Espace membre :
flechePublicité

// Sound Blaster Zx : Creative dans le droit chemin ?

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Lundi 4 Fevrier 2013

Est-ce que Creative va réussir à sortir de la spirale de produits quelconques dans laquelle le constructeur semble s'être enfermé ? En effet, les deux dernières réalisations du singapourien sous la bannière Sound Blaster (la Recon3D et la Axx SBX 20) n'ont pas laissé un souvenir impérissable. Ou alors pas comme il aurait fallu... Du coup, en voyant débarquer cette Sound Blaster Zx ressemblant comme deux goutte d'eau à la Recon3D, on peut raisonnablement s'inquiéter. A moins que...

Creative Sound Blaster Zx
Creative Sound Blaster Zx7

Creative Sound Blaster Zx et sa télécommande



Quoi de neuf ?

Si le design change peu (même cache processeur sous vitre, LED rouge, bouclier à interférences électromagnétiques similaire, port HDA interne, etc.), on trouve tout de même des nouveautés intéressantes en regardant la Zx de plus près. D'abord, l'adoption d'un DAC Cirrus Logic CS4398 (convertisseur numérique vers analogique), en renfort du même processeur Sound Core3D (le chipset multi usages CA0132) qui officiait seul sur la Recon3D. Voilà qui permet à Creative d'annoncer un rapport signal/bruit de 116 dB pour la Sound Blaster Zx, le DAC CS4398 atteignant en théorie 120 dB contre 102 dB seulement pour le DAC intégré au Sound Core3D.

On notera aussi le passage de condensateurs Fujicon à des Nichicon de meilleur qualité et les fiches de connectique désormais plaquées or. Et en regardant de moins près, on découvre l'imposante télécommande, qui intègre prise casque et entrée micro en deux exemplaires (3,5 mm et 6,35 mm) et deux micros "à formation de faisceaux". La qualité de la capture audio est similaire à celle de la barre de micros livrée avec la Recon3D.

Image: 1/10 | Lancer le diaporama
 
 
 

Sous sa vitre rougeâtre, on retrouve le même cache processeur en plastique, qui suggère que ce dernier ne chauffe pas des masses...

Le port HDA interne, servant à relier le cas échéant les prises casque et micro en façade de la tour PC à la carte

La carte de dos

La carte sans son bouclier EMI : l'agencement est toujours très spartiate mais la qualité des composants a augmenté

Le Sound Core3D, processeur CA0132 de Creative, se trouve toujours au centre de la carte

Mais il est cette fois complété par un DAC Cirrus Logic CS4398, en théorie de meilleure qualité

Les condensateurs sont désormais signés Nichicon

Et toutes les fiches de connectique sont plaquées or

De part et d'autre du boîtier externe, on trouve la paire d'entrée/sortie en min jack 3,5 mm ou en jack 6,35 mm

Et de part et d'autre du potentiomètre de volume, deux micros directionnels



Pour le reste, les spécifications et la connectique demeurent identiques :

  • DAC Creative 96 kHz — 24 bits avec SNR (rapport signal/bruit) de 102 dB sur 6 canaux ;
  • DAC Cirrus Logic 192 kHz — 24 bits avec SNR de 120 dB sur 2 canaux ;
  • ADC Creative 96 kHz — 24 bits avec SNR de 101 dB sur 4 canaux ;
  • sortie casque amplifiée (600 ohms max) ;
  • entrée flexi-jack micro / line-in ;
  • trois sorties analogiques mini jack 5.1;
  • 1 entrée / 1 sortie optique numérique (type Toslink).

Enfin la certification THX de la Recon3D a disparu. Mais tous les traitements sonores THX TruStudio Pro restent de la partie, à l'identique, sous l'étiquette maison SBX Pro Studio.

Les traitements sonores au rendez-vous


Nous vous invitons ici à consulter la page dédiée aux DSP dans notre test de la Recon3D, puisqu'en dehors de la nouvelle marque SBX rien n'a changé. La famille SBX Pro Studio regroupe toujours les traitements Surround, Crystalizer, Bass, Smart Volume et Dialog Plus. Ce avec la même réussite, globalement, que nous reconnaissions alors. On retrouve également les DSP Crystal Voice, Scout Mode, le réglage des enceintes, le menu Cinéma et l'égaliseur 10 bandes.

Image: 1/7 | Lancer le diaporama
 
 
 

Le THX TruStudio Pro et devenu SBX Pro Studio. Mais les traitements proposés sont toujours les mêmes

Le deuxième onglet est consacré au DSP CrystalVoice : ajout d'effets, annulation des bruits environnants, réglages du faisceau (large ou étroit)... Tout fonctionne très bien sauf l'Acoustic Echo Cancellation, qui produit l'effet inverse (il génère une boucle sonore qui vire au larsen).

Le Scout Mode reste de la partie, avec une pertinence toujours aussi discutable... L'effet est supposé permettre aux utilisateurs d'entendre les ennemis arriver de plus loin. Dans la pratique, le son se recentre sur les voix tandis que les bruits d'ambiance sont légèrement étouffés.

