le jeudi 19 novembre 2015

La NASA prépare un robot humanoïde autonome destiné à la conquête de Mars

La NASA vient de mettre au défi deux groupes universitaires pour peaufiner Valkyrie, son prototype de robot humanoïde dont la mission sera de se rendre sur Mars dans les prochaines années.

Des équipes de chercheurs du MIT et de l'université de Northeastern travaillent désormais sur ce que la NASA appelle le Space Robotics Challenge, qui se déroulera principalement durant l'année 2016. L'objectif des scientifiques : transformer le Robonaut 5 également nommé Valkyrie, un prototype de robot humanoïde développée par l'organisme spatial américain, en véritable explorateur de la planète rouge.

Robonaut 5 Valkyrie
Robonaut 5 est en effet prometteur, mais manque encore d'autonomie et de dextérité. Les chercheurs ont donc été mis au défi d'en faire un robot suffisamment efficace pour être envoyé en toute confiance dans des missions de reconnaissance sur Mars. « La NASA va très probablement envoyer des robots avant d'envoyer des homme sur Mars » expliquait Nicolaus Radford, chef de projet au laboratoire de robotique de la NASA, lors de la présentation du R5 en 2013. « Ces robots vont préparer la voie pour les explorateurs humains, et ils vont travailler en étroite collaboration ensemble. »


Pas si seul sur Mars


Robonaut 5 mesure 1,82 mètre et pèse 118 kilogrammes. S'il était déjà très impressionnant lors de sa présentation initiale en décembre 2013, il a, depuis, encore bien évolué. Le robot intègre plusieurs caméras situées dans sa tête et ses membres, dispose d'un sonar dans son abdomen ainsi que d'un système de télédétection par laser, aussi connu sous le nom de LIDAR, qui lui permet d'analyser les objets dans son environnement.

Le programme va durer 2 ans, et chaque laboratoire recevra 250 000 dollars par an, ainsi que le soutien des techniciens de la NASA. L'optimisation du robot passera principalement par l'amélioration logicielle et le défi mettra en compétition virtuelle et physique les deux robots améliorés.


« Les progrès de la robotique, y compris la collaboration homme-robot, sont essentiels pour le développement des capacités requises pour notre voyage vers Mars. Nous sommes ravis de faire participer ces groupes de recherche universitaires aux avancées de la NASA » a déclaré Steve Jurczyk, en charge du Space Technology Mission Directorate de la NASA, basé à Washington.
Modifié le 19/11/2015 à 14h54
Commentaires