Espace membre :
flechePublicité

// Zotac Zbox Nano XS Plus : le PC mini pouce

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Mercredi 2 Mai 2012

Zotac Zbox Nano XS Plus


Sortant des sentiers battus, c'est avec un mini-PC réellement miniature et orienté multimédia que le fabricant Zotac compte bien faire parler de lui. La promesse ? De la HD et un boitier tenant dans la main. Alors, n'y a-t-il que la taille qui compte ? La réponse dans ce test.

La société chinoise, plus précisément de la région administrative spéciale de Macao, a vu le jour en 2006 et s'est depuis spécialisée dans la conception de cartes graphiques, de cartes mère mini-ITX et de mini-PC. C'est cette dernière catégorie de produits qui nous intéresse ici, avec une machine on ne peut plus rikiki : la Zbox Nano XS Plus (référence AD11).

Zotac Zbox 2

La Zbox Nano XS Plus de Zotac


Présentation retour au sommaire


En matière d'ordinateur miniaturisé, il va être difficile de faire plus dense. À côté d'un Mac Mini, la Zbox qui tient dans la paume de la main donne des airs de pavé à la machine d'Apple. Oui, c'est la principale force de cette Zbox Nano XS. Voyez plutôt ses dimensions : 10,6 x 10,6 x 3,7 cm, pour 326 g ! La finition pourrait presque s'approcher de ce que propose la firme de Cupertino. Le châssis est constitué d'un cerclage d'aluminium de 1 mm d'épaisseur environ, la coque inférieure est en métal noir, celle supérieure en plastique avec une finition glossy salissante mais sérieuse. Une note de plastique permettant au boitier d'arborer le cercle lumineux d'état de la Zbox dont sont dotés quasiment tous les minis-PC de la marque, ainsi que l'indicateur de mise sous tension et de disque dur. Le seul hic, c'est le bloc d'alimentation externe, pourtant de taille standard, qui apparaît imposant à côté du mini-PC, forcément…

Zotac Zbox14 ter
Zotac Zbox13

A gauche, la Zbox par rapport au Mac mini et à l'Apple TV, à droite le « chatoyant » cercle lumineux sous la coque supérieure


À l'intérieur, l'espace est intégralement exploité. La seule liberté laissée à l'utilisateur sera de changer éventuellement de barrette de mémoire et/ou de module SSD (mSATA). En l'état, Zotac fournit 2 Go de DDR3 Samsung au format SO-DIMM (PC3 10600 à 1 333 MHz), gageons que c'est peu en 2012 et pour 450 €, et un SSD Kingston d'une capacité de 64 Go.

L'équipement s'avère au final assez complet et la connectique généreuse : l'infime évolutivité de la machine ne posera donc pas de problème. Nous retrouvons deux ports USB 3.0, deux USB 2.0, une fiche Ethernet et une prise HDMI 1.4a à l'arrière. À l'avant : un port combo USB 2.0 / eSata (3 Gb/s), une sortie casque/SPDIF optique, une entrée micro et un lecteur de cartes mémoire (SD, Memery Stick, MMC). Quant aux côtés de la bête : rien que des aérations, et il en faudra !

Zotac Zbox8
Zotac Zbox2
Zotac Zbox9

Aucun espace n'est gaspillé à l'intérieur


Côté équipement, Zotac livre une télécommande d'assez bonne facture, un relais d'émetteur infrarouge (au cas où celui en façade ne serait pas visible, selon l'endroit où la Zbox est disposée), un dongle-antenne Wi-Fi n, un convertisseur mini-Toslink/Toslink et un support VESA (75 x 75 mm et 100 x 100 mm) pour accrocher la Zbox au dos de votre écran.

Zotac Zbox7
Zotac Zbox Télécommande

A gauche, le contenu du coffret, à droite la télécommande.


