Espace membre :
flechePublicité

// Comparatif casque audio : 30 modèles en test

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Dimanche 25 Avril 2010

Point sur la technologie


Au préalable, une petite mise au clair s'impose pour arriver à décrypter l'essentiel des critères techniques régissant l'audio. Parce qu'il n'y a pas de meilleur allié que la compréhension pour vous aider à choisir.

La technique

Les fiches techniques sont plus ou moins détaillées selon les constructeurs. Mais il y a trois caractéristiques sur lesquelles ils transigent rarement : la réponse en fréquence, la sensibilité et l'impédance. La réponse en fréquence indique l'étendue des sons que les transducteurs (les haut-parleurs du casque) peuvent reproduire. Elle est donnée sous la forme d'une fourchette de valeurs en hertz (Hz), où le chiffre le plus bas correspond aux graves et le plus haut aux aigus. On considère que la réponse en fréquence idéale d'un appareil audio est de 20 — 20 000 Hz, plage qui équivaut au spectre sonore perceptible par une oreille humaine normale. Une réponse en fréquence plus large (10 — 25 000 Hz) pourra en théorie restituer plus de nuances, mais présentera également plus de risque de dévier davantage, c'est-à-dire de favoriser certains sons aux dépens d'autres.

C'est pourquoi une réponse en fréquence doit normalement être assortie d'une tolérance, ± X décibels, pour indiquer la linéarité de la restitution sonore, c'est-à-dire la capacité qu'a un équipement à reproduire équitablement toutes les fréquences couvertes. Malheureusement, aucun des constructeurs présents ici ne spécifie la tolérance de la réponse en fréquence (hormis JBL). Mais heureusement, la linéarité n'est pas forcément une bonne chose, selon le type de musique qu'on écoute.

Technique audio


Autre caractéristique : la sensibilité. Elle est exprimée en décibels (ou plus exactement en décibels par milliwatt, parfois notée dB/mW) et désigne le rendement du casque, c'est-à-dire sa capacité à produire un volume sonore élevé pour une puissance donnée. Plus la sensibilité est élevée, plus le son sera fort. Attention, fort ne rime en aucun cas avec bon. Mais avec un baladeur peu puissant, ça peut être intéressant d'avoir une sensibilité élevée, supérieure à 100-110 dB. Quant à l'impédance, mesurée en Ohms, c'est la résistance qu'opposent les composants du casque au passage du signal électrique. Plus l'impédance est élevée, plus il faudra une source audio puissante pour obtenir un volume sonore important. Si votre lecteur est peu puissant, évitez les casques qui dépassent les 32 Ohms.

Une forte impédance est-elle synonyme de qualité ? Ça dépend… Pour des casques Hi-Fi censés être branchés sur des amplificateurs puissants, l'impédance est volontairement gonflée car elle se traduit en davantage de précision, la résistance réduisant les imperfections sonores. Mais pour les casques non Hi-Fi, une forte impédance peut aussi être liée à la mauvaise qualité des matériaux. Et elle signifie surtout une consommation de batterie supérieure, puisque vous serez obligés de monter davantage le volume sur votre baladeur pour obtenir un niveau sonore suffisant. Impédance et sensibilité sont à considérer simultanément pour avoir une idée du rendement.

Ecouteurs ou casque : trois conceptions

Intra-auriculaires d'un côté et casques ouverts ou fermés de l'autre font bien trois approches distinctes pour diffuser le son. Ce point est décisif pour faire son choix, tant les avantages et inconvénients de chaque option diffèrent. Les intra-auriculaires présentent pas mal d'atouts, du fait de leur conception même : diffusion des basses par contact de l'embout en silicone avec les parois internes de l'oreille, puissance élevée à faible volume, bonne tenue, grande adaptabilité (différentes tailles d'embouts), isolation importante contre les bruits externes. Mais ce dernier point peut précisément représenter un inconvénient. En effet, les intras procurent plus ou moins la même coupure avec l'environnement que des boules Quiès, ce qui peut insupporter certaines personnes (résonnance de la voix, confinement déstabilisant) et s'avérer dangereux en ville…

Schéma Intras

Deux façons de porter des intra-auriculaires (illustration Ultimate Ears)


Maintenant en termes de casques, deux conceptions s'affrontent : le type ouvert et celui fermé. Avec les casques ouverts, il n'y a pas de cloisonnement entre les écouteurs et le milieu extérieur. Les bénéfices sont importants : son plus naturel, complètement aéré grâce à une spatialisation plus ample, port du casque agréable, pas de confinement. Mais l'ouverture fait aussi que tous les bruits externes parasitent l'écoute et que votre écoute gêne les gens autour de vous. À l'inverse, les casques de type fermé isolent l'acoustique dans les deux sens. Mais le confinement et la pression exercée sur les oreilles ne sont pas forcément agréables. Sur le plan de l'acoustique, le rendu est assez variable, avec une spatialisation du son contrainte et des timbres souvent moins naturels. Le son peut être excellent bien sûr, mais pour cela il faut souvent y mettre le prix. Deux écoles différentes qui ont chacune leurs adeptes.

Casques ouverts ou fermés

A gauche un casque fermé, à droite un casque ouvert



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
49,99 €
à partir de
77,30 €
à partir de
56,22 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Snow pour Windows
Faire tomber la neige sur votre bureau
Free Christmas Day Screensaver
Noël en écran de veille
Halloween Night - Animated Wallpaper
Papier peint animé sur le thème d'Halloween
Fireside Christmas
Noël au coin du feu en écran de veille
Happy Halloween ScreenSaver
Installez cet économiseur d’écran aux couleurs d’Halloween.
Halloween Dance 3D Screensaver
Ecran de veille halloween
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité