le jeudi 21 janvier 2016

Hyperloop : le feu vert est donné pour la construction d'une piste de test de 8 km

La société Hyperloop Transportation Technologies vient d'avoir le feu vert des autorités californiennes pour construire une piste de test de 8 kilomètres entre Los Angeles et San Francisco.

Les démarches autour du projet Hyperloop, le train supersonique imaginé par Elon Musk, s'accélèrent. Pour rappel, deux initiatives autour de ce projet sont actuellement en (saine) compétition : d'un côté, Hyperloop Technologies Inc, qui travaille sur une phase de test qui prendra place dans le désert du Nevada, non loin de Las Vegas. De l'autre, Hyperloop Transportation Technologies, qui a jeté son dévolu sur un terrain à proximité de la ville de Quay Valley, entre Los Angeles et San Francisco.

Et c'est cette seconde start-up qui vient de recevoir l'aval des autorités du comté de Kings pour lancer son grand chantier. Les premières fondations vont être creusées dans les prochaines semaines, mais réunir tout le matériel et les différentes conditions favorables pour faire sortir le train de terre devrait prendre un certain temps : le gros du chantier devrait débuter mi-2016.

« Après plus de deux ans et demi de recherches et de développement, notre équipe vient de passer un nouveau palier. Nous disposerons du premier système Hyperloop au monde capable de transporter des passagers » a expliqué le PDG de la société, Dirk Ahlborn, dans un communiqué.

Hyperloop TT
Le projet Hyperloop Transportation Technologies tel qu'il était conceptualisé en août 2015.

Ce tronçon de test mesurera 8 kilomètres de long et permettra de tester les différentes technologies associées à Hyperloop, en vue du développement plus large du projet dans les prochaines années. « Toute personne voyageant en Californie sur l'Interstate 5 sera en mesure de voir nos activités depuis l'autoroute » ajoute l'entreprise.

Le projet pourrait, s'il est mené à terme, relier San Francisco et Los Angeles en environ 30 minutes. Elon Musk, qui travaille lui-même sur son propre projet, estime que le premier Hyperloop concret pourrait circuler dès 2020.
Modifié le 21/01/2016 à 15h23
Commentaires