Si cette dernière idée apparaît astucieuse, il faut noter d'une que de nombreux moniteurs utilisent la fixation VESA pour l'attache de leur pied (notamment ceux ergonomiques) et de deux, que les téléviseurs adoptent eux généralement des VESA plus grands (200 mm à 800 mm de large). Ça n'est donc pas évident que vous puissiez fixer la Zbox au dos de votre périphérique d'affichage.

Zotac Zbox4
Zotac Zbox15

Zotac a songé à un système astucieux de fixation via la monture VESA : bien, quand celle-ci n'est pas déjà utilisée par le pied de l'écran...


Les caractéristiques techniques de la machine sont les suivantes :
  • processeur AMD E-450 APU (double cœur à 1,65 GHz) ;
  • GPU intégré AMD Radeon HD 6320 ;
  • Chipset AMD M1 ;
  • 2 Go de DDR3 SO-DIMM à 1 333 MHz (4 Go max) ;
  • SSD Kingstion de 64 Go à 3.0 Gb/s (interface mSATA compatible 6.0 Gb/s) ;
  • Ethernet Gigabit ;
  • Wi-Fi 802.11n (via module externe fourni) ;
  • Audio 8 canaux via HDMI 1.4 ;
  • Sortie optique mini TOSLINK combo casque
  • Entrée micro (analogique stéréo) ;
  • Lecteur de cartes mémoire 6 en 1 ;
  • 2 USB 3.0 (contrôleur de marque Renesas), 2 USB 2.0, 1 USB 2.0 combo eSATA (3 Gb/s) ;
  • Cellule infrarouge en façade.

Il ne manque qu'un tuner TV pour être au grand complet !

Zotac Zbox10
Zotac Zbox12

La Zbox n'a pas souffert... Nous voyons ici l'APU AMD (à gauche) et le chipset (à droite). Sur la deuxième photo, l'APU en plus gros plan


Installation et public visé retour au sommaire


Le mini-PC est impressionnant de compacité et esthétiquement plutôt réussi (bien que ce dernier point soit totalement subjectif), soit. Mais à qui s'adresse-t-il et pour quel usage ? La prétention est claire : la Zbox Nano XS Plus est un mini-PC de salon, destiné à être intégré dans un home cinema pour diffuser du contenu multimédia, notamment des vidéos. Il peut bien sûr aussi servir d'ordinateur à usage bureautique pour un public désireux d'économiser de l'espace, précisément sur un bureau.

La clientèle ? Ça ne sera clairement pas Mme Michu, ou plus globalement un utilisateur néophyte en informatique. Pourquoi ? Parce que sortie du carton, la Zbox n'est qu'une configuration matérielle, totalement dépourvue de logiciel et même de système d'exploitation. Il faut donc passer par une installation d'un OS, qui ne pourra être autre qu'un Windows pour profiter de toutes les fonctionnalités proposées par Zotac.

En effet, nous avons tenté une installation d'un XBMCbuntu 11.0 (le Media Center open source greffé sur un Ubuntu live) mais ni la télécommande, ni le Wi-Fi, ni l'Ethernet ne fonctionnent alors, faute de pilotes appropriés… Sur la dernière version d'Ubuntu (12.04, nom de code « Precise Pengolin »), les contrôleurs réseau (WiFi et Ethernet) fonctionnent parfaitement, reste qu'il faudra, avec la configuration de base, encore faire l'impasse sur la télécommande ; dommage pour ceux qui souhaiteraient faire un usage multimédia de la Zbox sous ce Linux.

Zotac Zbox BIOS
Zotac Zbox BIOS

Comme pour tout PC, il faut passer par le BIOS (ici un BIOS EFI) pour optimiser sa machine. Et notamment régler le mode de stockage en AHCI... pas sûr que l'utilisateur lambda aimera ça !


