le vendredi 09 septembre 2016

Mettez vos données à l'abris d'un datacenter en louant un NAS Synology

Un NAS à domicile, c'est bien, dans un datacenter, c'est encore mieux ! (Parfois.) L'hébergeur Ikoula est le premier à louer des serveurs Synology à des tarifs abordables.

L'hébergeur Ikoula s'adresse essentiellement aux professionnels, mais il a lancé cet été une offre qui peut intéresser le grand public, d'autant qu'il propose en ce moment une offre promotionnelle alléchante. Il héberge effectivement des NAS Synology.

Ikoula complète sa gamme de serveurs dédiés du Synology DS115j, équipé d'un disque dur de 2 To. L'offre est facturée 19 euros/mois, mais jusqu'à mi-septembre, les frais d'installation de 23 euros sont offerts et les trois premiers mois sont facturés 9 euros/mois. Au-delà, l'hébergeur accorde une ristourne de 5, 10 ou 15 % pour respectivement 1, 2 ou 3 ans d'engagement, soit 18, 17 ou 16 euros/mois.

Synology DiskStation DS115j

Certes, ce n'est pas la solution la plus économique. Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive ou Apple iCloud proposent 1 To pour 7 à 10 euros/mois. Mais c'est un compromis intéressant entre des services de stockage en ligne conventionnels et un serveur Linux, tant en termes de tarifications que de possibilités.

Contrairement à Dropbox et consorts qui ne servent qu'à stocker des fichiers, un NAS offre bien plus de possibilités. Et contrairement à un serveur Linux, il est simple d'utilisation, à la portée du premier venu. Les produits de Synology en particulier doivent leur réputation à leur interface « DSM », imitant dans un navigateur internet celle d'un véritable système d'exploitation.

Certes, on peut acheter un DS115j et un disque dur de 2 To pour 180 euros, puis il ne coûte qu'une dizaine d'euros en électricité chaque année (à raison de 10 W, 24 h/24 et 365j/an). L'acquisition devient plus rentable dès une année.

À lire aussi : Synology DS115j : un NAS simple mais efficace à 90 euros

Mais l'hébergement hors site présente plusieurs avantages, auxquels chacun sera plus ou moins sensible :
  • un NAS fait du bruit et, à l'échelle d'un petit appartement, prend de la place
  • même avec un seul disque dur et donc sans redondance, vos données personnelles sont bien plus sécurisées dans un datacenter que dans une habitation (vol, incendie, inondation...)
  • chez ceux qui n'ont qu'une connexion ADSL (soit un maximum de 1 Mb/s en émission), un serveur dédié permet d'auto-héberger confortablement des photos et vidéos personnelles pour soi-même ou pour ses proches, et même un site internet ou des adresses email
  • un NAS permet de « dégoogliser internet », dans une démarche de décentralisation et d'émancipation de Google, Facebook, etc.
  • chez ceux qui bénéficient de la fibre (mais pas du coaxial de SFR, limité en émission), un NAS permet de sauvegarder ses ordinateurs et autres appareils
  • par le biais d'applications supplémentaires à installer, il peut enfin remplacer de nombreux autres services en ligne : serveur VPN (localisé en France en l'occurrence), streaming de musique et de films, synchronisation de fichiers, client BitTorrent 24/7, etc.
L'offre de Synology DS115j hébergé d'Ikoula est disponible dès à présent.

Synology DSM 6.0

À lire aussi :
ioSafe lance un nouveau NAS résistant aux incendies et aux inondations
Data Center : Google montre à quoi ressemblent ses entrailles
Au carrefour d'internet : les coulisses d'un nœud en images


Modifié le 09/09/2016 à 18h05
Commentaires