le jeudi 30 juin 2016

Tesla Model 3 : vers un 0 à 100 km/h en 4 s

La Tesla Model 3 serait presque aussi performante qu'une Model S. L'une des pièce maitresse de la voiture électrique serait effectivement à peine moins puissante.

Les performances d'une voiture électrique, tant l'accélération que l'efficience (et donc l'autonomie), dépendent en grande partie d'une pièce qu'on appelle l'inverter ou l'onduleur. C'est lui qui convertit le courant continu provenant de la batterie en courant alternatif pour le moteur. Il est capable de faire passer plus ou moins de courant, et détermine donc la puissance de la voiture. Sa puissance est exprimée en watts, ou dans ce contexte en kilowatts.

Sur la Model S, l'onduleur du moteur arrière a une puissance maximale de 320 kW. Il permet aux Model S 60 et 70 à propulsion d'abattre le 0 à 100 km/h en 5,8 s. Complété d'un second moteur et d'un second onduleur de plus de 250 kW à l'avant, il permet aux Model S 60D et 70D à transmission intégrale de descendre à 5,4 s, et aux Model S 90D, P90D et P90D Ludicrous à respectivement 4,4, 3,3 et 3 s.

Tesla Model 3

À lire aussi : Tesla Model 3 : Elon Musk dévoile la voiture électrique "grand public"

Des composants aussi puissants que sur une Model S


Or selon une source du site internet Electrek qui a déjà démontré sa fiabilité par le passé, la Tesla Model 3 disposera d'un onduleur d'une capacité « supérieure à 300 kW », en phase donc avec celui des Model S.

Cette source révèle en outre que, contrairement à celui de la Model S qui repose en partie sur des composants existants de fournisseurs tiers, l'onduleur de la Model 3 a entièrement été développé en interne. Il en résulterait une pièce plus simple, plus économique, moins encombrante, moins lourde et donc plus efficace.

Elle permettra quoi qu'il en soit à la Model 3 premier prix d'effectuer le 0 à 100 km/h en moins de 6 s, conformément aux déclarations d'Elon Musk. Et sur la version haut de gamme Dual Motor, que Tesla a annoncée mais pas encore détaillée, un second onduleur lui aussi d'une capacité similaire à celui de la Model S devrait bel et bien permettre de descendre à moins de 4 s, conformément cette fois à ce que cette source avait déjà révélé.

À lire aussi :
Tesla Model X : on a testé l'habitacle
Tesla Model S : j'ai parcouru 1000 km au pilote automatique
Modifié le 30/06/2016 à 12h09
Commentaires