le mardi 26 janvier 2016

Marvin Minsky, l'un des pionniers de l'intelligence artificielle, est décédé

L'intelligence artificielle vient de perdre l'un de ses papas : Marvin Minsky, cofondateur du groupe d'intelligence artificielle du MIT, s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans.

Si l'intelligence artificielle est actuellement au cœur des préoccupations de nombreux scientifiques, on ne s'intéresse pas toujours à ceux qui en sont à l'origine. Marvin Minsky était l'un d'eux : vétéran de la Seconde Guerre Mondiale, il s'est lancé dès le début des années 50 dans des travaux très pointus qui allaient déboucher sur l'intelligence artificielle.

L'approche de Minsky consistait alors à associer des calculs aux processus psychologiques humains, de sorte à établir des théories qui permettraient de doter des machines d'une intelligence similaire. Il conçoit en 1951 la première machine à réseau neural, le SNARC, pour Stochastic neural analog reinforcement calculator, considéré par beaucoup comme la première machine d'auto-apprentissage artificiel.

Très éclectique dans ses travaux, Marvin Minsky a également conçu les premiers scanners visuels, ainsi que les premières mains mécaniques dotées de capteurs tactiles, qui ont eu une influence évidente sur l'évolution de la robotique.

En 1959, il cofonde le groupe d'intelligence artificielle du MIT avec John McCarthy : c'est à partir de là que l'expression « intelligence artificielle » va commencer à exister. Durant ses années au MIT, Minsky a enseigné à de très nombreux élèves qui sont devenus, par la suite, des scientifiques et inventeurs célèbres, à l'image de Ray Kurzweil, l'un des plus fervents défenseurs des théories transhumanistes.

Un défenseur du numérique libre


Marvin Minsky at OLPC
Marvin Minsky, qui faisait également partie du projet ARPANET, l'ancêtre d'Internet, a très tôt défendu l'idée que l'information numérique devait être librement partagée, plantant au passage la graine de l'open source.

Il a également publié plusieurs ouvrages, qu'il a écrit lui-même ou coécrit, dans lesquels il explique ses différentes théories, notamment dans Perceptrons (1969), La Société de l'Esprit (1998) ou The Emotion Machine (2006). Il est le coauteur du roman de science-fiction Le Problème de Turing, dans lequel un jeune inventeur conçoit la première IA dotée de la conscience de soi-même, en 2023. Une oeuvre aujourd'hui proche de l'anticipation...

Ce pionnier de l'intelligence artificielle avait reçu le prix Turing pour récompenser l'ensemble de son travail en science informatique, en 1970. Marvin Minsky s'est éteint lundi 24 janvier à l'âge de 88 ans.

A lire également :

Modifié le 26/01/2016 à 14h33
Commentaires