Espace membre :
flechePublicité

// Comparatif casque audio : 30 modèles en test

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Dimanche 25 Avril 2010

Les casques enveloppants à la mode 2/2


Monster Beats Solo


Fruit d'une collaboration originale entre le rappeur américain Dr Dre et le fabricant Monster, le Beats Solo est un casque un peu à part. Il appartient à la caste des produits assez haut de gamme et élève donc son tarif en conséquence (à partir de 150 €).

Monster Beats Solo


Bénéficie-t-il d'une finition adéquate ? Les impressions demeurent partagées : l'assemblage est soigné mais le casque est essentiellement en plastique. Certes, ce dernier matériau semble être plutôt de bonne qualité (dense) mais le casque apparaît nettement moins robuste que celui d'AKG.

Monster Beats Solo détail 1
Monster Beats Solo détail 2

Beats Solo avec réglages minimum et maximum de l'arceau


Le Solo est pliable et muni d'une télécommande avec micro pour remplir la fonction main libre. Avec des coussinets en simili ultra tendres et une pression modérée de l'arceau, le casque trouve un bon compromis entre tenue et confort. Les écouteurs supra-auraux ovales affichent des dimensions raisonnables (58 x 67 mm) mais sont relativement épais (40 mm), ce qui défigure quelque peu sur un visage fin. On apprécie enfin la qualité du câble audio, Monster oblige, unilatéral et détachable. Le Solo est vendu avec une housse en tissu et un chiffon anti-bactériologique, dans un coffret luxueux.

Monster Beats Solo détail 3
Monster Beats Solo détail 4

Coussinets simili très confortables, et orientables


Monster Beats Solo détail 5
Monster Beats Solo détail 7
Monster Beats Solo détail 6

Beats Solo plié, rangé dans sa housse, et câble Monster détachable avec télécommande à un bouton (fonction mains libres)


Notez que le Beats Solo existe aussi en noir et maintenant rouge (programme (PRODUCT)RED où une partie des recettes partent aux Global Fund pour la lutte contre le Sida dans les pays africains).

Performances


Grâce à ses coussinets fondants comme du beurre, l'isolation phonique est du même acabit qu'avec le K 518LE d'AKG. Quid des qualités audio ? Monster ne communique aucune donnée technique sur ses produits, jugeant probablement la chose pas assez poétique. Mais c'est sans surprise venant de la part d'un rappeur que le cap est mis sur les basses. Bien plus encore qu'avec le casque AKG que nous pensions être le plus richement doté en la matière. Et là on frise un peu la démesure. Certains aimeront le côté percutant que le Solo restitue sur les tympans, un peu comme quand on est à un concert. Mais en termes de polyvalence, le Beats Solo en prend un coup. Le son est beaucoup plus chaud qu'avec le K 518LE, ce qui n'est pas pour déplaire, mais les aigus manquent vraiment trop de brillance. Il en résulte un son bouché, qui sorti des beats du hip-hop, ne parviendra pas à satisfaire les exigences des mélomanes, d'autant plus hautes compte tenu du prix. Dommage, parce que la puissance est bien là (rendement équivalent au K 518LE) et la diffusion du son n'est pas confinée dans les écouteurs.

Conclusion

Si vous aimez sentir la pression des basses faire bouger vos tympans, dans un bourdonnement rond mais qui claque, les Beats Solo sont fait pour vous. Par contre si vous aimez aussi profiter des nuances des autres fréquences du spectre, notamment de la pureté des aigus ou de la précision des médiums, partez plutôt sur le casque d'AKG, trois fois moins cher. Monster cherche plus à vendre du rêve qu'un vrai casque audiophile. C'est réussi en termes de design et de confort, mais pas sur l'acoustique vraiment trop destinée à l'univers Hip-hop. À ce prix-là, la critique est forcément plus sévère.

