Espace membre :
flechePublicité

// Apple TV : la 3e tentative est-elle la bonne ?

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Mercredi 28 Mars 2012

Parallèlement au nouvel iPad, Apple lance la nouvelle génération de l'Apple TV. Le boitier multimédia d'Apple n'évolue en fait que sur un point principal : la prise en charge du 1080p, permise par le passage à un processeur A5. L'occasion pour nous de revenir sur un boitier qui a eu du mal à nous convaincre jusqu'ici…

logo apple
C'était plus ou moins une surprise : le nouvel iPad n'est pas la seule nouveauté lancée par Apple pour le printemps. La firme de Cupertino profite également de l'occasion pour revoir son Apple TV, avec des changements nettement moins radicaux que pour la 2e version du boitier, puisque… Rien n'a changé ou presque ! Le « presque » est tout de même de taille puisqu'après des années de bridage en 720p, l'écosystème vidéo d'iTunes passe enfin au 1080p, pour offrir, en théorie, une qualité d'image comparable à ce que propose une Xbox 360 par exemple...

Apple en profite pour revoir deux aspects de son petit pavé, proposé à 109 euros : son processeur, qui passe de l'A4 à une version simple cœur de l'A5, et son interface utilisateur, qui subit une énième refonte. Des nouveautés assez limitées, donc, mais cette nouvelle Apple TV nous donne néanmoins l'occasion de faire le point sur la place qu'occupe le boitier dans l'écosystème d'Apple et sur son réel intérêt sur notre marché, où l'offre vidéo d'Apple reste en retrait par rapport aux Etats Unis…

Design et connectique retour au sommaire


Si l'Apple TV « 2 » était une refonte totale, la 3e génération se distingue… par son exacte ressemblance avec le modèle précédent. La nouvelle Apple TV est donc toujours un petit pavé en plastique noir de 252 g, plutôt bien fini, bien que prenant facilement les traces de doigt et les rayures sur les tranches. Aucun affichage, hormis un petit point de lumière blanche, filtrant comme d'habitude à travers des trous microscopiques.

Apple TV


Aucun changement non plus en ce qui concerne la connectique : 1 sortie HDMI, 1 sortie optique pour l'audio pour les amplis ne gérant pas l'audio HDMI, 1 port Ethernet et… c'est tout ! Même si aujourd'hui, les amplis home cinema sont devenus monnaie courante, il est tout de même dommage de ne pas disposer d'une sortie analogique pour le son, compliquant du coup l'utilisation du boitier sur un écran d'appoint (tout le monde n'a pas un kit d'enceintes à entrée optique ou un ampli dans sa chambre…). Et ne cherchez pas l'utilité du port Micro USB qui complète la connectique : comme toujours, il ne sert que pour le service après vente.

Apple TV


Voilà pour le boitier : on ne change rien, et à vrai dire c'est tant mieux : l'Apple TV est un modèle de miniaturisation, et un appareil que l'on pourra glisser discrètement en dessous de son téléviseur.

En revanche, là où on souhaiterait un peu d'innovation, c'est au niveau de la télécommande. Alors certes, l'Apple Remote est jolie et discrète : un bel objet épuré en aluminium comme Apple aime les faire. Mais le minimalisme a ses limites, et ce pauvre pavé directionnel accompagné d'un bouton central et de deux boutons périphériques (lecture/pause et Menu) a fait son temps. En plus d'être limitée, l'Apple Remote est également peu ergonomique, le pavé directionnel étant très propice aux appuis involontaires, et basé sur une technologie infra rouge certes bon marché mais indigne d'Apple : à l'heure où la plupart des box de dernière génération se mettent aux radiofréquences, il serait temps de moderniser cette télécommande qui reste le moyen principal d'interaction avec l'Apple TV. On notera tout de même qu'Apple propose dans les options une fonctionnalité d'apprentissage de télécommande, qui permettra de récupérer une télécommande inutilisée pour l'associer aux fonctions de l'Apple TV, si on ne dispose pas déjà d'une télécommande universelle de type Harmony.

