le mercredi 10 mai 2017

Les ordinateurs interdits en cabine sur les vols Europe-USA ?

La menace terroriste qui pèse sur le monde entier a donné lieu à des mesures drastiques : plan vigipirate renforcé, Etat d'urgence, contrôles et... interdiction des ordinateurs en cabine. Cette dernière mesure a été prise par les autorités américaines et ne concerne, pour l'instant, que les vols en direction des Etats-Unis et en provenance de huit pays dans le monde.

Les voyageurs européens qui s'envolent vers le pays de l'Oncle Sam ont encore le droit d'utiliser leur ordinateur et de le transporter avec eux en cabine. Mais cette autorisation pourrait être supprimée.

Les voyageurs européens représentent un danger pour les Etats-Unis


La rumeur d'une interdiction, de la part des autorités américaines, des ordinateurs en cabine pour les vols en provenance de l'Union européenne et à destination des Etats-Unis courait depuis quelques semaines. Fin avril 2017, déjà, plusieurs sources estimaient possible la mise en place d'une telle mesure ; les choses semblent avoir évolué en ce sens.

David Laplan, porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure américain, a déclaré à la presse le mardi 9 mai 2017, que cette mesure était toujours en discussion. John Kelly, ministre de la Sécurité intérieure, n'aurait pas encore pris de « décision formelle », a déclaré le porte-parole, mais l'approche des vacances d'été pourrait être le déclencheur de cette interdiction. Les compagnies aériennes réalisant des liaisons UE-USA auraient même déjà été prévenues.

Avion A320 British Airways


Des bombes de la taille d'une batterie d'ordinateur


La première interdiction des ordinateurs en cabine pour les vols en direction des Etats-Unis a touché 10 aéroports de 8 pays différents : Turquie, l'Egypte, le Koweït, les Emirats Arabes Unis, l'Arabie saoudite, le Maroc, le Qatar et la Jordanie. La raison invoquée est le risque d'attaques terroristes en vol.


Selon les informations des agences de surveillance, les terroristes auraient en projet de créer des bombes de la taille d'une batterie d'ordinateur qu'ils dissimuleraient dans des ordinateurs portables. L'interdiction contraint les voyageurs à placer leurs ordinateurs en soute et par conséquent, les empêche de les utiliser durant le vol.


Modifié le 10/05/2017 à 10h34
Commentaires