le jeudi 09 avril 2015

DJI Phantom 3 : la vidéo aérienne 4K facile

La célèbre marque DJI lance le Phantom 3, un drone civil encore plus facile à piloter destiné aux particuliers, pouvant filmer en 4K.

La marque chinoise DJI, le plus réputé des fabricants de drones civils, a présenté hier à New York son nouveau modèle grand public : le Phantom 3. La GoPro des drones s'améliore sur tous les plans - qualité d'image, performances, autonomie - mais elle promet aussi et surtout d'être encore plus accessible et de « mettre à la portée de tous la réalisation d'images époustouflantes jusqu'alors réservées aux blockbusters hollywoodiens », dans le cadre de « vacances, de balades (ou même) de soirées ».

03

Un pilotage à la portée du premier venu


DJI compte bien poursuivre le mouvement de démocratisation des drones qu'il a lancé, avec son rival Parrot. Non pas en abaissant les prix, mais en rendant le pilotage encore plus facile, dès le premier vol, ainsi qu'en étendant les possibilités et en simplifiant la réalisation de belles vidéos.

Pour ce faire, le DJI Phantom 3 inaugure notamment un nouveau vision positionning system. Bien après les drones Parrot pourtant deux à trois fois moins chers et dans la lignée de l'Inspire 1 maison, trois plus cher, le nouveau Phantom accueille effectivement un capteur à ultrason et un capteur optique pointés vers le bas, qui apportent un moyen de stabilisation supplémentaire, respectivement sur l'axe vertical (altitude) et sur le plan horizontal.

05

Ce système de positionnement indépendant ouvre aussi ce drone aux vols en intérieur. Jusqu'à présent, les Phantom reposaient quasi exclusivement sur leur récepteur GPS et Glonass, qui a d'ailleurs été amélioré sur le nouveau modèle, pour se repérer dans l'espace et donc pour se stabiliser. Les modélistes aguerris pouvaient déverrouiller un mode attitude (au sens aéronautique du terme), dans lequel seul un baromètre est utilisé pour la stabilisation, mais le réglage était volontairement masqué.

La toute nouvelle application accueille un simulateur de vol, qui permet de se familiariser avec les contrôles avant le premier décollage. On retrouve au passage les fonctions de décollage, d'atterrissage et de retour automatique de l'Inspire 1. Cette dernière fonction s'enclenche à l'aide d'un des rares boutons de la nouvelle télécommande, mais aussi en cas de perte de signal.

Voler en FPV, filmer en 4K, diffuser en direct en HD


Pour les modélistes expérimentés, le Phantom 3 apporte des améliorations permettant de réaliser de plus belles images.

Le nouveau drone embarque une nouvelle nacelle de stabilisation sur trois axes et surtout une nouvelle caméra, probablement héritées de l'Inspire 1. Sur le modèle Professional, le plus haut de gamme des deux proposés, cette caméra peut filmer en vraie 4K DCI à 24 ou 25 i/s, et en Ultra HD jusqu'à 30 i/s. Elle filme autrement en 1080p ou en 720p jusqu'à 60 i/s, comme sur le modèle Advanced.

Cette caméra repose dans les deux cas sur un capteur Sony Exmor au format 1/2,3 pouce (celui des appareils photo compacts) de 12 millions de pixels, coiffé d'une lentille f/2,8 offrant un champ de vision de 94°, soit une focale fixe équivalente à 20 mm.

01

Enfin, la nouvelle télécommande du Phantom 3 intègre désormais le récepteur Wi-Fi Lightbridge, jusqu'alors un accessoire optionnel, qui apporte le FPV, la vue à la première personne, avec une portée pouvant atteindre 2 km. La transmission passe en outre de la SD à la HD 720p. On peut diffuser en direct sur Internet et/ou réaliser rapidement un montage immédiatement après le vol à l'aide de marqueurs en vol et d'une nouvelle application baptisée Editor. Les fichiers originaux sont enregistrés sur une microSD sur le drone, en H.264 jusqu'à 60 Mb/s, en JPEG ou même en DNG (RAW).

Autonomie en hausse


En tant que quadri-coptère, le DJI Phantom 3 accueille une batterie mais aussi des moteurs plus efficients. L'autonomie en vol peut atteindre 23 min. Le drone peut voler à un maximum de 16 m/s (un peu moins de 60 km/h) à l'horizontal, monter à 5 m/s et descendre à 3 m/s.

02

Du point de vue d'un particulier, le nouveau DJI Phantom 3 hérite donc de l'essentiel des spécificités de l'Inspire 1, le drone prêt à l'emploi le plus haut de gamme du fabricant. Ce dernier se réserve principalement l'évolutivité et la contrôle en binôme (pilote et cadreur).

Le Phantom 3 sera disponible dans quelques semaines. Le modèle Advanced sera vendu 1100 euros, un peu moins cher que le Phantom 2 Vision+ à caméra Full HD lors de son lancement. Le modèle Professional à caméra Ultra HD 4K sera quant à lui vendu 1400 euros. Il n'y aura pas de modèle sans caméra au lancement, mais les représentants de DJI ont laissé penser qu'ils viendraient dans un second temps.

Modifié le 09/04/2015 à 14h04
Commentaires