Espace membre :
flechePublicité

// Test Sennheiser PC 333D : la robustesse au détriment du confort

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Vendredi 4 Fevrier 2011

Sennheiser PC 333D

On ne présente plus la société Sennheiser, née dans l'Allemagne de l'après-guerre. La marque s'est rapidement imposée comme une référence dans le milieu audiophile avec de nombreux casques d'exception. Mais dans le milieu du jeu sur PC, est-ce qu'un PC 333D peut rivaliser avec les ténors du genre ?

Sennheiser 333D

Le PC 333D de Sennheiser


Présentation du casque

Le PC G4ME 333D figure dans la partie haute du milieu de gamme de Sennheiser (ou la partie basse du haut de gamme, comme on veut…). Il bénéficie donc d'une belle finition, d'un design évolué et d'un prix assez conséquent pour un casque filaire d'environ 140 €.

La technique

Le PC 333D est de conception circum-auriculaire fermée. Par contre, Sennheiser évoque des « oreillettes de taille XL » et franchement, c'est exagéré. Le 333D est loin des HS1 de Corsair ou G930 de Logitech en matière d'enrobage d'oreille. Là, on est partiellement sur du supra-auriculaire. Et comme les écouteurs ne parviennent pas à bien jointer autour de l'oreille, l'isolation qui en résulte s'avère moins efficace (mais encore relativement correcte). Une sensation de petits circum qu'on retrouve également au niveau des transducteurs choisis par Sennheiser. Le constructeur n'en dit rien, mais on peut au moins constater qu'il s'agit d'un petit 32 mm, à vue de règle... Un choix étonnant pour ce type de produit !

Sennheiser 333D écouteur

Les écouteurs appuient en partie sur les oreilles au lieu de les envelopper


Côté réponse en fréquence, Sennheiser est plutôt du style à couvrir large. Le PC 333D ne déroge pas à la règle avec une plage allant de 14 Hz à 22 kHz. Mais pas de quoi tirer de conclusion hâtive sur la dynamique offerte. Par ailleurs, le constructeur se rattrape en mentionnant l'impédance de 32 Ohms ainsi que la pression acoustique maximum atteignant un beau 112 dB ! Dommage qu'il ne soit pas fait état de la distorsion harmonique totale… La capture de la voix passe par un micro unidirectionnel avec atténuation du bruit annoncé pour une réponse de 70 — 15 000 Hz. De la même manière que chez Logitech, la position verticale du bras coupe le micro.

Sennheiser 333D micro

Le micro unidirectionnel avec atténuation du bruit ambiant


L'objet

En conformité avec ce que nous disions sur la petite taille des écouteurs circum-auriculaires, le gabarit du PC 333D appartient davantage à la famille des poids plume. Avec 255 g forcément… Question confort, le PC 333D déçoit quelque peu. Principalement à cause de l'importante pression exercée par l'arceau sur les tempes. Sennheiser nous a habitués à mieux. Et la présence de coussinets pas respirant, chiffonnés dans un matériau rappelant le sac poubelle n'arrange pas vraiment les choses. En guise de lot de consolation, Sennheiser propose un arceau réglable en hauteur, une housse souple de transport, une rallonge de 1,2 m s'ajoutant aux 2 de câble et une branche droite pivotante. Cette dernière peut basculer facilement vers l'avant ou l'arrière pour dégager une oreille et ainsi permettre de converser avec son entourage sans avoir à enlever l'intégralité du casque. Et heureusement, la finition respecte le standing Sennheiser.

Sennheiser 333D arceau
Sennheiser 333D arceau reglable
Sennheiser 333D branche pliable

Arceau rembourré et réglable, branche droite pivotante


Là, le PC 333D conforte son regain d'intérêt. Déjà sa double connectique jack 3,5 mm / USB le rend plus polyvalent. Mais surtout l'USB utilise une carte son estampillée Dolby Headphone avec Dolby ProLogic IIx compatible 7.1. Le fabricant ne dit pas grand-chose à son sujet mais la carte dont on active le traitement Dolby en faisant glisser la plaque supérieure s'avère plutôt efficace.

