Comparatif : 7 imprimantes laser à moins de 300 € !

Les tests exécutés pour évaluer ces imprimantes sont les mêmes que ceux mis en œuvre avec les multifonctions jet d'encre, la partie numérisation en moins. Nous nous sommes basés sur des documents représentatifs d'une utilisation normale. Nous avons également chronométré différentes actions, comme le temps d'allumage et le délai pour sortir la première page en noir et en couleur.

Vitesse d'impression - Noir et blanc


document à 10%
Nous imprimons 10 pages avec l'encre noire uniquement d'un document représentant un taux de couverture de 10 %. Nous lançons le chronomètre dès que la première feuille commence à sortir (on ne peut pas voir quand la feuille est attrapée comme avec les imprimantes jet d'encre) et nous l'arrêtons à l'éjection de la dernière feuille. Nous ramenons le résultat à un nombre de pages par minute. Notez qu'à l'exception de l'imprimante Lexmark, ces résultats ne sont pas sensibles aux différents réglages d'impression (qualité brouillon, normale ou supérieure).


Le plus grand résultat est le meilleur


L'imprimante laser de Lexmark qui prenait l'avantage en 600 ppp est largement dépassée par la Magicolor 3730DN de Konica Minolta. Notez que la C540n tombe logiquement à 12 ppm si on se met en 1 200 ppp (ce qui ne présente aucun intérêt sur du texte, et un intérêt limité sur un mix texte + images). Suivent la Brother et la Samsung au coude à coude. La Xerox vient se placer avant les deux clones Canon / HP qui ferment la marche.

Vitesse d'impression - Couleur


On recommence le test avec cette fois un document de cinq pages mixtes imprimé en 2 exemplaires (soit 10 sorties). Le réglage de la qualité d'impression n'a toujours pas d'impact sur les résultats. Les méthodes de chronométrage restent inchangées.

Document mixte
Les cinq pages mixtes



Le plus grand résultat est le meilleur


Nous n'avons pas fait figurer la Lexmark ici, en raison de son comportement trop hasardeux (parfois très rapide à 19,9 ppm, mais le plus souvent et de façon inexpliquée entre 14 et 3 ppm). Pendant ce temps, la Konica Minolta affirme sa suprématie, suivie par la Brother. Xerox une fois encore s'intercale entre les plus rapides et les plus lentes. Assez loin derrière, les Canon et HP ont chuté, mais pas trop. Ce qui n'est pas le cas de la Samsung, qui avec ses 4 passes voit ses temps d'impression multipliés par 4 !

Vitesse de photocopie et de numérisation avec la Samsung CLX-3185N


Qui dit photocopie dit fonctionnement autonome (sans passer par l'ordinateur). Nous plaçons un exemplaire bien imprimé de notre document noir et blanc avec un taux de couverture à 10 % sur la vitre du scanner, et paramétrons 5 photocopies en noir et blanc. Même chose ensuite avec un document couleur et un réglage couleur. Nous lançons le chronomètre dès l'appui sur le bouton démarrer de l'imprimante et l'arrêtons à l'éjection de la dernière copie. Enfin, nous chronométrons la numérisation en 300 DPI d'une photo A4 exécutée depuis l'ordinateur.


Le plus petit résultat est le meilleur


Les moins bonnes performances du modèle Samsung en impression couleur impactent logiquement la photocopie.

Temps d'allumage


Pour mesurer le temps d'allumage, nous chronométrons tout bêtement le temps écoulé entre l'allumage de l'imprimante (interrupteur mis sur marche) et l'apparition de l'information « Prêt » sur les écrans des imprimantes. Pour la Canon qui n'a pas d'écran, nous consultons l'utilitaire fourni par le constructeur pour voir à quel moment l'imprimante est opérationnelle. Ces manipulations sont faites sur des imprimantes froides, c'est-à-dire qui sont restées éteintes pendant au moins une heure.


Attention, lecture inversée du graphique : le plus petit est le meilleur


La Xerox impose ici un nouveau standard de performances ! Suivent ensuite les Canon, HP et Konica Minolta, assez promptes au démarrage. Arrivent enfin les Samsung, Brother et Lexmark.

Temps de sortie de la première page noire


Pour ce test, toutes les imprimantes sont connectées en USB. Le délai qui nous intéresse ici, c'est celui qui s'écoule entre le clic sur le bouton imprimer du logiciel de traitement de texte et la sortie de la première impression dans le bac. Pourquoi ? Parce que les vitesses d'impression que nous avons testées excluaient volontairement ce délai, histoire de ne pas fausser les résultats. Si vous ne sortez qu'une page, c'est la durée réelle qu'il vous faudra patienter : une indication sur la réactivité de l'imprimante. Ce test est effectué cinq fois, nous vous livrons une moyenne.


Attention, lecture inversée du graphique : le plus petit est le meilleur


La Samsung se montre la plus vive ici, suivie de près par la Lexmark. La Phaser 6010N de Xerox vient se placer devant la Magicolor 3730DN. La Brother arrive plus loin, mais moins que les Canon et HP.

Temps de sortie de la première page couleur


Même chose que précédemment avec une page d'un document mixte couleur (texte + image). L'idée ici est de voir comment le chargement en mémoire de l'image grève le temps de sortie de la page.


Attention, lecture inversée du graphique : le plus petit est le meilleur


La Konica Minolta reprend la tête, nettement. La Samsung et la Brother inversent leurs positions tandis que la Xerox égale cette dernière. Pour les autres modèles, l'ordre est maintenu. On voit que pour les Brother et Lexmark, qui sont censées conserver leurs vitesses d'impression, le passage à un document couleur a un impact sur le chargement en mémoire, et plus sur la Lexmark que sur la Brother.

Temps de sortie d'une photo A4


Nous imprimons une photo en A4, en qualité photo. Nous chronométrons à partir du moment où l'imprimante se met en branle et stoppons la mesure dès qu'elle est éjectée.


Attention, lecture inversée du graphique : le plus petit est le meilleur


Encore une fois, Konica Minolta occupe la première marche du podium. Suivie de près par notre dernière entrante, la Xerox Phaser 6010N. La Brother se montre également rapide sur cet exercice. Concernant la Lexmark, notez que le temps de sortie varie entre 12,1 et 18,7 s selon le pilote choisi. Si on passe l'imprimante en 1200 ppp, le chrono grimpe à 33,5 s. L'imprimante de Samsung, malgré une vitesse inférieure en couleur, parvient à devancer les modèles de Canon et HP.
Modifié le 29/04/2013 à 17h54
Commentaires