le mercredi 29 juin 2016

Nouvelle Porsche Panamera : aileron Transformers et cockpit futuriste

Porsche a présenté hier soir la seconde génération de la Panamera. La nouvelle voiture de Grand Tourisme inaugure de nouvelles motorisations, détaillées par nos confrères de Turbo.fr, mais aussi quelques innovations technologiques qui intéresseront tout particulièrement les lecteurs technophiles de Clubic.

Porsche Panamera

Un aileron extensible digne des Transformers


La nouvelle Porsche Panamera s'inspire comme prévu du concept de Porsche électrique Mission E présenté au dernier salon de l'automobile de Francfort.

On retrouve notamment le feu arrière transversal qui équipe désormais tous les modèles de la marque. Mais la Panamera 2 bénéficie d'une originalité que même le concept ne s'est pas permis : elle est équipée d'un spoiler digne des Transformers.

Sur les Panamera 4S et 4S Diesel, l'aileron s'escamote comme sur beaucoup d'autres sportives pour renforcer l'appui aérodynamique à haute vitesse. Mais sur la Panamera Turbo de 550 chevaux, cet aileron est en plus extensible : tout en sortant, il se sépare en deux puis s'agrandit pour augmenter la surface d'appui jusqu'au dessus des épaules de la voiture. Il ne se redresse pas en revanche pour servir d'aérofrein, comme sur la Bugatti Chiron.

À voir aussi : Porsche Mission E : la berline électrique commercialisée d'ici 2020

Porsche Panamera

Planche de bord numérique


Porsche poursuit par ailleurs la « numérisation » de l'intérieur initiée avec la 918. La nouvelle Panamera inaugure ainsi un tout nouveau Porsche Advanced Cockpit futuriste. Les cinq cadrans emblématiques deviennent en partie virtuels : un véritable compte-tours « analogique » est maintenu au centre, mais il est désormais encadré par des instruments virtuels personnalisables affichés sur deux écrans LCD de 7 pouces.

La dernière génération du système Porsche Communication Management (PCM) est quant à elle affichée sur un grand écran panoramique et tactile de 12,3 pouces, compatible Apple CarPlay (mais visiblement pas Android Auto). Toutes les commandes sont devenues « sensitives », exceptions faites de quelques molettes pour le réglage du volume et de la climatisation.

Cette enviable berline sera livrée à partir du mois de novembre, à des tarifs démarrant de 110 000 à 150 000 euros selon les modèles.


À voir aussi :
Diaporama : Porsche Panamera
15 cockpits de voitures pour technophiles
Aston Martin RapidE : vers une rivale "sportive" de la Model S
Modifié le 29/06/2016 à 15h48
Commentaires