Sennheiser 333D télécommande3
Sennheiser 333D télécommande2
Sennheiser 333D télécommande

Carte son Dolby Headphone avec connectique USB et entrée et sortie micro et casque


La prise de contrôle au niveau du casque se limite à une commande de volume sur l'écouteur droit. Pas de télécommande à proprement parler, juste la carte son qu'on passe en Dolby ou laisse en stéréo normale.

Sennheiser 333D réglage volume

La commande de volume intégrée à l'écouteur droit


A l'écoute sur…


A l'instar du Logitech G930 ou du Corsair HS1, le PC 333D est doté d'une carte son indépendante qui va faire fonctionner un DSP logiciel installé au préalable sur le PC. C'est lui qui, grâce à la technologie Dolby Headphone parviendra à restituer un son 7.1 sur les deux seuls transducteurs. La technologie Dolby ProLogic IIx vise elle à reconstituer du 7.1 depuis une source stéréo. Dans tous les cas, il s'agit de technique de virtualisation sonore, et non pas de réel 7.1 (pour lequel 8 enceintes sont nécessaires). Seul hic ici : il faut installer les pilotes avant connexion sur PC et redémarrer la machine ! C'est bien la peine de fournir une housse de transport… Surtout quand on voit à quoi se limite l'interaction avec les pilotes : choix du nombre de canaux (2, 4, 5.1 ou 7.1). Et rien d'autre !

Pilotes

L'unique interaction avec les pilotes de Sennheiser


Du jeu vidéo


Le casque floqué « G4ME » se doit d'assurer en jeu vidéo. Et bien c'est parti pour une petite séance de massacre de zombies avec « Left 4 Dead 2 » en 7.1. Même si le naturel de la spatialisation sonore reste encore un cran en-dessous du HS1 de Corsair, qui s'affirme décidément comme un modèle du genre, le PC 333D figure clairement parmi ce qu'il se fait de mieux ici. Largement au niveau d'un Logitech G930 en termes de surround. Le son est propre, signé Sennheiser. Mais pas très neutre. En effet on perçoit clairement une touche métallique dans les aigus et une hauteur relativement importante des mediums. Le dosage entre basses et aigus s'avère équilibré, mais peut-être que le rendu ne sera pas assez pêchu pour les amateurs de grosses basses. On notera que le casque commence à se montrer douloureux à partir d'une demi-heure de jeu. On s'en rend surtout compte quand on l'enlève…

Left 4 Dead 2
Sennheiser 333D détail

Left 4 Dead 2 et une gravure « G4ME » qui ne trompe pas...


En 5.1 avec « Call of Duty : Modern Warfare 2 », le PC 333D donne toujours autant d'amplitude à la géométrie sonore. On débute d'emblée avec un aperçu parlant lors de la scène d'entrainement où la hiérarchie nous demande de faire une démonstration. Dès qu'on tourne le dos pour s'exécuter, on a vraiment l'impression que la voix du supérieur vient de derrière. Sans parler de l'hélicoptère qui tournoie dans les airs... Mais une fois encore, la différence n'est pas flagrante avec du 7.1. Même constat sur Battlefield Bad Company 2.

Call of Duty : Modern Warfare 2
Battlefied Bad Company 2

Avec Call of Duty : Modern Warfare 2 et Battlefield Bad Company 2, le PC 333D rend toujours aussi bien


Du film


Même chose sur du Blu-ray avec bande son en 7.1 comme en 5.1. L'effet surround produit une image sonore qu'on se représente effectivement circulaire et évite l'écueil de la réverbération qui donne la migraine (mais il reste une once de résonnance tout de même). La qualité sonore est toujours satisfaisante ici, si tant est qu'on ne recherche pas de la démesure de graves et qu'on aime les sons chauds.

Illustration Dolby
Blu-ray Dolby

Le Blu-ray Dolby de test propose des contenus variés exploitant le 7.1


De la musique


Avec ses mediums hauts, le PC 333D offre une reproduction des timbres assez chaude, moins naturelle que sur le HS1. Après c'est une signature différente, chacun ses goûts. On apprécie dans tous les cas la bonne clarté du son. Mais on constate malheureusement les limites des transducteurs de 32 mm : à haut volume ils ont du mal à digérer la ligne de basse de la chanson The Package du groupe A Perfect Circle. Non pas que la densité manque mais un des deux écouteurs se met à grésiller. Un peu poussifs donc… Côté volume, on notera que le réglage « 2 CH » dans les pilotes Sennheiser bride fortement la puissance de sortie. Cette dernière monte au fur et à mesure où on ajoute des canaux et devient suffisante qu'à la valeur 7.1. Mais rassurez-vous, tant que la carte son n'est pas sur « Engaged », on reste bien sur du son stéréo. C'est pareil que sur le HS1 en somme.

Bon point : de tous les casques que nous avons pu tester, le PC 333D est celui qui offre la meilleure virtualisation 7.1 sur des sources stéréo. Certes, il ne faut pas s'emballer, la stéréo reste plus convaincante. Mais il faut noter que le Dolby ProLogic IIx fait un travail intéressant ne parvenant à élargir l'image sonore sans trop ajouter d'écho. Maintenant comme toujours, la réussite de l'effet dépend encore du style et de la qualité de la source.

Et le micro ?

L'aspect acquisition est parfaitement géré par le PC 333D. C'est en effet lui qui produit la meilleure capture de tous les casques micro que nous avons pu tester. La qualité de la voix est aussi bonne que sur le HS1 mais le Sennheiser produit encore moins de souffle. Bref, pas d'inquiétude à avoir de ce côté, vos partenaires de jeu vous recevront cinq sur cinq.

Conclusion


Proposé initialement à 200 €, le PC 333D se trouve aujourd'hui à partir de 140 €. Dans l'ensemble, il est évident que le casque Sennheiser ne peinera pas à séduire un public exigeant de joueurs invétérés. Qualité de fabrication, fidélité du micro, efficacité de la spatialisation sonore, carte son amovible, rallonge USB et pochette de transport sont autant d'atouts qui pourront peser dans la balance. Cependant, nous devons émettre quelques réserves. D'abord, si la partie audio reste bien au-dessus de la moyenne (bon équilibre, son clair), il faut noter que le PC 333D n'est pas expert en matière de basses. Ses relativement petits transducteurs n'autorisent clairement pas de démesure. Dans le cadre d'une utilisation musicale, ça peut être assez gênant. Ensuite, l'autre point sur lequel nous attirons votre attention, c'est le confort tout relatif du casque. En effet, l'arceau exerce une pression importante sur les tempes. Et comme les coussinets d'écouteurs sont trop petits pour vraiment faire le tour de l'oreille, le port finit par être douloureux. Si vous avez l'occasion d'essayer avant d'acheter, profitez-en ! Enfin, on déplore le désert de fonctionnalités offert par les pilotes, d'autant plus que Sennheiser les rends impératifs, et impose le redémarrage de l'ordinateur.

Les plus

  • Son clair et puissant / dosage basses - aigus
  • Carte Dolby 7.1 amovible / DSP efficace
  • Belle finition / rallonge et housse
  • Contrôle volume et pivot sur écouteur droit

Les moins

  • Basses saturent à haut volume / son chaud
  • Port manque de confort sur la durée
  • Pilotes limité au choix des canaux
  • Redémarrage du PC obligatoire...

Sennheiser PC 333D

Casque gamer

Assez bon

  • Qualité audio
  • Qualité micro
  • Surround
  • Confort

Vous aimerez aussi

Article du Vendredi 4 Fevrier 2011 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
46,07 €
à partir de
84,89 €
à partir de
69,00 €
à partir de
54,60 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Podcasts

iTunes
iTunes 11 : le logiciel audio de référence signé Apple !
RealPlayer SP
RealPlayer SP : La nouvelle génération du pionnier de la vidéo en streaming !
Winamp
Winamp : La dernière version du plus célèbre lecteur audio !
Adobe Media Player
Visionner des contenus vidéos en streaming
Miro
Miro pour Windows : Navigateur, lecteur, moteurs de recherche, gestionnaire de téléchargement et de bibliothèque multimédia, convertisseur et iTunes pour Androphone !
iTorrent
Téléchargez vos podcasts iTunes avec Bitorrent !
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité