Samsung et LG misent sur l'Internet des objets

L'Internet des objets sera assurément l'une des tendances fortes au CES de cette année, qui débute dans les heures qui viennent. Samsung et LG devraient être particulièrement présents en la matière lors du salon de l'électronique grand public.

À ce jour, l'Internet des objets s'apparente encore à un bazar organisé, chaque appareil nécessitant une application dédiée bien précise pour se coordonner aux autres appareils et au final, fonctionner à l'unisson.

Pour répondre à cela, Samsung propose de faire d'un téléviseur le cœur de sa maison connectée, tandis que LG opte quant à lui pour une plate-forme appelée SmartThinQ.

La télé comme plate-forme connectée pour Samsung


Même si le consommateur lambda n'est pas encore prêt pour l'Internet des objets, les derniers téléviseurs estampillés Samsung le seront lors de la grand-messe technologique de Las Vegas, la semaine prochaine. Car Samsung en est certain : malgré la montée en puissance des ordinateurs, des smartphones et des tablettes dans les foyers, les téléviseurs restent un point central de la maison

SmartThings

Hyun Suk Kim, le président de Visual Display Business chez Samsung Electronics, se félicite de la place de leader de son entreprise dans ce domaine : « La gamme 2016 de téléviseurs connectés offrira de nouvelles possibilités aux consommateurs et consolidera la position de leader de Samsung en la matière ».

Ainsi, si vous êtes équipés en réfrigérateurs et autres lave-vaisselle intelligents de la marque, vous pourrez les contrôler ou retrouver les informations qu'ils distillent sur votre téléviseur, grâce à la plate-forme ouverte SmartThings. « Appliquer cette technologie aux appareils actuellement présents dans les foyers représente un pas en avant considérable qui facilitera la vie de tous les utilisateurs des maisons connectées », commente Alex Hawkinson, le PDG de SmartThings, dont la technologie est aujourd'hui intégrée à plus de 200 appareils actuellement sur le marché, allant des interrupteurs aux caméras de sécurité, en passant bien-sûr par l'électroménager.

LG SmartThinQ, pour tout connecter


À première vue, SmartThinQ ressemble beaucoup au Amazon Echo ou au routeur OnHub de Google, mais le gadget cylindrique de LG propose plus de fonctionnalités que ses deux concurrents. Il permet d'écouter de la musique en streaming sans fil et dispose d'un écran couleur qui se synchronise avec les smartphones pour devenir la tour de contrôle de tous les appareils connectés de la maison. Petit bonus, ce routeur peut aussi appeler et recevoir des coups de fil.

SmartThinQ

Autre point fort, il est compatible avec AllJoyn. À ce jour, AllJoyn est la plus grande plate-forme de domotique, adoptée par tous les grands fabricants d'électroménagers de Sony à Electrolux. Cela signifie que le routeur SmartThinQ pourra prendre en charge des appareils autres que ceux dans le giron de LG.

« Le LG SmartThinQ Hub est un exemple de plus de l'approche d'ouverture qui représentera, selon nous, l'avenir de la maison connectée », a commenté Jo Seong-jin, PDG de LG Electronics Home Appliance & Air Solution Company. « La transparence et de forts partenariats avec des leaders de l'industrie permettront de rendre plus accessible la technologie des maisons connectées, et aussi plus pratique pour les consommateurs ».

En parallèle de son SmartThinQ Hub, LG dévoilera aussi sa nouvelle gamme d'appareils électroménagers premium appelée « Signature ». Cette ligne d'appareils connectés comprendra un téléviseur, un réfrigérateur, un lave-linge et un purificateur d'air.
Modifié le 04/01/2016 à 11h25
Commentaires