le jeudi 08 juin 2017

La NASA accueille 12 nouveaux astronautes

Douze nouveaux astronautes viennent de rejoindre les rangs de la NASA. Ils contribueront à la relance du programme spatial américain souhaitée par Donald Trump.

Des profils divers, dont un ancien ingénieur de SpaceX, rejoignent la NASA


Ils sont cinq femmes et sept hommes, issus du monde de la science pour certains, de l'aéronautique pour d'autres. Âgés de 29 à 42 ans, ils viennent s'ajouter aux 44 astronautes que compte aujourd'hui la NASA. Ils sont les finalistes d'une sélection rude : 18 300 dossiers ont été présentés à l'agence spatiale américaine dans le cadre de cette campagne de recrutement, et seuls douze ont été retenus. C'est plus que le double de la fois dernière : en 1978, « seuls » 8 000 candidats avaient tenté le coup.

Depuis le début du programme spatial de la NASA, 350 Américains ont été sélectionnés pour devenir astronautes. Pour candidater, il faut être citoyen américain, avoir un diplôme dans un domaine en lien avec la science, la technologie, l'ingénierie ou les mathématiques, ainsi qu'au moins trois ans d'expérience professionnelle ou bien 1 000 heures de vol minimum, pour les pilotes d'avion.

A part les profils typiques (d'anciens pilotes et d'anciens militaires), ce dernier "cru" compte aussi un médecin urgentiste et un ancien ingénieur de SpaceX, Robb Kulin.

Les astronautes rejoignant la NASA en 2017


Le programme spatial américain pourrait bien connaître un nouveau souffle


La NASA n'a pas effectué de lancement depuis le territoire américain depuis 2011, année où le programme des navettes spatiales a été suspendu. Depuis six ans, pour rejoindre la Station spatiale internationale, les astronautes américains prennent place à bord des fusées russes. Mais dès 2018, cela pourrait bien changer.

Pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux astronautes, Mike Pence, le vice-président des Etats-Unis et grand enthousiaste de l'espace à titre personnel, a fait le déplacement. Sous Donald Trump, « les Etats-Unis auront à nouveau le leadership dans l'espace, et le monde s'en émerveillera », a-t-il déclaré dans un discours solennel. Rappelons qu'en mars 2017, Donald Trump a ressuscité le National Space Council, un organe ayant existé de 1958 à 1973, puis de 1989 à 1993, et dont la mission est de conseiller le Président sur la politique et la législation dans le domaine spatial.


Modifié le 08/06/2017 à 18h56
Commentaires