Nous installons donc un Windows 7 64 bits édition familiale SP1, et première déconvenue : ni le contrôleur Realtek ni le contrôleur WiFi ne sont reconnus par Windows. Décidément... Zotac fournit des pilotes pour Windows avec sa Zbox, mais… sur CD ! Il faut donc soit un lecteur optique externe, soit un deuxième ordinateur pour récupérer les pilotes sur le site de Realtek. Mais pourquoi le constructeur n'a-t-il pas opté pour un support clé USB pour ses pilotes ?

Zotac capture1
Les pilotes que fournit Zotac sont... sur CD !


Deuxième bémol, induit par le fait que Media Center ne sache pas lire les fichiers vidéo MKV : il faut disposer d'un logiciel multimédia supplémentaire, qui si possible s'intègre à Media Center, par exemple PowerDVD 12 de Cyberlink. Ou opter pour l'interface gratuite XBMC mais celle-ci ne lit pas (encore) les Blu-ray.

Zotac capture2
Un logiciel du type de PowerDVD 12 sera nécessaire pour lire des MKV tout en bénéficiant de l'interface de Media Center


Résumons donc : il faut installer un Windows, se dépatouiller avec les pilotes et enfin agrémenter le tout d'un logiciel multimédia qui lise tout (Cyberlink PowerDVD 12, Corel WinDVD 11, Roxio CinePlayer ou en gratuit VLC, XBMC…) ou se tourner vers un des nombreux packs de codec type K-Lite Codec Pack.

Performances retour au sommaire


Nous avons effectué quelques benchmarks sur la Zbox afin de nous rendre compte des performances de la plateforme de Zotac reposant sur l'APU Brazos AMD E-450. Mis en face de deux configurations déjà testées précédemment : la carte GA-350N-USB3 à base d'AMD E-350 et l'Asus AT51ONT-I avec son processeur Intel Atom D525 et sa puce graphique NVIDIA Ion Next Gen. Reste que l'on connait les qualités et les défauts de ces plateformes ; il ne faut pas évidemment s'attendre à des prouesses hallucinantes mais les benchs auront au moins permis de pointer les quelques petits défauts de la Zbox.

Zotac capture3
Voici ce que Windows 7 estime


ScienceMark 2 - Primordia

Zotac Zbox Nano - ScienceMark 2 - Primordia


On démarre notre tour d'horizon des performances avec ScienceMark. Ici la Zbox est la plus rapide à venir à bout des calculs arithmétiques infligés par l'outil avec des performances très légèrement supérieure à l'APU E-350 équipant notre plate-forme de test Gigabyte.

Cinebench 11.5

Zotac Zbox Nano - Cinebench 11.5


Le rendu 3D effectué par Cinebench place la Zbox en tête. Toutefois l'écart de performances entre nos trois plate-formes reste peu significatif.

PCMark Vantage - Memory Test

Zotac Zbox Nano - PCMark Vantage - Memory Test


Le test mémoire de PCMark Vantage donne l'avantage à nos plate-formes Gigabyte et Asus. Celles-ci affichent des performances nettement supérieures, un phénomène expliqué par le recours au double-canal pour la mémoire.

3D Mark 06 - GPU Test

Zotac Zbox Nano - 3D Mark 06 - GPU Test


On termine avec 3D Mark 06 et son test graphique. Le Radeon HD 6320 qui l'anime ne parvient pas à rivaliser avec l'Ion Next Gen de la carte mère Asus. On retiendra tout de même des performances 20% supérieures au Radeon HD 6310 qui équipe la plate-forme Gigabyte à base de Zacate E-350.

Tests de lectures vidéo

Outre ces tests, nous avons effectué nombre de lectures vidéo avec différents formats de fichiers, différents encodages audio et vidéo. Globalement, la question est avant tout de savoir si la Zbox peut lire une copie de sauvegarde de Blu-ray, encodée en très haute qualité, sans encombre. Eh bien la réponse est… oui et non. La plupart des films passent sans saccade, si on pense bien à activer le décodage matériel de la vidéo (par défaut désactivé sur un VLC par exemple).

Nous commençons par la simple lecture d'un BluRay Full HD (1080p) Dolby Digital, ici Casino Royale. Ce dernier passe sans soucis sur la configuration mais il est difficile de parler d'une fluidité parfaite : atteignant régulièrement les 30Mbps, on sent lors de ces pics qu'il pourrait manquer quelques images dans le flux. Rien d'alarmant toutefois.

Continuons avec un fichier .MKV encodé en MPEG-4 AVC avec un débit vidéo qui ne dépasse pas trop les 30 Mbps et un flux audio TrueHD 7.1 inférieur à 4 000 kbps (en 16 bits). Celui-ci est également lu sans encombre tout comme un extrait en MPEG-4 AVC à 30-36 Mbps avec un flux DTS-HD Master 7.1 culminant à 6 200 kbps (en 16 bits) a également été digéré proprement.

Par contre sur le Blu-ray de démonstration Dolby (The Sound Of HD3), l'extrait de Transformers : Dark of the Moon où le débit vidéo grimpe régulièrement au-delà de 35 — 40 Mbps avec du Dolby TrueHD 7.1 qui flirte avec les 5 000 kbps, les saccades interviennent inévitablement.

Transformers 2
Transformers : Dark of the Moon en Blu-ray saccade


Et par ailleurs, si de la 3D en Side-by-Side (ou Half-SBS) passe globalement bien notre crash test, la lecture d'un MPEG-4 MVC (un Blu-ray 3D) met systématiquement la Zbox à genoux, transformant le film en diaporama… Forcément, avec un débit vidéo moyen de 50 Mbps et qui dépasse parfois les 100 Mbps… Il faudra donc s'en tenir à des Blu-ray bien rippés (sans dépasser un débit maximum total de 40 Mbps) ou bien sûr, des DivX, Xvid ou autres encodages plus compressés.

Zotac bitrate
Sur du MPEG-4 MVC (3D), le bitrate explose !


La configuration du Zotac Zbox Nano XS Plus se montre donc un peu juste pour les cinéphiles exigeants. Durant nos divers tests, nous avons également rencontré des ralentissements en changeant de tâches un peu trop rapidement sous Windows 7. Là c'est à priori la mémoire vive qui vient à manquer. Le remplacement de la barrette de 2 Go par une de 4 Go apparaît donc envisageable.

La Zbox au quotidien


Quid du jeu vidéo ? L'usage restera anecdotique. Un jeu modeste comme Left4Dead 2 parvient à tourner de façon à peu près fluide en 1 920 x 1080 pixels quand tous les réglages sont au minimum. Mais si on pousse les réglages au maximum, c'est un carnage en terme de fps ! Bref, il ne faudra pas être trop exigeant, ni en choix de jeu, ni en confort visuel.

Left4Dead2
Left4Dead 2 passe tout juste en 1080p, avec tous les réglages au minimum


Zotac Zbox vertical
Par ailleurs quand l'appareil turbine, la ventilation produit un sifflement de fond assez désagréable. Si la Zbox est planquée derrière la télé, ça va. Mais si elle trône, à vue, au pied de l'écran, la gêne risque d'être plus contraignante.

Cette ventilation, combinée aux bons échanges thermiques du boîtier en aluminium aéré, fait que les températures à l'intérieur restent toujours à bon niveau. Côté processeur, le thermomètre oscille entre 41 et 66° selon la charge, tandis que le GPU voit sa chauffe progresser entre 56 et 81°.

Zotac Zbox températures
Nous utilisons Hardware Monitor pour obtenir les températures du CPU et du GPU dans des cas de figure différents


Côté réactivité de la machine, la Zbox Nano XS remplit bien son rôle de PC de salon. Il faut dire que la présence d'un SSD aide. La machine met entre 34 et 39 s pour démarrer selon les réglages effectués dans le BIOS. Elle se met en veille via la télécommande en 16,6 s et revient à elle en 2,5 s à peine ! Niveau consommation, la Zbox n'utilise que 0,75 W éteinte (2,4 W avec un SSD externe branché), 17 W en temps normal, 31,1 W en charge maximum et 3,4 W en veille.

On notera enfin que l'ajout d'un disque dur externe sera nécessaire pour pallier la faible quantité de stockage interne proposée (59,5 Go libres formaté, une petite quarantaine disponible après installation de Windows). L'usage d'un NAS étant, évidemment, la solution idéale…

Conclusion retour au sommaire

Zotac Zbox5
Zotac signe avec son Zbox Nano XS Plus un des plus petits mini PC du marché. Le produit bien fini séduit clairement de prime abord. D'autant que l'ensemble apparaît assez complet : télécommande, capteur infrarouge déporté, dongle Wi-Fi n, lecteur de cartes mémoire, plaque de fixation VESA, adaptateur optique mini TOSLINK/TOSLINK… La connectique suit, forte de quatre ports USB (dont deux USB 3.0), un combo USB 2.0 / eSata, une prise HDMI 1.4a, un Ethernet Gigabit et de l'audio 7.1 optique (2.0 en analogique) : jusque là, un bien bel angle d'attaque.

Cependant tout n'est pas rose. Première déception : le total dénuement de la machine niveau logiciel. Zotac n'a même pas intégré une petite couche Linux avec un XBMC pour rendre sa machine fonctionnelle. Donc encore moins un Windows… Pas le choix, il faudra mettre un peu les mains dans le cambouis.

Deuxième souci : la configuration bien qu'équilibrée ne permet pas de digérer tout le contenu vidéo qu'on lui offre en pâture. Les MKV ou MTS de très haute qualité (dont le bitrate maximum total dépasse les 40 Mbps) viennent à saccader, les Blu-ray 3D (fichiers MVC) ne passent quasiment pas. Ça laisse certes encore pas mal de champ libre pour nombre de formats d'encodage et de vidéos, mais au prix de la machine, 450 €, nous nous demandons si Zotac n'aurait pas dû faire un boîtier un peu plus gros pour loger une configuration plus puissante ou mieux aérée. La Zbox Nano XS Plus ventile trop fort quand elle mouline… Et elle ne permet pas de jouer dans de bonnes conditions. Et que dire des 2 Go de mémoire vive, tout simplement inacceptables en 2012.

Ce mini PC répondra donc à des besoins très précis, une niche de gens voulant faire plus de choses qu'avec leur Freebox Revolution par exemple (comme accéder au Dolby TrueHD ou DTS-HD Master via l'HDMI 1.4), mais pas trop non plus (pas de 3D en qualité Blu-ray). Le verdict reste donc en demi-teinte, pâlichonne.

Les plus

  • Compacité extrême !!!
  • Finition / design
  • Equipement / connectique
  • Conso / réactivité

Les moins

  • Zéro logiciel / installation à faire
  • Puissance pour vidéos lourdes
  • Pas de tuner TV / souffle en charge
  • Prix assez conséquent / 2 Go de RAM

Zotac Zbox Nano XS Plus

Mini PC

Moyen

  • Qualité/finition
  • Logiciels
  • Performances
  • Silence


Vous aimerez aussi

Article du Mercredi 2 Mai 2012 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Avast! Antivirus Gratuit
Avast! Antivirus Gratuit 8 : la nouvelle mouture de l'antivirus pour tous
Malwarebytes Anti-Malware
Éradiquez vos malwares en quelques clics avec Malwarebytes Anti-Malware Gratuit !
Spybot Search and Destroy
Spybot : Rechercher et supprimer Spyware et Trojan !
AVG AntiVirus Free Edition
AVG AntiVirus Free 2013 : Protéger son ordinateur correctement et gratuitement
Avira AntiVir Personal Free Antivirus
Avira AntiVirus Gratuit : L'antivirus gratuit et performant d'Avira réservé à une utilisation personnelle !
Glary Utilities
Glary : Utilitaires gratuits pour réparer et optimiser votre ordinateur !
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité