Espace membre :
flechePublicité

// Thermaltake Level 10, un boîtier hors norme

Partager ce dossier

Publié par Frédéric Cuvelier le Mardi 1er Juin 2010

Thermaltake Level 10, un boîtier hors norme

Logo Thermaltake
C'est lors du Cebit 2009, au moment de fêter son dixième anniversaire, que la marque Thermaltake s'est offert un peu de publicité avec un cadeau au nom tout trouvé, le Level 10.

Véritable fer de lance de la marque, ce boîtier se distingue par un look à nul autre pareil et une conception qui se veut « révolutionnaire ». Aucun précédent en effet à cette réalisation tout en compartiment qui doit, selon la marque, amener son boîtier vers l'excellence en matière de refroidissement tout en réduisant considérablement les nuisances sonores.

Alors, pari réussi pour Thermaltake ? Nous le vérifierons tout au long de ce dossier en n'oubliant pas de nous attarder sur l'ergonomie, si importante pour un boîtier. Sans tarder, une petite vidéo de la bête tournée au Computex, en juin dernier.



Présentation générale


Thermaltake Level 10
Caractéristiques générales
Matière Aluminium
Couleur Noir
Format Micro ATX, Standard ATX
Dimensions (HxPxL) 666 x 614 x 318 mm
Poids 21 Kg
Capacité d'accueil
Emplacements 5"1/4 3
Emplacements 3"1/2 6
Slots d'extension 8
Accessoires
Ventilateurs 1 x 140 mm à l'avant (aspiration)
1 x 120 mm à l'arrière (extraction)
1 x 60 mm sous le disque n°1
Ports en façade 4 x USB 2.0
1 x FireWire
1 x eSATA
Casque / micro (HD Audio)
Commentaires Possibilité d'ajouter un ventilateur sous chacun des 5 disques
Les apparences ne sont pas toujours trompeuses. Le carton entourant le Level 10 est tout simplement énorme, et les dimensions du boîtier confirment la tendance : même le très imposant Obsidian de Corsair testé récemment dans nos colonnes n'égale pas en taille le Level 10. Toutefois, la forme pour le moins singulière du boîtier ne lui donne pas forcément un air massif. Les différents jours créés par les compartiments du Level 10 (nous y reviendrons) créent en effet une certaine aération, éloignant le boîtier d'un bloc monolithique qui eut été digne des châssis grand-tour destinés aux serveurs.

En revanche, côté poids, pas de mystère : malgré l'aluminium qui constitue la majeure partie du Level 10, la masse à vide se passe de tout commentaire : 21 Kg ! Un monstre à déplacer, d'autant que la pseudo-poignée pensée par Thermaltake est complètement inopérante en plus d'être totalement inconfortable. En effet, le boîtier est bien trop déséquilibré pour être transporté via cette poignée. Qui plus est, la qualité des plastiques utilisés n'incite de toute façon pas à le transporter de la sorte.

Thermaltake Level 10
   
Thermaltake Level 10
   
Thermaltake Level 10


Cette poignée n'est pas le seul élément du Level 10 qui étonne. En réalité, toute l'esthétique de ce boîtier surprend, et pour cause : il a été réalisé par Designworks, un bureau de design appartenant à BMW. Cela plait ou non, mais sachez toutefois que le Level 10 a remporté la médaille de bronze lors de l'International Design Excellence Award (IDEA) 2009.

Est-ce dû aux LED insérées dans le liseret rouge qui entoure le boîtier ? Si le rendu est intéressant à l'avant du Level 10, nous sommes restés très déçus quant à sa partie supérieure : là où nous attendions un petit effet « K2000 », nous n'avons eu en fait que deux diodes constamment allumées. De même, les ports présents en façade ne sont pas illuminés de façon homogène. Cette idée de mise en valeur par un éclairage rouge est intéressante, mais la réalisation laisse clairement à désirer.

