Face à Office 365, Google se montre plus agressif

Les tensions entre Google et Microsoft sur le marché professionnel montent d'un cran. La firme californienne convoite plus que jamais les abonnés à Office 365.

Face à Google et ses services Web, Microsoft a changé de stratégie pour sa suite bureautique Office en proposant des formules d'abonnement ainsi que ses propres applications en ligne. Cette flexibilité a porté ses fruits et selon différents rapports, les sociétés auraient majoritairement choisi de rester sur les solutions de Microsoft, ou d'y retourner.

De son côté, Google ambitionne de migrer 80 % des clients actuels de Microsoft Office, qu'il s'agisse d'entreprises, d'universités ou d'agences gouvernementales. A cet effet, la firme de Mountain View développe son offre Google Apps for Work.

Pour convaincre davantage de clients, Google annonce sur son blog la mise en place d'un nouveau programme. Si une entreprise ne peut migrer vers Apps for Work à cause de certains accords commerciaux toujours en cours avec un concurrent, Google se propose de prendre en charge la facture jusqu'à l'expiration du contrat.

Google for Work ban


Le géant estime ainsi que ses services réussiront à convaincre les sociétés sur cette période de transition prise à ses frais et que ces dernières finiront par opter pour Google Apps for Work. « Il existe une nouvelle manière de travailler et nous pensons que lorsque vous verrez Docs et le reste de Google Apps en action, vous ne ferez pas marche arrière », est-il ainsi expliqué.

Pour l'heure, ce programme est réservé aux Etats-Unis et au Canada.
Modifié le 20/10/2015 à 13h53
Commentaires