Cette section fort utile permet de configurer son système audio, et notamment de basculer sur le DAC Cirrus Logic ou de passer de la sortie haut-parleur à la sortie casque dédiée sans avoir à toucher aux branchements.

L'onglet cinéma voit apparaître l'option DTS Connect : l'algorithme encode à la volée les flux 5.1 non DTS en DTS (fonction DTS Interactive) ou simule du DTS 5.1 ou 7.1 à partir de sources stéréo (fonction DTS Neo:PC). Le tout en sortant par la connectique S/PDIF. Le Dolby Digital Live est toujours de la partie (même rôle mais à la sauce Dolby). Appréciez comme d'habitude le burlesque des traductions de Creative...

Ici, on pilote les entrées/sorties

Et là on ajuste son égaliseur à 10 bandes



Deux précisions à apporter : le mode Stéréo Directe fait son apparition, en plus du mode stéréo normal. La nuance ? Stéréo Directe bascule sur le DAC Cirrus Logic, opérant un changement de périphérique audio sous Windows. Le bémol de taille, c'est que la puce reste figée à 192 kHz (16 ou 24 bits) : elle sur-échantillonne obligatoirement ! Dommage… A l'oreille, on ne fait guère de distinguo. Sur un son de 1 kHz mesuré au sonomètre à un volume donné, le DAC Creative donne 83,1 dB quand le DAC Cirrus Logic plafonne à 83,3 dB…

Creative DAC sound core3D
Creative DAC Cirrus Logic

A gauche la stéréo qui utilise le DAC Creative, à droite la stéréo directe qui utilise le DAC Cirrus Logic


L'autre nouveauté, c'est que la carte son prend en charge l'encodage DTS Connect, en plus du Dolby Live (voir explication dans le diaporama ci-dessus). Par ailleurs, et c'est une bonne surprise, nous n'avons aucun dysfonctionnement de pilote à déplorer, ce qui n'était pas le cas sur les deux derniers produits Sound Blaster… Oui, cette carte est stable !

Tests d'écoute et mesures de qualité


dolby et dts
Pour conduire nos tests, nous avons conservé le protocole, la machine et le kit 5.1 Logitech Z906 utilisés avec la Recon3D mais aussi la Xonar Phoebus d'Asus. Et la X-Fi Titanium Fatal1ty reste là en point de repère.

Pour envoyer une source stéréo sur le kit 5.1 via S/PDIF en confiant l'encodage à la Sound Blaster Zx, il faut sélectionner la sortie haut-parleurs puis activer un encodage DTS Connect ou Dolby Digital Live ET manier de l'effet Surround via le DSP SBX Pro Studio. Le DTS Neo:PC ne sert en fait à rien (le son reste en 2.0). Du coup, le rendu est identique quand on sort en analogique, sans encodeur Dolby ou DTS, et avec le Surround SBX seul. Le volume ne varie pas.

Qualité des entrées/sorties analogiques

Nous procédons ensuite aux mesures des entrées/sorties analogiques pour évaluer la qualité des convertisseurs numérique vers analogique. Nous utilisons le logiciel Right Mark Audio Analyzer 6.2.3 ainsi qu'un câble Hitachi mini jack 3,5 mm avec fiches plaquées or 24k et blindage en cuivre. On boucle ensemble l'entrée line-in et la sortie haut-parleurs à mesurer pour que RMAA effectue ses tests, dont voici les résultats ci-dessous.

Image: 1/19 | Lancer le diaporama
 
 
 
Réponse en fréquence à 44,1 kHz sur 16 bits :

La Recon3D, malgré des nouveaux pilotes depuis nos derniers tests (v2.17.8), reste toujours peu fiable : elle varie de -1 dB à presque +0,5 dB. Notre Zx testée affiche un coup de mou de 20 à 40 Hz (près de -1 dB) mais se stabilise parfaitement sur le reste du spectre. Pour la X-Fi Fatal1ty, c'est plutôt l'inverse mais en moins marqué. Enfin la Phoebus se hisse en première place avec une courbe parfaite !

Rapport signal - bruit à 44,1 kHz sur 16 bits :

La Zx se place au niveau de la Fatal1ty, en dessous de la Xonoar Phoebus d'Asus mais au-dessus de la Recon3D.

Récapitulatif à 44,1 kHz sur 16 bits :

Notre Sound Blaster Zx affiche un peu plus de distorsion harmonique totale (THD) que la Fatal1ty et surtout la Phoebus. Notez qu'on arrive à faire tomber la distorsion sur la Recon3D (par rapport à nos mesures du premier test) mais en baissant le master volume à 78/100 : le rapport signal - bruit chute alors inévitablement.

Evaluation de la Sound Blaster Zx à 44,1 kHz - 16 bits

Réponse en fréquence à 48 kHz sur 16 bits :

Rien ne change quand on passe à 48 kHz, c'est n'est pas anormal.

Rapport signal - bruit à 48 kHz sur 16 bits :

Idem, l'échantillonnage à 48 kHz ne change rien.

