le lundi 27 mars 2017

A 17 ans, il trouve des erreurs dans un fichier de la NASA

Qui aurait cru qu'il suffisait de confier un fichier Excel avec des mesures de la NASA à un lycéen pour que soit mise à jour toute une série d'erreurs techniques ? C'est pourtant une histoire vraie : le génie en herbe est Britannique, il s'appelle Miles Solomon.

Un projet scolaire grandeur nature


Tout a commencé avec un projet scientifique qui, à l'échelle du Royaume-Uni, vise à donner aux jeunes le goût de la science. Son principe : proposer à des lycéens des tâches pratiques, à même de faire avancer la science. Les élèves peuvent par exemple explorer des mesures sur les gaz contenus dans l'atmosphère de la planète Mars, sur le niveau de radiation en pleine mer, ou encore sur les collisions entre protons au sein du Grand collisionneur de hadrons. Leur point commun : à chaque fois, il s'agit de manipuler de volumineux fichiers Excel constitués de chiffres. Le fameux fichier de la NASA, en l'occurrence, était rempli des résultats de mesures de la radiation : une toutes les quatre secondes, pendant quatre mois. Autant dire que le fichier était très, très volumineux !

miles solomon
Miles Solomon - Crédits : BBC

Pendant l'une des séances, alors que le reste de la classe ne faisait que commencer à prendre en main le fichier, Miles Solomon est allé tout en bas de la page. Le garçon s'est aperçu que de temps en temps, la colonne "énergie" affichait "-1". Pourtant, l'énergie négative, c'est un non-sens. Miles Solomon et son professeur ont alors envoyé un mail à la NASA, la prévenant de l'apparente erreur. Un ingénieur leur a alors répondu qu'ils étaient au courant, mais que cette erreur n'apparaissait qu'une à deux fois par an, somme toute trop rarement pour y faire attention. Sauf que le phénomène n'était pas si rare que ça, s'invitant plusieurs fois par jour : c'est ce que le lycéen a alors fait remarquer par retour de mail. C'est à ce moment-là que la NASA s'est aperçue qu'il y avait vraiment un problème non négligeable, et s'est empressée de remercier le jeune Miles.

Fier de sa découverte, Miles Solomon sait aussi être humble


Miles Solomon a 17 ans et s'apprête à passer ses A-levels, une série d'examens réputée difficile, mais qui permet de continuer ses études dans une université. Les matières préférées du garçon ? La physique, la chimie et les mathématiques. C'est donc naturellement qu'il s'est joint à ce projet. Et si une chose est sûre, c'est qu'il n'aura pas regretté son choix.

Depuis sa découverte, Miles Solomon est devenu une célébrité en Grande-Bretagne et a même été interviewé par la BBC pour son émission The World at One. Il y avoue qu'il n'en revient toujours pas quand il pense qu'il a contacté la NASA, d'autant plus que c'était pour leur signaler une erreur. Il reste tout de même humble et nie toute fierté excessive. « Je veux travailler avec eux et apprendre d'eux », a-t-il confié pendant l'interview. Quant à ses amis, ils prennent la nouvelle avec une certaine jalousie, et en même temps se désintéressent de l'aspect technique de la découverte lorsque Miles souhaite leur en parler, déplore-t-il.

Voir aussi :
Modifié le 27/03/2017 à 18h19
Commentaires