Espace membre :
flechePublicité

// Sound Blaster ZxR : essai transformé, moyennant finances...

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Mardi 19 Mars 2013

Après une dernière carte milieu de gamme relativement bonne, la Sound Blaster Zx, c'est au tour du modèle haut de gamme de Creative de rejoindre notre banc de tests : la ZxR. Va-t-elle réussir à détrôner sa concurrente directe, la Xonar Phoebus d'Asus ? Et sera-t-elle d'ailleurs à la hauteur des autres cartes Creative comme l'excellente Titanium HD ?

Creative SoundBlaster ZxR 2

Creative Sound Blaster ZxR



Quoi de neuf ?

Creative SoundBlaster ZxR 8
On reconnaît une certaine filiation dans cette série Z, comme le cache processeur en plastique rouge, le design du bouclier à interférences électromagnétiques ou encore la télécommande (identique à celle de la Zx). Mais la carte se démarque tout de même. Exit le rouge, on devient ici plus sérieux en se parant de noir. Et point de LED (qui ne servait à rien) ou de port HDA interne non plus. Mais surtout, on constate l'arrivée d'une carte fille permettant à Creative de déporter une partie de la connectique qui n'aurait pas tenu sur la carte mère, en raison de l'adoption du format jack 6,35 mm pour les prises casque et micro et du RCA pour la sortie analogique.

Creative SoundBlaster ZxR 4
Creative SoundBlaster ZxR 5
Creative SoundBlaster ZxR 17


La liaison entre les deux se fait via un câble plat de 20 broches qui fait un peu penser aux bonnes vieilles nappes IDE. Cette conception n'est pas sans poser de problème. D'abord, le tandem mobilise un deuxième emplacement dans la tour. Ensuite, Creative aurait pu profiter de l'occasion pour déporter ces prises audio dans un boîtier externe plutôt que de les laisser à l'arrière. Enfin, la carte son secondaire n'est pas reliée à la carte mère de l'ordinateur puisqu'elle est alimentée par la carte son principale via la nappe : du coup, elle branle. Chaque connexion force sur l'extrémité de l'équerre.

Creative SoundBlaster ZxR 6
Creative SoundBlaster ZxR 7


L'autre différence majeure prend place à l'intérieur même de la carte son principale. Le processeur Sound Core3D maison (chipset CA0132) est toujours là, un par carte. Mais on découvre aussi pléthore de DAC (convertisseurs analogique-numérique), d'ADC (convertisseurs numérique-analogique) et de composants haut de gamme : amplificateurs opérationnels échangeables, condensateurs Nichicon Fine Gold, relais miniatures Takamisawa à plus de 5 € pièce… Par ailleurs, la séparation avec l'étage d'amplification est ici bien matérialisée, par une barre de cuivre qui scinde la carte en deux. Bref, la ZxR respire visiblement la qualité !

Image: 1/6 | Lancer le diaporama
 
 
 

Nos deux cartes dénudées ont assez fière allure : Creative a choisi des composants de choix et les a proprement agencés

La carte principale en plus gros plan confirme nos impressions

Sous les caches Sound Core 3D, on retrouve le chipset "couteau suisse" Creative CA0132, qui intègre un DAC plafonnant à 102 dB, un ADC à 101 dB, et qui gère également les entrées / sorties et applique les traitements audio (DSP)

La carte principale embarque deux amplificateurs opérationnels JRC 2114...

... et deux autres de type LME 4971. Ces quatre amplificateurs opérationnels peuvent être remplacés par d'autres pour sculpter la signature sonore à sa guise. Attention, cette manipulation reste réservée aux connaisseurs. Et Creative ne fournit pas d'autres amplificateurs opérationnels comme le fait Asus sur ses Xonar Essence One.

Creative n'a pas été avare sur les condensateurs, des Nichicon Fine Gold



Revenons rapidement sur les caractéristiques des différents DAC et ADC, fonctionnant tous à 44,1 kHz/192 kHz sur 16/24 bits, que la carte intègre :

  • 1 ADC stéréo Burr Brown PCM4220 (rapport signal/bruit 118 dB) ;
  • 2 DAC stéréo Burr Brown PCM 1798 (rapport signal/bruit 123 dB) ;
  • 1 DAC stéréo Burr Brown PCM 1794 (rapport signal/bruit de 127 dB).