Récapitulatif à 48 kHz sur 16 bits :

Seules les plages dynamiques bougent légèrement à la hausse, sur toutes les cartes

Evaluation de la Sound Blaster Zx à 48 kHz - 16 bits

Réponse en fréquence à 48 kHz sur 24 bits :

Les courbes restent là encore identiques

Rapport signal - bruit à 48 kHz sur 24 bits :

Le rapport signal - bruit évolue très nettement lorsqu'on passe sur une résolution de 24 bits, puisque le bruit diminue mécaniquement quand on augmente la profondeur d'échantillonnage. Sur la Recon3D, impossible d'obtenir un gain en raison du problème avéré de saturation précoce. La Zx et la X-Fi Fatal1ty affichent la même progression. Mais la Phoebus s'envole à 113,3 dB !

Récapitulatif à 48 kHz sur 24 bits :

Ce bilan montre à quel point la Zx et la X-Fi Fatal1ty sont proches. La Recon3D s'effondre, la Phoebus décolle !

Evaluation de la Sound Blaster Zx à 48 kHz - 24 bits

Réponse en fréquence à 96 kHz sur 24 bits :

Dans ses derniers retranchements, la X-Fi Fatal1ty voit sa courbe s'affaisser dans les basses fréquences. Mais les autres cartes restent stables.

Rapport signal - bruit à 96 kHz sur 24 bits :

Les positions se maintiennent à 96 kHz, sans évolution notable à signaler.

Récapitulatif à 96 kHz sur 24 bits :

Rien de nouveau à 96 kHz, sinon le phénomène de crosstalk stéréo (chevauchement des deux canaux) qui augmente légèrement.

Evaluation de la Sound Blaster Zx à 96 kHz - 24 bits

DAC Creative versus DAC Cirrus Logic, réponses en fréquences à 96 kHz sur 24 bits :

Notez que le DAC Cirrus Logic sur-échantillonne à 192 kHz alors que l'entrée est elle à 96 kHz - 24 bits. Nous ne découvrons malheureusement pas la différence espérée à la faveur du DAC Cirrus Logic, et c'est plutôt le contraire... de façon symbolique.

DAC Creative versus DAC Cirrus Logic, rapport signal - bruit à 96 kHz sur 24 bits :

Où sont les 116 dB annoncés par Creative ? Nous ne cachons pas notre déception...

Récapitulatif du versus de DAC à 96 kHz sur 24 bits :

En gros, les deux DAC livrent la même prestation, c'est bien dommage que le chipset Cirrus Logic ne soit pas mieux exploité.



Conclusion

Que penser de cette Sound Blaster Zx ? Nous restons partagés… D'un côté, Creative rectifie bien le tir par rapport à la Recon3D (ce qui entre nous n'était pas très compliqué) et sort aujourd'hui la carte son de qualité qu'il aurait dû sortir un an plus tôt. Mais de l'autre côté, la Sound Blaster Zx ne fait pas mieux que la vieille X-Fi Fatal1ty et elle fait surtout nettement moins bien que la Xonar Phoebus d'Asus, à peine plus chère. Sans oublier l'excellente X-Fi Titanium HD, toujours chez Creative, vendue elle à partir de 140 €… Bref, une très bonne carte son dans l'absolu mais à ce prix, il y a mieux… Nous attendons avec davantage d'impatience la ZxR, le nouveau haut de gamme du constructeur (demandé à Creative).

Les plus

  • Son assez propre / rapport signal-bruit ok
  • DSP efficaces / arrivée du DTS Connect
  • Double format jack sur télécommande
  • Prise casque amplifiée

Les moins

  • DAC Cirrus Logic décevant : loin des 116 dB et bloqué à 192 kHz
  • Télécommande ne sert qu'au casque/micro
  • Prix trop élevé vs Xonar Phoebus

Creative Sound Blaster Zx

Carte son

Bon

  • Performances
  • Fonctionnalités
  • Confort d'utilisation
  • Rapport qualité prix



Mise à jour : Creative vient de répondre à nos questions sur les raisons de nos résultats en sortie, loin des 116 dB annoncés. Notre contact nous indique que la boucle effectuée par le logiciel RMAA souffre d'un goulot d'étranglement constitué par l'entrée analogique utilisée. Cette dernière repose sur un convertisseur analogique-numérique qui plafonne à 102 dB, d'où nos résultats. Nous tâcherons avec la ZxR en cours d'acheminement de résoudre ce problème et de refaire nos mesures de la Zx. Notez toutefois qu'à l'écoute, la différence entre les deux DAC ne nous a pas du tout sauté aux oreilles (alors que ça aurait dû être le cas avec 14 dB d'écart). Affaire à suivre...

Vous aimerez aussi

Article du Lundi 4 Fevrier 2013 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
32,90 €
à partir de
79,90 €
à partir de
1,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Outils Flash

Flash Player 8
Nouvelle version du fameux plugin
Flash
Le logiciel de création d'applications web multimédia de référence
Adobe Flash CS3 Professional
Créer des animations interactives sophistiquées
3D Flash animator
Logiciel d'animation flash simple d'accès et abordable
SWF Opener
Lire les animations flash (SWF)
Swiff Player
Lecteur d'animations flash SWF
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité