le lundi 18 janvier 2016

Odo, un pantalon futuriste qui n'a pas besoin d'être lavé, se finance sur Kickstarter

Et si le pantalon du futur n'était pas connecté, mais juste propre en toute circonstance ? C'est la promesse du Odo, un jeans pas comme les autres, en quête de financement.

Un jeans propre en permanence, qui ne sent pas mauvais, ne peut pas être mouillé et n'a pas besoin de passer à la machine : c'est la promesse de la société ODO DENIM, dont le projet, nommé Odo, est d'ores et déjà un succès sur Kickstarter.

Le textile breveté utilisé par l'entreprise est, en réalité, décliné en différentes versions et convient à différents types de vêtements. L'une de ses principales particularités est de disposer de milliards de picots microscopiques à sa surface, qui limitent énormément les zones de contact avec les différents liquides qui peuvent toucher le tissu. L'adhésion est censée être réduite de manière tellement importante que des liquides comme l'eau, l'huile, les sodas ou encore le miel « glissent » sur le vêtement. En cas d'adhésion, il suffit de rincer avec un peu d'eau pour faire disparaître les traces.

ODO J

Le tissu évite par ailleurs les mauvaises odeurs en intégrant des molécules d'argent dans ses fibres, ce qui a pour résultat d'empêcher la division cellulaire des bactéries qui sont l'origine première des odeurs en question. Une technologie empruntée aux combinaisons des astronautes, testée dans plusieurs laboratoires en Suisse et aux USA, précise la marque.

De toute évidence, sentir bon du pantalon et éviter les taches séduit un grand nombre de backers : le projet cherchait à récolter 10 000 dollars, il vient de dépasser les 150 000. Pour 150 dollars, on peut disposer d'un jeans, d'un tee shirt et d'une écharpe. Les plus modestes peuvent opter pour deux paires de chaussettes, pour 25 dollars. Expédition prévue en juin 2016.

Modifié le 18/01/2016 à 18h44
Commentaires