Creative SoundBlaster ZxR 16

Le tandem DAC / ADC intégré au chipset CA0132 de Creative (qui plafonne à 102 dB) n'a donc pas lieu d'être. Le processeur Sound Core 3D sera donc ici utilisé uniquement pour la gestion des entrées/sorties et le calcul des traitements audio. L'amplification de la sortie casque est assurée par une puce TI 6120A2, atteignant un rapport signal/bruit de 120 dB et gérant une impédance jusqu'à 600 ohms. En matière de connectique, la ZxR se positionne un peu en carte à tout faire : de la Hi-Fi avec la sortie analogique RCA et la sortie casque 6,35 mm, du home cinema en optique (entrée/sortie Toslink), du jeu vidéo avec les deux autres sorties jack 3,5 mm pour les voix centrales et arrières (5.1) et même un peu d'enregistrement via l'entrée RCA de la carte fille, l'entrée micro mini jack 6,35 mm ou la compatibilité avec les pilotes à faible latence ASIO. Un peu seulement, parce que sans entrée XLR, le musicien déchantera assez vite…

Comme sur la Zx, la certification THX a disparu. Les traitements sonores sont quant à eux strictement identiques, les Zx et ZxR partageant les mêmes pilotes. La principale différence tient dans l'apparition d'un réglage d'impédance pour le casque avec la ZxR. Par ailleurs le nombre d'entrées/sorties augmente évidemment. On retrouve également le réglage stéréo directe, en plus de la stéréo normale, qui vient court-circuiter les traitements audio et fixer l'échantillonnage de sortie à 192 kHz (modifiable avec la version de pilote 1.00.11 datée du 4 mars 2013). Enfin, l'encodeur DTS reste bien évidemment de la partie, en plus du Dolby Digital.

Image: 1/8 | Lancer le diaporama
 
 
 

Le THX TruStudio Pro et devenu SBX Pro Studio. Mais les traitements proposés sont toujours les mêmes

Le deuxième onglet est consacré au DSP CrystalVoice : ajout d'effets, annulation des bruits environnants, réglages du faisceau (large ou étroit)... Tout fonctionne très bien sauf l'Acoustic Echo Cancellation, qui produit l'effet inverse (il génère une boucle sonore désagréable).

Le Scout Mode reste de la partie, avec une pertinence toujours aussi discutable... L'effet est supposé permettre aux utilisateurs d'entendre les ennemis arriver de plus loin. Dans la pratique, le son se recentre sur les voix tandis que les bruits d'ambiance sont légèrement étouffés.

Cette section fort utile permet de configurer son système audio. C'est ici qu'on sélectionne l'impédance de son casque (nouveauté avec la ZxR), qu'on passe en 5.1, en stéréo ou en stéréo directe (sans effet). On accède également aux réglages fins des haut-parleurs, dans l'ancienne interface bleue des pilotes X-Fi.

L'ancienne interface que voilà, qui colle guère avec le nouveau look de Creative mais qui s'avère toujours aussi efficace si l'on souhaite équilibrer ses haut-parleurs au décibel près.

L'onglet cinéma dispose toujours de l'option DTS Connect : l'algorithme encode à la volée les flux 5.1 non DTS en DTS (fonction DTS Interactive) ou simule du DTS 5.1 ou 7.1 à partir de sources stéréo (fonction DTS Neo:PC). Il est par ailleurs possible de confier l'upmix stéréo vers 5.1 au traitement Creative SBX puis d'utiliser le DTS comme simple véhicule du flux audio alors devenu multi-canal. Le tout en sortant par la connectique S/PDIF. Le Dolby Digital Live est toujours de la partie (même rôle mais à la sauce Dolby). Appréciez comme d'habitude le burlesque des traductions de Creative...

Ici, on pilote les entrées/sorties



Tests d'écoute et mesures de qualité


dolby et dts
Notre protocole de test est maintenu à l'identique par rapport au test de la Sound Blaster Zx : logiciel RightMark Audio Analyzer (v6.2.3) en mode « external loopback » pour la partie mesure, et kit Logitech Z906 avec Blu-ray de référence en DTS et Dolby et autres CD pour évaluer l'écoute. Cependant notez que la configuration de notre machine de test a légèrement évolué. Voici dans le détail les éléments qui la composent :

Carte asus P8Z77
  • Carte mère Asus P8Z77-V LK,
  • Processeur Intel Core i3 2100 (3,1 GHz),
  • 4 Go DDR3-1600 Kingston HyperX,
  • NVIDIA GeForce GTX 560,
  • Disque dur SSD Intel 520 Series,
  • Alimentation Corsair AX850,
  • Windows 7 Edition Pro avec Service Pack 1


Autre nouveauté depuis la dernière version des pilotes communs à la gamme Z, on peut désormais dispatcher une source stéréo vers du 5.1 via S/PDIF en utilisant l'algorithme DTS Neo:PC, en plus de l'habituel DSP maison SBX Pro Studio. La différence de traitement entre les deux est flagrante. Le DSP Creative offre un rendu bien enveloppant puisqu'il ressort un peu de toutes les fréquences sur tous les haut-parleurs, en adaptant simplement le volume et ajoutant du delay sur les arrières. L'ensemble apparaît plus puissant mais apporte un peu de souffle et génère une résonance assez perceptible si l'on compare au DSP de DTS. Le Neo:PC, dont on peut aussi régler la largeur d'effet, va faire davantage de tri dans les fréquences qu'il va renvoyer vers l'arrière. Les voix sont par exemple évitées : on perd en puissance globale mais on gagne ainsi en précision. Dans tous les cas, la ZxR dégage un son riche sur l'ensemble du spectre, plutôt chaleureux et globalement plus agréable que la Zx qui sonne elle plus « sec ».

Qualité de la sortie analogique

Pour évaluer la sortie analogique, on réalise la boucle sonore du test RMAA, en reliant ensemble les deux fiches RCA de la carte principale avec les deux RCA de l'entrée auxiliaire situées sur la carte fille.

Image: 1/16 | Lancer le diaporama
 
 
 
Réponse en fréquence à 44,1 kHz sur 16 bits :
La Sound Blaster Zx, la carte la plus "bas de gamme" de notre sélection, traîne un peu plus la patte en début de spectre par rapport à ses trois rivales que nous lui avons imposées. Peut-être ce qui explique sa réponse plus sèche dans les graves. Mais rien de trop significatif, on reste dans une échelle de variation de 1 dB.
Rapport signal - bruit à 44,1 kHz sur 16 bits :
Dans ces valeurs d'échantillonnage, aucune de nos trois cartes ne parvient à se distinguer.
Récapitulatif à 44,1 kHz sur 16 bits :
Si les écarts restent modestes dans cette configuration d'échantillonnage, on voit déjà que la ZxR va faire mieux que la Zx. La carte revient notamment aux niveaux de la Titanium HD et de la Phoebus en matière de distorsion harmonique totale.

Evaluation de la Sound Blaster ZxR à 44,1 kHz - 16 bits

Réponse en fréquence à 48 kHz sur 16 bits :
Même topo qu'à 44,1 kHz ici, nos trois cartes s'en sortent bien, dans une moindre mesure pour la Sound Blaster Zx.
Rapport signal - bruit à 48 kHz sur 16 bits :
Le changement de fréquence d'échantillonnage à 48 kHz ne modifie pas le rapport signal - bruit.
Récapitulatif à 48 kHz sur 16 bits :
Les performances relevées et les écarts entre cartes à 44,1 kHz sont les mêmes ici.