Les plus

  • Rendement élevé / basses ultra puissantes
  • Isolation très efficace
  • Design séduisant
  • Idéal pour Hip-hop

Les moins

  • Aigus étouffés / médium très chaud
  • Son trop marqué Hip-hop
  • Fabrication qui laisse perplexe
  • Prix conséquent

Monster Beats Solo

Casque audio

Moyen

  • Qualité audio
  • Isolation phonique
  • Confort
  • Finition




    JBL Roxy Reference 430


    Voici un casque qui flashe ! Le Reference 430 appartient à la même gamme créée en collaboration avec Roxy. Il existe aussi en orange et rose fluo, comme le Reference 250.

    JBL Roxy Reference 430


    La finition fait très jouet, avec des plastiques omniprésents et guère sophistiqués. Mais l'assemblage sérieux compense, et l'impression globale à la prise en main reste bonne. Les coussinets en velours très confortables sont tellement profonds qu'on a presque l'impression d'écouteurs circum-auraux, alors qu'il s'agit bien de supra-auraux.

    JBL Roxy Reference 430 détail 1
    JBL Roxy Reference 430 détail 2
    JBL Roxy Reference 430 détail 3

    Reference 430 de face avec réglages minimum et maximum de l'arceau, et coussinet velours des écouteurs


    Le casque est léger et confortable, un très bon point. Les attaches des écouteurs pivotent complètement vers l'avant ou l'arrière : c'est parfaitement inutile pour gagner de la place en voulant ranger le casque (JBL fournit une housse colorée, très fashion également) mais pratique pour se dégager une oreille. Le Reference 430 adopte sinon un câble en Y, de la même couleur que l'arceau.

    JBL Roxy Reference 430 détail 4
    JBL Roxy Reference 430 détail 5

    Charnière pivotante et casque plié


    JBL Roxy Reference 430 détail 6
    JBL Roxy Reference 430 détail 7

    Housse fournie et fiche jack


    Performances


    Le Reference 430 est celui qui offre le moins d'isolation de tous les casques testés dans cette catégorie. En fait, on est plus proche du type ouvert que du fermé dans ce domaine. Un inconvénient pour ceux qui recherchent la solitude, mais un avantage pour qui aime savoir ce qui se passe autour de lui, puisqu'on oublie quasiment le casque. Côté audio, le JBL Reference 430 a créé la surprise. Déjà, il se comporte un peu comme un casque ouvert, en termes de géométrie sonore. Ensuite, il développe un très bon rendement, en dépit d'une sensibilité relativement basse. Mais surtout il dégage des basses massives, quasi comparables à celles du Beats Solo, tout en offrant une bonne représentation du reste du spectre. Aigus et médiums sont un peu moins précis qu'avec le casque AKG, et davantage étouffés par les basses, mais l'équilibre est meilleur qu'avec le Beats Solo. Une sorte de compromis entre les deux. Après, le JBL est du coup plus marqué que le K 518LE, qui apparaît relativement polyvalent en fin de compte.

    Conclusion

    Le JBL Roxy Reference 430 est un casque sympathique, confortable, qui délivre un gros son bien flatteur, à défaut d'être réaliste. Il séduira ceux qui écoutent des musiques avec des rythmes marqués par des basses proéminentes. Une alternative au K 518LE, pour ceux qui préfèrent les casques pas trop isolants, quitte à avoir un son moins fidèle.

    Les plus

    • Bon rendement / basses ultra puissantes
    • Confort / légèreté
    • Couleurs fashion
    • Qualité / prix

    Les moins

    • Basses un peu trop présentes
    • Isolation très faible
    • Finition très plastique

    JBL Roxy Reference 430

    Casque audio

    Bon

    • Qualité audio
    • Isolation phonique
    • Confort
    • Finition




      Philips SHL 8800


      Le SHL 8800 de Philips, constructeur qu'on ne présente plus, possède une particularité unique dans cette catégorie du comparatif : on peut le personnaliser.

      Philips SHL 8800


      Sur chaque écouteur se clipse un cache en plastique transparent amovible, sous lequel on peut choisir ou créer le visuel à insérer (4 fournis). Une initiative intéressante, même si nous émettons quelques doutes quant à la solidité du cache (en cas de chute notamment).

      philips SHL 8800 détail 1
      philips SHL 8800 détail 2

      SHL 8800 de face avec réglages minimum et maximum de l'arceau


      philips SHL 8800 détail 6
      philips SHL 8800 détail 5

      Système de cache transparent amovible pour personnaliser les écouteurs


      Le reste du casque bien que construit dans un plastique peu qualitatif semble plus solide. Les écouteurs supra-auraux pivotent à 90°, mais vers l'arrière ce qui surprend un peu… normalement, ils sont censés se tourner vers l'avant, ce qui permet d'orienter le son vers soi lorsque le casque est porté autour du cou. Il suffit d'inverser la gauche et la droite pour remédier à ce problème... Le SHL 8800 est confortable, grâce aux coussinets en simili et à la pression modérée de l'arceau. On apprécie le rembourrage sur la partie supérieure du serre-tête, un peu moins les arêtes seyantes que les branches dévoilent lorsqu'on règle le casque à sa taille. Philips a opté pour un câble unilatéral, une bonne chose, mais qui aurait mérité d'être un peu plus renforcé.

      philips SHL 8800 détail 3
      philips SHL 8800 détail 4
      philips SHL 8800 détail 7

      Arceau rembourré, écouteurs orientables et fiche jack


      Performances


      Côté isolation phonique, le SHL 8800 se place juste derrière le casque de Sony. Un intermédiaire qui sera probablement pas assez pour les amateurs de silence et trop pour les audiophiles sociables. A essayer. Le problème vient plutôt de la partie sonore. Si le SHL 8800 est généreux en basses, il se montre en revanche brouillon sur la précision du rendu. Le son est sourd, avec des aigus atrophiés et des graves trop chauds. Plus gênante encore, la spatialisation est entachée d'un effet de résonance, générant une sorte de brouhaha qui fait grimacer dès lors que la musique se complexifie. Bref, c'est pas terrible du tout. Après il faut garder à l'esprit que le casque se vend à partir de 30 €, donc à ce prix-là, le SHL 8800 reste mieux que des écouteurs de base. Surtout qu'il atteint un bon rendement avec sa sensibilité de 107 dB. Pour des petits budgets donc pourquoi pas…

      Conclusion

      Parti sur la bonne idée de la personnalisation, Philips a oublié en route de soigner l'acoustique de son produit, qui manque de précision. Accentuer les basses ne suffit pas à faire un bon casque, ça en donne juste l'illusion. Maintenant, c'est flagrant quand on peut comparer avec des modèles de meilleure qualité, mais si on s'en tient aux seuls écouteurs fournis avec le baladeur, nul doute que le SHL 8800 apportera un bénéfice pour un coût modique.

      Les plus

      • Bon rendement / basses puissantes
      • Confort correct
      • Concept de personnalisation
      • Prix

      Les moins

      • Effet de résonance
      • Basses hypertrophiées
      • Aigus atrophiés
      • Solidité des caches

      Philips SHL 8800

      Casque audio

      Bof

      • Qualité audio
      • Isolation phonique
      • Confort
      • Finition




      Coloud Star Wars Darth Vader


      Petit nouveau dans l'univers rodé de l'audio portable, la société suédoise Coloud suit un credo original : "transformer des marques en son". Concrètement, Coloud s'est associé à des symboles tels que Star Wars, Marvel, Hello Kitty ou encore Fame. C'est le modèle Darth Vader (Dark Vador en français) de la collection Star Wars que nous avons reçu.

      Coloud Star Wars Darth Vader


      Peu importe, il n'y a que le design qui change. Le casque est plutôt bien fini, léger et confortable. Les écouteurs dotés de coussinets en simili agréables, avec une pression d'arceau un peu plus élevée que sur le casque Philips mais moins qu'avec le K 518LE. Pas de pivot latéral ni de dispositif de pliage, Coloud s'est contenté du réglage en hauteur.

      Coloud Star Wars Darth Vader détail 1
      Coloud Star Wars Darth Vader détail 2

      Darth Vader de face avec réglages minimum et maximum de l'arceau


      Pour la partie connectique, le Darth Vader embarque un câble unilatéral avec une torsade située à proximité de l'écouteur, qui peut donc faire passer la longueur de 1,1 à 1,4 m. Attention à ne pas trop tirer dessus non plus ! La connectique jack 3,5 mm triangulaire, marque de fabrique du constructeur, a présenté sur notre modèle de test des faiblesses (faux contacts) particulièrement pénibles.

      Coloud Star Wars Darth Vader détail 3
      Coloud Star Wars Darth Vader détail 4
      Coloud Star Wars Darth Vader détail 5

      Design Star Wars, écouteurs orientables et câble audio torsadé avec fiche triangulaire


      Performances


      Le Darth Vader empêche bien le son de se diffuser à l'extérieur mais ne se montre pas aussi efficace dans l'autre sens. Il se place à ce niveau entre les casques Philips et Panasonic. Sur le plan de l'audio, contrairement au personnage qu'il représente, le Darth Vader fait dans le chaud. Au programme, médiums bien présents, basses ronflantes mais aigus discrets. Ça peut coller avec certains styles musicaux (pop, stoner, cubain…) mais dans la majeure partie des cas, il faudra bidouiller l'égaliseur de votre baladeur pour retrouver un son plus réaliste. Quoiqu'il arrive, le son manque un peu de contour, de rondeur pour satisfaire ceux qui exigent de la précision. Le Darth Vader se situe toutefois clairement au-dessus du Philips SHL 8800, notamment grâce à une spatialisation moins enfermée et à un rendement ultra élevé. Avec 120 dB de sensibilité pour une impédance standard de 32 ohms, le Darth Vador montre la suprématie du côté obscur de la force.

      Conclusion

      Vendus à partir de 40 €, ces casques proposent un son puissant, pas mauvais mais franchement orienté sur une coloration chaude. Un biais en partie récupérable via un égaliseur précis, mais en partie seulement. Après, en choisissant des effigies de héros de film ou de BD, Coloud joue sur l'affectif plus que sur le son. Ce sera donc probablement plus le cœur qui décidera que la raison.

      Les plus

      • Rendement très élevé
      • Effigies Star Wars, Marvel...
      • Bonnes basses / son chaud (pour qui aime)
      • Prix

      Les moins

      • Isolation moyenne
      • Son très coloré
      • Manque de précision / d'aigus
      • Mauvais contact de connectique

      Coloud Star Wars Darth Vader

      Casque audio

      Moyen

      • Qualité audio
      • Isolation phonique
      • Confort
      • Finition







        Vous aimerez aussi

        Envoyer par mail Envoyer par mail
        à partir de
        49,99 €
        à partir de
        59,99 €
        à partir de
        84,59 €
        à partir de
        64,16 €
        Chargement des commentaires...
        ( les afficher maintenant )

        flechePublicité

        Les bons plans !

        Partenaire Clubic.com

        Top logiciels

        ASUS PC Probe
        Tests et diagnostics de cartes mères ASUSTeK
        System Explorer
        Surveiller et gérer ses processus et services sans se prendre la tête
        KillProcess
        KillProcess peut supprimer n'importe quel processus en cours voulu
        Bill2's Process Manager
        Prenez un contrôle total sur vos processus et répartissez une tâche sur un ou plusieurs coeurs !
        RightMark CPU Clock Utility
        Utilitaire de réglage et de surveillance du processeur
        Process Group Killer
        Arrêter les processus inutiles
        flechePublicité

        BE GEEK ! Avec Clubic Logo

        flechePublicité