le vendredi 12 mai 2017

La maison intelligente ne coûtera plus une fortune

La domotique a la réputation, à juste titre, d'être un luxe. Si ces solutions sont effectivement chères aujourd'hui, cela pourrait bien changer d'ici cinq ou dix ans.

Synthetic Sensors : une multitude de capteurs sur 10x10 cm


Vous songiez à vous équiper pour rendre votre maison « intelligente » ? Sachez qu'une cuisinière « intelligente » vous coûtera aux alentours de 2 700 euros, un lave-vaisselle 1 500 euros, un micro-ondes 350 euros, un grille-pain 100 euros et un frigo « intelligent »"... 7 600 euros ! Face à de tels prix, on se demande s'il n'y a pas une solution plus économique. Et il y en a une qui se prépare effectivement. A l'université Carnegie Mellon, en Pennsylvanie, une équipe vient de développer Synthetic Sensors, un système de capteurs qui tiennent sur 10 centimètres carrés et desservent la pièce toute entière, avec tous les équipements qu'elle contient.


La carte avec ces capteurs s'insère dans une prise. On y trouve des capteurs de mouvements, de champ électromagnétique, de lumière et de couleur, de vibration, de pression atmosphérique, d'humidité et de température (ambiante aussi bien que celle d'un endroit précis, mesurable sans contact). La carte intègre également un transmetteur Wi-Fi, grâce auquel ces données parviennent jusqu'à l'ordinateur, où elles sont analysées.

Synthetic Sensors - Université Carnegie Mellon


Synthetic Sensors, le premier système de capteurs vraiment universel


Avez-vous laissé la cuisinière allumée en partant ? Le logiciel vous en avertira. Le grille-pain et le lave-vaisselle ont-ils terminé leur cycle ? Est-il venu le temps de changer de filtre à eau ? Ce système de capteurs peut aussi avoir une application dans l'entreprise. En captant le bruit du distributeur de serviettes en papier, le logiciel peut par exemple avertir la maintenance au moment où il en reste peu. Un problème de chaudière dans la chambre d'un client dans un hôtel peut être immédiatement détecté et le technicien envoyé avant même que le client ne s'aperçoive du dysfonctionnement. Et le détecteur de présence pourra être d'une aide précieuse pour les agents de sécurité.

Le plus important dans ce système est qu'il est parfaitement paramétrable. L'utilisateur peut lui-même apprendre au logiciel ce que signifient certains bruits et ce qu'il faut en faire. Autant dire que le champ de possibilités est ouvert.




Modifié le 12/05/2017 à 16h21
Commentaires