le lundi 15 février 2016

Opel Ampera-e : une rivale de la Tesla Model 3 dès 2017

Opel a dévoilé ce week-end l'Ampera-e, avec le e (prononcé « i ») d'électrique, future rivale de la Tesla Model 3.

Opel veut « casser les barrières de la mobilité électrique » en Europe. La marque allemande a profité ce week-end d'une conférence, le CAR Symposium de Bochum en Allemagne, pour annoncer qu'elle commercialiserait dès l'année prochaine, c'est-à-dire dès 2017, une voiture électrique combinant une autonomie raisonnable et un tarif abordable.

Opel ambitionne donc de concurrencer directement Tesla Motors et même de le devancer. Le Model 3, au positionnement similaire, ne sera effectivement disponible en Europe que courant 2018.

Les deux premiers modèles susceptibles de démocratiser l'électrique en Europe sont donc deux voitures américaines. Tesla Motors est un constructeur américain, comme chacun sait, mais l'Ampera-e sera en fait une déclinaison de la Chevrolet Bolt annoncée au CES 2016. Le groupe General Motors, numéro trois mondial, la commercialisera naturellement en Europe avec sa marque européenne Opel.

Opel Ampera-e

Cette Chevrolet Bolt est pour rappel une voiture 100 % électrique de conception moderne, avec une batterie sous le plancher, qui offre une autonomie de 320 km pour un tarif abordable de 30 000 dollars hors taxes et hors subventions, soit un tarif proche de celui du Tesla Model 3. Une simple conversion mène à un tarif d'environ 26 000 euros TTC, déduction faite du bonus écologique. On ne sait pas encore à quel point la version Opel se différenciera de la version Chevrolet, on sait seulement qu'elle offrira le service de conciergerie OnStar.

On se réjouit en tout cas de l'intensification de la concurrence sur le marché de la voiture 100 % électrique.

Contenus relatifs
Modifié le 15/02/2016 à 12h38
Commentaires