le vendredi 11 mars 2016

Eye Conductor met la composition de musique à la portée des handicapés moteurs

Composer de la musique pas au doigt mais à l'œil, c'est ce que permet le projet Eye Conductor, littéralement l'œil chef d'orchestre.

S'il peut servir à n'importe qui, le projet Eye Conductor se destine en premier lieu aux handicapés moteurs. Il permet à des tétraplégiques d'exprimer leur créativité en composant et en jouant de la musique électronique.

Eye Conductor

On connait le physicien Stephen Hawking, qui saisit du texte en regardant une lettre, puis un mot, etc. Andreas Refsgaard, un interaction designer danois, a transposé ce concept à la composition de musique électronique.

Il utilise pour sa part un appareil de suivi oculaire à 100 euros (l'Eye Tribe Tracker, danois lui aussi) et l'agrémente d'une technologie de reconnaissance des mouvements du visage, à partir d'une caméra vidéo (telle qu'une webcam). L'utilisateur peut ainsi jouer des notes en regardant successivement les touches d'un clavier circulaire, et ajouter simultanément des effets en faisant varier l'ouverture de sa bouche par exemple. La solution inclut aussi un séquenceur, qui permet de composer une rythmique en regardant 2 s les cases d'un tableau.

L'Eye Conductor n'est encore qu'au stade de recherche, mais son concepteur espère lancer une application Web courant 2016.

Eye Conductor

Modifié le 11/03/2016 à 13h38
Commentaires