le samedi 04 novembre 2017

L’avenir du port minijack selon Microsoft

En voie de disparition sur les smartphones au profit du bluetooth, le port minijack trouvera peut-être son salut dans deux brevets déposés par Microsoft. Le géant du logiciel a trouvé le moyen d'intégrer ses 3.5 mm d'encombrement dans un espace plus restreint.

Aucun constructeur cependant n'a encore adopté ces procédés.

Ringard, le minijack ?


Mieux vaut se faire petit pour sauver sa peau sur les nouveaux smartphones. Jugé trop gros, trop encombrant et surtout trop épais pour garder sa place sur des terminaux de plus en plus fins, le port minijack a déjà été sacrifié par Apple sur ses smartphones depuis l'iPhone 7, même si le constructeur continue de proposer un adaptateur permettant de connecter un casque filaire sur la prise lightning de charge.

Poussés également par le marché des casques et oreillettes bluetooth sans fil, les constructeurs n'hésitent plus à supprimer le port minijack de leurs nouveaux modèles. Mais les écouteurs filaires pourraient bien trouver un sursis grâce à deux inventions de Microsoft. Le constructeur vient de breveter auprès de l'USPTO, l'organisme américain en charge des dépôts de marques, deux procédés permettant d'affiner à moins de 3,5 mm (le diamètre des prises minijack mâles) l'épaisseur des prises femelles.

microsoft minijack


Encombrement réduit de 50 %


L'idée de Microsoft pour son premier brevet est que le contact mâle/femelle sur tout le pourtour de la prise est inutile : un port en demi-cercle suffirait à établir la liaison audio. Voilà donc gagnés potentiellement 50 % de volume en moins en épaisseur sur l'emplacement complet du port minijack.

L'autre brevet repose, lui, sur l'usage de matériaux flexibles : l'insertion de la prise mâle provoque l'écartement des parois souples. Cette solution permettrait de conserver le minijack sur les smartphones les plus fins du marché. Déposés en 2016, ces deux brevets n'ont pour l'heure retenu l'attention d'aucun constructeur, signe que, peut-être, cette invention de Microsoft arrive trop tard sur le marché.

Modifié le 03/11/2017 à 12h29
Commentaires