Evaluation de la Sound Blaster ZxR à 48 kHz - 16 bits

Réponse en fréquence à 48 kHz sur 24 bits :
Les réponses en fréquence restent stables à 24 bits. La Xonar Phoebus d'Asus demeure la plus linéaire des quatre cartes, à peine plus que les Titanium HD et ZxR.
Rapport signal - bruit à 48 kHz sur 24 bits :
Le premier fait véritablement marquant arrive ici, à savoir le décrochage de la Sound Blaster Zx par rapport aux trois autres cartes. Les ZxR, Titanium HD et Xonar Phoebus courent elles dans la même catégorie.
Récapitulatif à 48 kHz sur 24 bits :
Le tableau permet de mieux voir ce qu'il se passe, les chiffres étant éloquents. La Zx prend 12 dB de retard sur la ZxR en rapport signal - bruit, c'est énorme ! Mais à l'écoute ça ne s'entend pas, parce que le bridage vient principalement de l'entrée avec un ADC qui plafonne à 102 dB. En revanche la distorsion harmonique totale est bien supérieure sur la Zx, tout comme le crosstalk stéréo (chevauchement des canaux gauche/droit).

Evaluation de la Sound Blaster ZxR à 48 kHz - 24 bits

Réponse en fréquence à 96 kHz sur 24 bits :
Étonnamment, la courbe de la Titanium HD décroche très tôt, dès 20 kHz et de façon abrupte. Les ZxR et Xonar Phoebus prolongent leur signal aisément jusqu'à 30 kHz et plus.
Rapport signal - bruit à 96 kHz sur 24 bits :
Alors que la Phoebus lâche du leste par rapport à la Titanium HD à 96 kHz (courbe bleue plus haute), la ZxR se maintient à niveau.
Récapitulatif à 96 kHz sur 24 bits :
Les chiffres confirment ce que nous venons de voir : la dernière Sound Blaster de Creative accroche très bien la Titanium HD. Notons cependant que la ZxR devrait techniquement faire mieux, avec 124 dB en sortie et 120 dB en entrée...

Evaluation de la Sound Blaster ZxR à 96 kHz - 24 bits



Conclusion

Creative SoundBlaster ZxR
Avec la ZxR, Creative renoue enfin avec son passé glorieux de fabricant de cartes son. Cette Sound Blaster apparaît tout à fait soignée : le choix des composants comme leur agencement sur la carte font sérieux. Creative a opté pour un duo carte principale / secondaire un brin discutable dans sa réalisation mais qui permet à la ZxR de proposer une connectique généreuse et polyvalente (exception faite de l'HDMI, éternelle absente...), à la fois adaptée à la Hi-Fi, au home cinema et au jeu vidéo. Ecartons tout de suite le moindre doute : la carte sonne parfaitement bien, mieux que la Zx. Mais bizarrement pas plus fort, alors que le DAC de la ZxR est supposé plus généreux que celui de la Zx.

La prestation audio demeure quoi qu'il en soit dans la lignée des autres grandes cartes audio, comme la Titanium HD ou la Xonar Phoebus d'Asus. Avec un avantage de la ZxR en jeu vidéo par rapport à la Titanium HD (meilleure connectique, télécommande, DSP dédiés). Et une dotation plus complète de la ZxR par rapport à la Xonar Phoebus, cette dernière ne disposant pas de DTS. La meilleure carte son du moment ? Parmi celles que nous avons testées, oui. Mais à un prix dissuasif (249,99 € versus 170 € pour la Phoebus et 140 € pour la Titanium) et une disponibilité pour l'heure inexistante...

Les plus

  • Son riche, propre et chaleureux
  • Parmi les SNR les plus élevés
  • DSP efficaces / DTS Connect
  • Prise casque / connectique / télécom.

Les moins

  • SNR en sortie encore loin de la théorie
  • Télécommande ne sert qu'au casque/micro
  • Prix élevé vs Titanium HD ou Phoebus
  • Toujours pas de HDMI...

Creative Sound Blaster ZxR

Carte son

Très bon

  • Performances
  • Fonctionnalités
  • Confort d'utilisation
  • Rapport qualité prix

Vous aimerez aussi

Article du Mardi 19 Mars 2013 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
36,54 €
à partir de
79,80 €
à partir de
43,17 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Filtrage de contenu

IE AdBlock
Antipopup pour Internet Explorer
Anti-Porn
Logiciel de filtrage de contenu.
AdBlock Configurator For Opera
Bloquez les contenus publicitaires sous Opera avec cet utilitaire efficace et gratuit !
SniperSpy
Espionnez l'activité de votre PC à distance
StopPub
StopPub : Bloquez les fenêtres de publicité sur Internet.
Privoxy
Proxy libre puissant
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité