Publicité ciblée : après Mozilla, Google propose sa solution

Cookies
Après Mozilla, c'est au tour de Google de proposer son dispositif facilitant la désinscription des internautes à la publicité ciblée.

Le « Do Not Track » ...
La FTC (Federal Trade Commission), l'organisme chargé de réguler le commerce aux Etats-Unis, avait formulé une requête auprès des éditeurs de navigateurs afin de faciliter la gestion de la publicité ciblée pour les internautes. A tour de rôle chacun propose donc son dispositif. L'un des points noirs aujourd'hui réside dans l'utilisation de cookies. Ces petits éléments sont stockés dans le cache du navigateur et, pour chaque site internet visité, retient les paramètres de l'internaute. Ce dernier aura par exemple précisé qu'il ne souhaite pas recevoir de publicités ciblées ou au contraire spécifié ses goûts personnels. Seulement lorsque le cache du navigateur est vidé l'ensemble de ces paramètres disparaissent.

... selon Mozilla
En répondant à la requête de la FTC, Mozilla présentait hier sa solution qui consiste à envoyer une requête HTTP aux sites Internet. Une fois l'option activée par l'utilisateur, Firefox déclare aux sites Internet que l'internaute ne souhaite pas recevoir de publicités ciblées. Cette fonctionnalité, désactivée par défaut, propose l'avantage de ne pas bloquer complètement la publicité mais nécessite d'être adoptée par les autres éditeurs de navigateurs ainsi que par les sites Internet participants.

... selon Google
De son côté Google propose de résoudre le problème via une extension baptisée Keep My Opt-Outs. « Une meilleure approche est une extension de navigateur qui permet de se désinscrire facilement de la publicité ciblée une fois pour toute et conserver ce paramètre au sein d'une extension ». Google n'en est pas à son premier coup d'essai. En 2009, la firme planchait sur une extension disponible pour tous les navigateurs et permettait aux utilisateurs de se désinscrire du cookie publicitaire du réseau Google.

Google rappelle également qu'au travers de Chrome, il est possible de gérer les cookies classiques mais également ceux générés par Flash. L'extension Keep My Opt-Outs est disponible dès à présent pour Chrome. Son code source a été distribué et plusieurs versions pour les autres navigateurs sont en cours de développement.

... selon Microsoft
Pour rappel, au mois de décembre, Microsoft annonçait qu'Internet Explorer 9 proposerait un système de liste similaire au plug-in AdBlock. Cette dernière, intitulée Tracking Protection List (TPL), contiendra des adresses que le navigateur ne pourra appeler que lorsque l'internaute aura tapé l'URL ou cliqué sur un lien direct. Cela évitera donc les appels passés par des sites tiers aux adresses de la TPL pour tracer l'activité web de l'utilisateur.

L'internaute pourra également créer ses propres listes rouges en incluant les sites qui ne sont pas autorisés à installer des cookies. La contrepartie existera : l'utilisateur pourra créer un ensemble d'adresses que les sites tiers seront autorisés à appeler. Les préférences seront sauvegardées d'une session à l'autre. Si cette méthode offre davantage de flexibilité, certains estiment que le mécanisme est trop complexe pour l'internaute. Aussi, dans certains cas, plusieurs éléments d'une page web ne s'afficheront pas.
Modifié le 12/07/2012 à 09h52
Commentaires