le jeudi 23 mars 2017

Le FBI l’arrête après que son tweet a provoqué une crise d’épilepsie

Dans le Maryland, aux Etats-Unis, un internaute contrarié par les tweets d'un journaliste épileptique critiquant Donald Trump, a décidé d'envoyer par le biais de Twitter une image stroboscopique à ce dernier, afin de déclencher chez lui une crise d'épilepsie.

Son tweet déclenche une crise d'épilepsie


Les tweets anti-Trump du journaliste américain Kurt Eichenwald ne sont pas du goût de tout le monde. Un habitant du Maryland (Etats-Unis) a visiblement peu apprécié les positions politiques du journaliste et a cherché à le lui faire savoir. A la mi-décembre 2016, alors que Kurt Eichenwald venait de publier un commentaire critique à l'égard du président américain, l'internaute lui a envoyé un tweet pour le moins menaçant « Tu mérites une crise pour ton message », accompagné d'une image animée stroboscopique.

tweet epilepsie

Ce message a déclenché une crise d'épilepsie chez le journaliste, qui n'avait jamais caché qu'il souffrait de cette affection neurologique. Si la crise n'a pas été fatale, ses séquelles ont handicapé Kurt Eichenwald pendant plusieurs jours.

Le FBI l'arrête pour cyber-harcèlement


L'homme à l'origine du tweet a récemment été arrêté par le FBI, qui a pu obtenir un mandat de perquisition et inspecter le compte Twitter du cyber harceleur. Les enquêteurs y ont notamment trouvé des échanges privés dans lesquels le suspect évoquait son souhait de voir mourir le journaliste.

Par ailleurs, le compte iCloud du cyber harceleur contenait une capture d'écran d'une page Wikipédia mise à jour pour signaler la mort du journaliste. En tout, Kurt Eichenwald aurait reçu 40 images stroboscopiques destinées à déclencher une crise d'épilepsie.


Modifié le 23/03/2017 à 11h16
Commentaires