Microsoft se retire du groupe anti-Google FairSearch

Microsoft a décidé de ne plus soutenir financièrement le groupe FairSearch pointant des pratiques abusives et déloyales mises en place par Google.

En 2010, plusieurs acteurs sur le marché de la recherche en ligne s'étaient alliés pour avoir plus de poids face à Google. Plus précisément, ils accusent le géant de la recherche d'entretenir des pratiques déloyales et anti-concurrentielles tout en faisant du lobbying auprès des autorités de régulation du commerce aux Etats-Unis ou en Europe.

Durant plusieurs années, FairSearch.org était constitué de TripAdvisor, Expedia, Hotwire, Nokia, Oracle, Twenga, ShopCity ou encore Microsoft. On se rappelle que l'éditeur de logiciels avait lancé la campagne Scroogled visant à décrier les pratiques de Google dans le domaine de la vie privée avec des publicités ciblées jugées inappropriées. En janvier dernier, Microsoft avait choisi de fermer ce site.

Mais la firme de Redmond a également décidé de se retirer du groupe FairSearch. Interrogé par le blog Recode, un porte-parole de la société affirme ainsi : « nous évaluons régulièrement notre participation au sein des organisations de l'industrie et avons décidé de ne pas continuer notre adhésion à FairSearch ».

FairSearch


FairSearch avait pour vocation de mettre en lumière les pratiques de Google et pour Microsoft, le travail a été effectué. La firme de Mountain View est effectivement sous le coup de plusieurs enquêtes. La Commission européenne a formellement ouvert deux enquêtes au printemps dernier. La première porte sur le secteur des comparateurs de prix tandis que la seconde passera en revue les pratiques de la société sur son système Android. En septembre dernier la Federal Trade Commission aux Etats-Unis a également annoncé vouloir scruter les pratiques de Google sur son OS mobile et le mois suivant, la Russie a demandé à la société d'être plus équitable envers la concurrence.
Modifié le 26/01/2016 à 11h08
Commentaires