Nous le précisions juste avant, Thermaltake a pris soin de placer plusieurs ports en façade : 4 sont de type USB 2.0 (pas d'USB 3.0 donc), un autre est au format e-SATA tandis que les entrées micro et sortie casque répondent à l'appel.

Thermaltake Level 10
   
Thermaltake Level 10


Toujours dans le registre du design, revenons un moment sur ces fameux compartiments qui dessinent le Level 10. Ils sont au nombre de 3 : pour la carte-mère, pour l'alimentation et pour les lecteurs optiques.

Thermaltake Level 10
   
Thermaltake Level 10


Les faces supérieures et inférieures de ces 3 compartiments sont constituées d'un aluminium assez fin, tandis que leurs parois sont tapissés d'un matériau légèrement poreux qui a la fâcheuse tendance à marquer très facilement. Au bout de quelques minutes d'une manipulation pourtant très douce, le Level 10 arborait de nombreuses traces blanches qu'il est de plus difficile à faire partir.

Thermaltake Level 10 (5)


Rien de très original à signaler à l'arrière de l'appareil, c'est pourquoi nous terminons enfin par la seule façade du Level 10, qui affiche deux serrures qui servent à bloquer ou débloquer les compartiments des disques durs pour l'une, ceux de l'alimentation et de la carte-mère pour l'autre. Ces deux verrous ont un intérêt variable : si celui concernant les disques nous parait indispensable, afin d'éviter l'extraction d'un disque en cours d'utilisation, la présence de celui ayant trait à la carte-mère et au bloc d'alimentation est selon nous beaucoup plus discutable.

Thermaltake Level 10


Du côté de l'ergonomie


Après avoir décrit l'extérieur du Level 10, passons aux entrailles de la bête. Comment y accède-t-on ? Les trois capots dissimulant la carte-mère, les lecteurs optiques ou l'alimentation sont montés sur des charnières qui ne nous semblent pas d'une qualité excellente, l'une d'elles laissant échapper un grincement significatif dès les premières utilisations. Le compartiment de l'alimentation n'est pas mieux loti : un morceau de mousse a été placé sur l'un des angles arrière du compartiment visiblement pour soutenir le capot et éviter que la charnière ne travaille trop. Un aveu d'échec qui ne rime vraiment à rien, puisque l'aluminium vient systématiquement buter contre ce morceau de mousse, tant et si bien que ce dernier en a tout simplement été arraché après une journée à peine de manipulation.

Thermaltake Level 10


Globalement, c'est l'ensemble des finitions que nous pouvons pointer du doigt, à l'image de ces portes qui s'ouvrent et se ferment avec difficulté. À l'intérieur ce n'est guère mieux, puisque nous le verrons au montage, aucune des différentes innovations en terme d'ergonomie n'est ici présente. Un exemple frappant : nous en parlerons dans la partie concernant le montage, seules les vis plaquant la façade arrière contre le boîtier sont des vis à main. Point de système de fixation rapide pour les cartes-fille, les lecteurs optiques ou les disques durs...

Notez en revanche que Thermaltake a soigné son packaging avec un petit coffret renfermant précieusement vis, serres-câbles et manuel, ainsi qu'un petit chiffon qui ne vous aidera malheureusement pas beaucoup dans le nettoyage des traces qui s'accumulent sur le boîtier.

Thermaltake Level 10
   
Thermaltake Level 10



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
77,50 €
à partir de
99,60 €
à partir de
70,88 €
à partir de
36,80 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Google Calendar Sync
Synchroniser Google Agenda avec Microsoft Outlook
Rainlendar
Calendrier sur le bureau Windows hautement customisable!
Mon Journal Intime
Créer un journal intime illustré
EssentialPIM
EssentialPIM Free : Calendrier, contact et notes gratuitement !
Mira
Répertoire d'adresse complet
Mozilla Sunbird
Calendrier partageable avec support iCal

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité