le mercredi 27 juillet 2016

Accident mortel à bord d'une Tesla : la vitesse en cause ?

D'après la direction de la sécurité routière des Etats-Unis (NTSB), le conducteur décédé à bord d'une Tesla, dont l'Autopilot était actif, roulait manifestement trop vite. La cause probable de l'accident reste à déterminer.

Le 7 mai dernier, un homme est mort à bord d'une voiture. Tristement banal. Mais ce fait divers tragique revêt une tout autre importance puisque le véhicule en question était une Tesla, dont l'Autopilot - la fonction qui permet à la voiture de profiter d'une assistance à la conduite particulièrement avancée - était actif.

Les investigations sont donc importantes, car elles doivent déterminer quelle est la part de responsabilité de ce dispositif dans l'accident qui a eu lieu. Alors que le chauffeur du camion impliqué dans l'accident et la police évoquaient la présence d'un lecteur DVD en fonctionnement, c'est au tour de la NTSB d'apporter son éclairage sur cette affaire.

D'après elle, la voiture roulait à un peu moins de 120 km/h sur une route limitée à 100 km/h, au moment où elle a percuté le camion. Elle affirme par ailleurs que le régulateur de vitesse et la fonctionnalité de maintien dans la file étaient activés.

Tesla model 3

La direction de la sécurité routière des Etats-Unis et les services de police n'ont, pour l'heure, pas encore établi précisément les causes de l'accident. De son côté, Elon Musk s'efforce de défendre son système face aux réactions hostiles de certaines associations, voire de la National Highway Traffic Safety Administration, qui se pose des questions sur l'Autopilot de Tesla.

A lire à ce sujet :
Modifié le 28/07/2016 à 16h27
Commentaires