Compatibilité


Vous aimerez aussi

Article du Lundi 21 Fevrier 2011 par Stéphane Ruscher

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels Outils PDF

PDFCreator
Créer des fichiers PDF gratuitement et rapidement avec cette perle du monde libre : PDFCreator !
Adobe Reader
Adobe Reader : le lecteur PDF officiel signé Adobe
Foxit Reader
Foxit PDF Reader : Le lecteur PDF gratuit alternatif le plus populaire !
PDF-XChange Viewer
PDF-XChange Viewer : Visionner et commenter les documents PDF avec cet excellent utilitaire gratuit !
PDF SaM (Split and Merge)
PDF SaM : Fusionner, couper vos PDF avec cet excellent logiciel gratuit !
Nitro PDF Reader
Nitro PDF Reader : Visionner et commenter des PDF avec cet outil gratuit, accessible et ingénieux !
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité