le lundi 01 février 2016

Tesla : le mirroring mi-2016, mais sans CarPlay ni Android Auto ?

Tesla proposera le mirroring d'applications smartphone autour du milieu de l'année. On se demande encore quelle(s) solution(s) il retiendra.

Le grand écran tactile de 17 pouces qui sert de console centrale est l'un des points distinctifs des voitures de Tesla. Il leur confère une apparence minimaliste et futuriste chère à une cible technophile. D'autant que l'interface tient plus de la tablette domestique moderne que de l'ergonomie dépassée d'un équipementier automobile.

Le système d'info-divertissement n'est pas pour autant à la pointe de l'état de l'art. S'il évolue fréquemment par le biais de mises à jour, et intègre directement des services populaires tels que Google Maps ou Spotify, il ne fait pas preuve d'une grande ouverture. Il n'est effectivement compatible avec aucune des solutions de déport d'application smartphone du marché, bien qu'un nombre grandissant de constructeurs historiques embrassent cette tendance.

Tesla avance finalement ses pions dans ce domaine. Sollicité par des propriétaires lors d'un événement à Hong Kong, le PDG Elon Musk a révélé les nouveaux plans du constructeur en la matière. Il les a précisés quelques jours plus tard, lors d'un événement similaire qui s'est tenu vendredi à Paris.

Essai Tesla Model S

Mi-2016, CarPlay, Android Auto... ou SmartDeviceLink ?


Elon Musk a ainsi annoncé que les voitures Tesla offriraient la recopie d'écran de smartphone (« mirroring ») autour du milieu de l'année 2016.

Une chose est sûre, Tesla a abandonné l'idée de concevoir sa propre plateforme d'applications (SDK) : « Il ne faut pas s'attendre à ce que la communauté des développeurs travaille pour quelques centaines de milliers de clients quant il y a des centaines de millions d'iPhone et de smartphones Android, » a justifié Elon Musk lors de l'événement parisien capté par Automobile-Propre.com.

Mais on ne sait pas précisément quelle solution Tesla proposera. La semaine dernière, les médias du monde entier s'attendaient à ce que le constructeur adopte à son tour Apple CarPlay et Android Auto, qui permettent de répliquer sur l'écran des voitures des versions simplifiées de certaines applications installées sur smartphone. Néanmoins de telles solutions ne sont pas les plus appropriées pour le grand écran des voitures du constructeur. Elon Musk l'a précisé à Paris : « Les interfaces avec Android et iOS ne sont pas aussi bonnes qu'on l'aimerait. » Pour autant, le mirroring est « la façon de faire logique ».

En plus de CarPlay et d'Android Auto, Tesla pourrait étudier une meilleure solution : la plateforme open-source SmartDeviceLink, à l'initiative de Ford, qui permettrait d'intégrer des applications smartphones à l'interface existante du système d'info-divertissement, sans basculer dans un environnement distinct. Le standard SDL jouit en plus d'un catalogue d'applications compatibles plus riche que les solutions concurrentes, et il est sur le point d'être adopté par Toyota, Honda ou encore PSA Peugeot-Citroën.

Habitacle de la Tesla Model S Clubic Mag

Contenus relatifs
Modifié le 01/02/2016 à 12h02
Commentaires