le jeudi 28 janvier 2016

Batterie domestique : Schneider moins cher que Tesla avec l'EcoBlade

Schneider Electric annonce l'EcoBlade, une batterie résidentielle permettant de réduire à la fois sa facture électrique et son empreinte carbone, en permettant par exemple de s'éclairer la nuit à l'énergie solaire.

Tesla a popularisé l'année dernière le principe de la batterie domestique avec l'annonce du Powerwall. Comme sur le secteur de l'automobile, le constructeur a bousculé un marché balbutiant. Un peu moins d'un an plus tard, plusieurs acteurs établis lui ont répondu avec des déclarations d'intention, mais aucune ne s'est encore concrétisée.

À une exception près : Schneider Electric, un acteur historique s'il en est, a présenté une solution prometteuse dans le cadre de la COP21. Noyée dans le tohu-bohu de la conférence sur le climat, l'annonce de l'EcoBlade est pourtant digne d'intérêt.

02

L'EcoBlade est « un système intelligent de stockage de l'énergie qui révolutionne la manière d'interagir avec le réseau, pour une électricité plus propre et moins chère, » précise le site internet. Concrètement, c'est une batterie au lithium-ion de grande capacité, destinée notamment à un usage résidentiel, qui permet de s'alimenter de nuit avec l'énergie produite de jour par des panneaux solaires, ou emmagasinée en heures creuses, et donc de tendre vers l'autosuffisance.

Jusque là, rien qui ne distingue toutefois cette nouvelle solution du Powerwall de Tesla.

L'élément différenciant, c'est que l'EcoBlade est la batterie domestique la plus économique du marché. Onduleur et installation compris, la solution de Schneider Electric reviendrait en effet à (un peu ?) « moins de 500 dollars par kWh ». Un coût significativement inférieur aux 700 dollars du Tesla Powerwall et à fortiori aux 800 dollars annoncés par de futurs concurrents.

Quoi qu'il en soit, l'EcoBlade se présente comme son nom l'indique sous la forme de lames de 2 ou 5 kWh et de moins de 25 kg chacune. Dans un contexte domestique, le fabricant compare une lame à un écran plat de 30 pouces. Évolutif, le produit profite de l'expérience de la marque dans le secteur des datacenters, marché auquel il se destine aussi. On peut ainsi installer des lames en série dans des racks, voire confectionner des conteneurs de plusieurs mégawatts heure. À grande échelle, stocker l'énergie permet dans une certaine mesure de lisser la production et de réduire l'impact écologique.

L'EcoBlade sera disponible courant 2016, sans plus de précision.

Schneider Electric EcoBlade Building Solution


Contenus relatifs
Modifié le 28/01/2016 à 08h23
Commentaires