le jeudi 30 mars 2017

Donald Trump n'aime pas Apple, mais il aime l'iPhone

Le président des Etats-Unis s'était attiré les foudres des services secrets à cause de son inconscience en termes de sécurité informatique : il utilisait un Samsung Galaxy S3 depuis des années et n'avait pas changé de téléphone après son élection à la Maison-Blanche. Seul souci : le Galaxy S3, sorti en 2012, n'est plus pris en charge par Samsung depuis 2015. Plus aucune mise à jour de sécurité n'est déployée.

Si le fait qu'aucune mise à jour de sécurité ne soit disponible depuis plusieurs années peut s'avérer un problème pour tout un chacun, pour le président des Etats-Unis c'est une question de sûreté nationale.

Donald Trump contraint d'abandonner son Samsung Galaxy S3


Après que les services secrets mais également des citoyens concernés ont exprimé leurs inquiétudes, il semblerait bien que Donald Trump ait cédé. Les derniers tweets du Président ont été postés via un iPhone. Le Galaxy S3 est donc de l'histoire ancienne, Donald Trump ayant finalement opté, peut-être sur conseil des experts en sécurité du gouvernement, pour le téléphone de la firme de Cupertino.

Le choix est cocasse : Donald Trump lui-même avait fortement critiqué Apple lorsque, dans l'affaire de la tuerie terroriste de San Bernardino, la firme à la pomme avait refusé de débloquer le téléphone d'un des auteurs malgré les demandes répétées du FBI et les potentielles informations critiques que ce dernier pouvait contenir.

donald trump usa


Un iPhone malgré l'appel au boycott... et des pistes brouillées sur Twitter


Donald Trump avait même été plus loin : il avait demandé aux Américains de boycotter le constructeur. D'autant plus que les iPhone et autres appareils Apple sont produits en Chine et que Donald Trump a demandé à plusieurs reprises à Tim Cook de rapatrier la production.

La décision d'utiliser un iPhone plutôt que tout autre modèle Android est peut-être aussi une manière de brouiller les pistes sur Twitter : jusqu'à présent les tweets du compte officiel du Président @POTUS estampillés "envoyé depuis un iPhone" étaient attribués au service de communication tandis que ceux de Donald Trump étaient identifiables par la mention "envoyé via Twitter sur Android". Désormais, cette distinction n'existe plus.


Modifié le 30/03/2017 à 10h17
Commentaires