Apple TV


Composants retour au sommaire


Processeur Apple A5
Comme à son habitude, Apple ne communique pas en détail sur les composants de l'Apple TV. Il faut donc se référer aux découvertes du site iFixIt qui n'a évidemment pas tardé à désosser le boitier. Sans surprise, on retrouve un SoC assez proche de ce que présentait la génération précédente mais à plusieurs différence près. La première est évidemment le processeur qui passe du A4 au A5, mais un A5 simple cœur, contrairement à celui qui équipe l'iPhone 4S et l'iPad 2.

Le « stockage » est quant à lui toujours composé de 8 Go de mémoire Flash. Stockage entre guillemets car il n'est pas possible d'y stocker quoique ce soit : cette mémoire n'est utilisée que pour mettre les contenus en cache.

Enfin, l'Apple TV gère le Wifi N... Mais malheureusement, pas le Bluetooth. La partie sans fil est assurée, toujours selon iFixit, par une puce Broadcomm BCM4330, tandis qu'une antenne supplémentaire a fait son apparition par rapport à la génération précédente.


Interface retour au sommaire


L'Apple TV de 3e génération bénéficie d'une nouvelle interface, enfin pas tout à fait, puisqu'elle profite également à la version précédente… En 720p. En fait de nouvelle interface, c'est surtout l'écran d'accueil qui se voit revu et corrigé. Le système de menus et de sous menus laisse la place à une mosaïque d'icônes colorées rappelant… Le springboard d'iOS. La partie supérieure de l'interface donne toujours accès aux dernières nouveautés en location, ou aux derniers albums écoutés.

Apple TV Interface accueil films


Cette refonte est plutôt bien vue. Déjà, elle est nettement plus agréable à l'œil que les menus un peu tristes de l'ancienne version. Mais surtout, elle permet de mettre directement à disposition de l'utilisateur les principaux contenus : les films, la musique (via iTunes Match), les contenus de l'ordinateur exécutant iTunes, et les quelques contenus additionnels tels que YouTube, Vimeo, les podcasts, ou encore les radios. A défaut de Netflix dont on reste encore et toujours privé en France…

Apple TV interface applications


En revanche, la navigation à la télécommande est toujours aussi fastidieuse, surtout pour parcourir les longues listes de contenus issus de votre bibliothèque iTunes. Si vous disposez d'un appareil iOS, il est vivement conseillé de passer par l'application Remote proposée par Apple. Une fois installée sur iPhone, iPod Touch ou iPad, elle vous permettra en effet de naviguer dans votre bibliothèque via une interface proche de l'application Musique d'iOS, et vous éviter de vous endormir devant la liste interminable de vos artistes ou albums qui défilent. La dernière version de l'application est même compatible iTunes Match (voir plus bas)

Apple TV Remote accueil
Apple TV Remote iTunes Match


Autre avantage de l'application, valable pour toutes les sections nécessitant une saisie : un clavier virtuel s'ouvre automatiquement sur l'écran de votre périphérique, vous dispensant ainsi d'avoir à saisir péniblement vos recherches lettre par lettre. Remote permet également de remplacer la télécommande par un pavé tactile virtuel, mais ça n'est finalement pas beaucoup plus pratique pour naviguer dans les menus…

Apple TV Remote recherche iPhone
Apple TV Remote télécommande iPhone


Quant à l'impression générale laissée par cette interface, on aura évidemment tendance à se dire que si Apple cherchait une interface pour naviguer dans des applications iOS sur un téléviseur, ils ne s'y prendraient pas mieux… Mais c'est sans aucun doute très prématuré !

Fonctionnalités... Et limitations ! retour au sommaire


Que peut-on faire avec une Apple TV ? Les mauvaises langues diront que c'est un peu la question que tous les acheteurs de ce boitier se posent depuis sa sortie. Avant de passer en revue ce que fait une Apple TV, rappelons ce qu'elle ne fait pas :

  • Stocker des vidéos pour les lire localement
  • Lire des vidéos dans des formats autres que le H264
  • Diffuser ou enregistrer de la TV en direct (à quelques exceptions près, que l'on détaillera)
  • Lire des DVD ou des Blu-ray (logique vu sa taille), ou des rips desdits disques
  • Connecter un disque dur ou une clé USB pour lire son contenu

Voilà qui élimine déjà pas mal d'usages que l'on prête généralement à ce type de boitier. Pour être clair, on pourrait dire que l'Apple TV est un prolongement de l'écosystème Apple, qui permet de lui donner une destination vers un téléviseur et un ampli home cinema, et rien de plus. Si vous cherchez un boitier polyvalent, allez plutôt voir du côté d'un WDTV Live.

Location de films retour au sommaire


La fonctionnalité principale, autour de laquelle Apple a refondu son boitier, est la location de films. Celle ci bénéficie, en théorie, d'une nouveauté marquante : la prise en charge de films en 1080p. Encore faut-il que les films proposés proposent cette définition, et il va sans doute falloir laisser un peu de temps à Apple pour cela.

Apple TV films catalogue


A l'heure où nous avons écrit ce test, seuls une poignée de titres étaient effectivement en 1080p, ce qui est indiqué distinctement dans la page de présentation du film. Si seule la mention « HD » figure dans la description, le film est en 720p.

Apple TV films location 1080p
Apple TV films location 720p


Les conditions de locations conservent le principe inauguré par la version précédente : une fois la transaction effectuée, l'utilsateur a 30 jours pour commencer la lecture de son film, et peut le regarder autant de fois qu'il veut pendant 48 heures une fois la lecture commencée. On se souvient qu'à la sortie de l'Apple TV 2, ce délai était de 24h, ce qui était franchement trop court. En revanche, les tarifs sont toujours un poil trop élevés. La plupart des films HD sont proposés à 4,99 euros, certains films plus anciens descendant jusqu'à 3,99 euros, ce qui est également le prix des locations SD. On notera tout de même une initiative sympathique : un film ancien mais relatif à l'actualité cinématographique du moment est proposé toutes les semaines à 0,99 euros (là encore, en SD sur les exemples que nous avons pu observer).

Evidemment, il faudra une connexion rapide pour bénéficier du 1080p : n'essayez pas de lancer le film sur une connexion Wi-fi avec un signal faible, buffering constant garanti ! La qualité nous a paru en revanche tout à fait satisfaisante sur le film testé (Twilight 4, ne nous regardez pas comme ça, c'était à peu près le seul film 1080p en couleur au moment du test, l'autre étant... The Artist !). Une compression visible par moments, mais dans l'ensemble, c'est plutôt bien vu : une expérience d'achat simple et efficace, et une qualité d'image au rendez vous. Pas mal… (NB : les captures, pour des raisons techniques, ont été réalisées en 720p)

Apple TV locations Twilight 1


La navigation est également agréable : un appui prolongé sur le bouton central permet d'accéder à la liste des chapitres sous forme de vignettes. C'est propre et nettement moins intrusif que les menus d'un DVD ou d'un Blu-ray. En revanche, la recherche et le parcours du catalogue de films privilégie toujours la découverte et le choix impulsif au détriment du classement : même dans la navigation par genres, les films sont proposés en vrac sous la forme d'une mosaïque d'affiches. On note tout de même une petite amélioration de l'interface, malheureusement réservée à la partie location de films : un appui sur la touche Menu de la télécommande affiche une barre de raccourcis permettant d'accéder directement aux genres, aux meilleures ventes ou encore à la recherche.

Apple TV Interface film chapitres
Apple TV Interface film lecture


Là où ça se complique, c'est au niveau de la gestion des appareils et du catalogue. Tout d'abord, imbroglio des accords avec les studios et chronologie des médias obligent, tous les films ne sont pas disponibles à la location et à l'achat. Or, sur l'Apple TV, seuls les films disponibles à la location sont affichés : il n'est pas possible d'acheter un film et de le regarder sur le boitier.

Pour ne rien arranger, certains films disponibles à la location à leur sortie peuvent très bien disparaître pour n'être dispo qu'à l'achat ! C'est le cas d'Inception, par exemple : on pouvait le louer lorsque nous avions réalisé notre comparatif des offres iTunes et Zune. Plus maintenant ! D'ailleurs on ne peut l'acheter qu'en SD, mais ça n'est pas le sujet.

ITunes Inception


On peut aussi évoquer le problème de la VO. Déjà, elle n'est pas systématique, loin de là. Mais attention : pour un même film, Apple propose deux locations différnetes. Les cinéphiles devront faire attention de louer la VOST (indiquée comme telle). Et on parle bien de VO sous titrée, car les sous titres sont tout simplement obligatoires (incrustés dans la vidéo ?). Pour les anglophones n'ayant pas besoin de sous titres en bas, voire en haut de l'écran lors des génériques, pas de solution de secours : c'est VO sous titrée (quand elle est disponible) ou VF.

Vous en voulez encore ? Si vous louez un film depuis l'Apple TV, vous ne pourrez le regarder que sur votre Apple TV. Vous pouvez également le louer depuis iTunes… Mais il n'apparaîtra pas par magie dans la liste de vos films en location : il faudra pour cela allumer l'ordinateur sur lequel vous l'avez loué et téléchargé, activer le partage dans iTunes et vous pourrez accéder à votre film depuis la section… Ordinateurs ! Logique…

Certaines de ces limitations sont censées avoir été corrigées avec la mise à disposition de tous les achats de films depuis iCloud… Mais une fois de plus les accords n'ont été signés, pour l'instant, qu'aux Etats Unis. Quant aux séries TV, elles sont toujours aux abonnés absents en France : l'icône n'est même pas présente sur l'interface d'accueil. Il faudra donc se contenter de les acheter sur iTunes, puis de les regarder en streaming depuis l'ordinateur, via la fonctionnalité de partage (voir plus bas).

Apple TV Main Menu US


D'une manière générale, on ne peut de toute façon que déplorer la pauvreté du catalogue proposé. Ca n'est pas un problème isolé d'Apple : l'ensemble de l'offre actuelle en VOD accuse un retard colossal par rapport à la variété de l'offre musicale. Et ne parlons même pas de VOD illimitée de type Netflix...

AirPlay : l'atout de l'Apple TV


Lors de notre test de l'Apple TV de 2e génération, Airplay n'était pas encore actif, et son intégration par la suite a sensiblement changé la donne concernant l'intérêt du boitier, il faut bien l'admettre.

Pour les retardataires, AirPlay est l'évolution de la fonctionnalité AirTunes qui permettait de diffuser sa musique depuis iTunes vers une borne Airport Express, ce qui est d'ailleurs toujours possible, et étendu à la diffusion de vidéos. Intégré à tous les appareils iOS (avec des degrés divers de fonctionnalités selon les générations), AirPlay permet de diffuser des photos, de la vidéo et de l'audio en provenance du périphérique vers l'Apple TV, et ce sans aucune configuration. La technologie s'est retrouvée intégrée dans un certain nombre d'amplis, mais l'Apple TV reste la solution privilégiée pour diffuser de la vidéo.

Apple TV Airplay configuration


On peut évidemment le faire depuis la section vidéo ou photo d'un appareil, mais plus généralement, depuis n'importe quelle application utilisant la source audio : applications de radios, Spotify, Instacast… Les vidéos HTML5 intégrées à Safari sont également de la partie, tout comme l'application YouTube (pas franchement utile puisque YouTube est déjà intégré à l'Apple TV). Bref, une solution immédiate pour diffuser les contenus d'un iPad ou d'un iPhone vers le téléviseur. Couplé à certaines applications, Airplay peut prendre tout son sens : lors de l'iTunes Festival, on pouvait ainsi suivre les concerts diffusés en direct dans le confort de son canapé via l'application proposée par Apple. Pas mal...

Les utilisateurs d'iPhone 4S ou d'iPad 2 peuvent également bénéficier de la fonction de recopie vidéo qui fait exactement ce que l'intitulé laisse entendre : recopier l'écran du périphérique sur le téléviseur. Certains jeux exploitent même cette fonctionnalité pour diffuser l'image en plein écran, comme Real Racing 2 HD. Malheureusement cette fonctionnalité reste limitée au 720p et affiche une compression et des freezes qui rendent son usage encore trop juste pour les jeux.

Apple TV Recopie vide?o Airplay


A noter que par défaut, Airplay ne demande pas de mot de passe. C'est pratique, mais pour vous protéger des petits plaisantins de votre famille qui pourraient diffuser n'importe quoi sur votre Apple TV, vous pouvez heureusement en définir un !

iCloud : de la musique et des photos... Mais pas de vidéos ! retour au sommaire


L'autre nouveauté qui relance l'attrait de l'Apple TV, c'est iCloud ! La prise en charge du nuage d'Apple vient combler, en théorie, l'absence de stockage local : pas besoin de disque dur ou de mémoire flash : tous vos contenus sont disponibles en ligne. Ca c'est pour la théorie. Malheureusement, comme il est dit plus haut, on ne peut pas encore profiter d'une des annonces majeures d'Apple à ce niveau : la possibilité de disposer de toutes ses séries et tous ses films achetés sur l'iTunes Store, depuis le cloud, sans stockage local. En revanche, il est déjà possible de visionner le Flux de Photos de son iPhone (ou iPad, maintenant que l'on peut l'utiliser pour prendre des clichés sans avoir honte) sur un téléviseur HD, sans avoir à transférer quoique ce soit. Dommage que cela ne concerne pas encore la vidéo, mais pour cela, il y a toujours Airplay.

Apple TV photo stream


Mais surtout, on bénéficie d'iTunes Match ! Disponible en France depuis la fin de l'année 2011 pour 25 euros par an, iTunes Match met en correspondance votre bibliothèque musicale, quelque soit l'origine de vos morceaux, avec les titres disponibles sur l'iTunes Store. Et si le morceau n'est pas disponible, et s'il répond à certains critères (voir notre test), il le transfère sur le nuage. En clair : vous disposez de toute votre bibliothèque musicale en streaming, qu'il s'agisse de morceaux achetés sur l'iTunes Store ou non, sur votre Apple TV.

Apple TV configuration iTunes Match


Une activité de moins qui nécessite d'allumer un PC ou un Mac dans la maison. Le streaming est rapide, les morceaux démarrent parfois avec quelques secondes d'attente, mais tous les titres sont mis en cache progressivement, ce qui garantit une lecture continue (et « gapless » !) de l'album une fois la lecture du premier titre lancé.

Apple TV Interface iTunes Match artistes
Apple TV Interface iTunes Match albums


Partage à domicile retour au sommaire


En plus de ses fonctionnalités basées sur le cloud et iOS, l'Apple TV conserve sa fonctionnalité de diffusion en streaming de contenus depuis un Mac ou un PC exécutant iTunes. Pour cela, il faudra activer le partage à domicile dans iTunes… Et donc disposer d'un compte utilisateur, même pour diffuser des contenus qui n'ont rien à voir avec l'iTunes Store, ce qui continue de nous laisser songeur…

Apple TV partage a domicile 1


Une fois le partage activé, vous pourrez avoir accès à votre musique, vos photos et vos vidéos, ainsi qu'aux locations ou achats de vidéos (films et séries TV) que vous aurez effectué depuis iTunes, puisque cela reste le seul moyen de les visionner sur l'Apple TV en France. Bon, ça marche, et c'est bien intégré, mais c'est un peu la moindre des choses, et on regrette toujours l'impossibilité de stocker quoique ce soit sur le boitier, ou de connecter une clé USB ou un disque externe, tandis que la vidéo est évidemment toujours limitée aux formats pris en charge par iTunes, c'est à dire... le H264. N'importe quel boitier multimédia ou console compatible DLNA faisant aussi bien, voire beaucoup mieux, on ne s'extasiera toujours pas sur ces possibilités…

Apple TV musique iTunes


Autres fonctionnalités retour au sommaire


On ne s'attardera pas sur les fonctionnalités supplémentaires de l'Apple TV, mais un rapide passage tout de même. Si le visionnage des matches de la MLB, nécessitant d'ailleurs un abonnement, n'aura aucun intérêt en dehors des expatriés américains et des fans de baseball, on pourra tout de même profiter de modules consacrés à YouTube et à Vimeo, à la possiblité de visionner et d'écouter des podcasts, aux traditionnelles bandes annonces QuickTime et radios iTunes, et à un module d'information proposé par le Wall Street Journal.

Apple TV YouTube
Apple TV Vimeo


On n'y passera pas sa vie, mais ça complète (un peu) l'offre, tout en regrettant évidemment le principal absent : Netflix ! Aucun équivalent à ce service de VOD illimitée n'est proposé, pas même nos services lourdement bridés par la chronologie des médias comme CanalPlay Infinity, ou des services de rattrapage de chaines de TV.

Apple TV podcasts
Apple TV radios


Conclusion retour au sommaire


Disque dur Apple TV
Disons le franchement, on aurait aimé que la conclusion du test de cette Apple TV 3e du nom diffère des deux précédentes. Malheureusement, malgré quelques avancées, ça n'est pas encore le cas. On va tout de même commencer par les points positifs : si le catalogue de films en 1080p se développe (ce qui n'était pas le cas au moment de notre test), disposer enfin de vraie HD après des années de 720p est plus qu'appréciable, d'autant plus que la qualité semble être au rendez vous.

Il faut également admettre que la prise en charge d'Airplay et d'iCloud relance sensiblement l'intérêt de l'Apple TV comme extension de l'écosystème iTunes. Pouvoir accéder à toute sa bibliothèque musicale depuis le cloud, via iTunes Match, est un vrai confort… Mais on aimerait maintenant qu'Apple signe avec les studios et les chaines de TV pour offrir la même souplesse en France au niveau des films et des séries TV. Du côté d'Airplay, c'est tout simplement un bonheur de pouvoir diffuser des vidéos, des photos ou même l'image d'un iPad sur le téléviseur, d'un simple tap, sans aucune configuration préalable.

Il reste malgré tout que ces petites avancées, ainsi que la nouvelle interface plutôt agréable ne corrigent pas l'essentiel des défauts de l'Apple TV. Le boitier reste des plus fermés, et n'aura franchement pas beaucoup d'intérêt en dehors des aficionados d'Apple qui ont organisé toute leur consommation numérique autour d'iTunes. Ca reste tout de même une niche, qui verra peut être de quoi s'acquitter du prix de 109 euros de l'appareil. Les autres utilisateurs réfléchiront à deux fois.

On pourrait aussi pester contre la télécommande toujours aussi exaspérante et basique, mais ce qui nous attriste le plus, finalement, c'est que l'Apple TV n'a pas vraiment évolué, dans son concept comme dans ses fonctionnalités, depuis 2007. Là où l'iPod, l'iPhone et l'iPad ont véritablement révolutionné leurs domaines respectifs et créé de nouveaux usages, l'Apple TV demeure la dernière roue du carrosse, un boitier certes très simple d'utilisation, admirable quant à sa qualité de miniaturisation, et qui peut avoir son intérêt en tant que périphérique, mais on attend beaucoup plus d'Apple pour appliquer dans le salon la recette qui a fait son succès pour la musique, la téléphonie mobile et les tablettes.

En l'état, Apple peut certes se conforter dans le fait que personne n'y est vraiment parvenu de toute façon. On a cru un temps que Google allait trouver la solution, mais Google TV a été jusqu'ici un échec cuisant. La dernière mise à jour de la Xbox 360 de Microsoft, associée à Kinect, nous semble être ce qui s'approche le plus de ce qu'on aimerait voir sur nos téléviseurs. La firme de Cupertino va-t-elle bientôt nous sortir enfin de son chapeau une vraie Apple TV associée à des applications et une interface utilisateur vraiment novatrice ? On peut l'espérer, mais à l'heure actuelle, cela tient toujours de la spéculation…

Les plus

  • Design et miniaturisation impeccables
  • Enfin du 1080p !
  • Compatibilité AirPlay et iTunes Match
  • Totalement silencieux

Les moins

  • Télécommande très limitée
  • Contenus manquants en France
  • Compatibilité limitée au MP4/H264
  • Peu d'améliorations

Apple TV - 3e génération

Boitier audio/vidéo

Assez bon

  • Ergonomie/design
  • Fonctionnalités
  • Compatibilité

Vous aimerez aussi

Article du Mercredi 28 Mars 2012 par Stéphane Ruscher

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
77,99 €
à partir de
64,95 €
à partir de
77,89 €
à partir de
62,89 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Poster Forge
Réalisez facilement vos affiches avec Poster Forge !
ABC Amber Nokia Converter
convertir des fichiers vmg
WordFIX
Restaurer les fichiers Word endommagées
Faronics Anti-Executable Standard
Empêchez l'exécution de programmes
Petit Prolexis
Essayez un correcteur orthographique efficace accompagné de plusieurs dictionnaires !
Microsoft Office 2007 service pack 1
Optimiser votre ordinateur

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité