le vendredi 31 octobre 2014

Aldebaran annonce la fin du support de son lapin connecté Karotz

9 ans après son arrivée sur le marché sous le nom de Nabaztag, le Karotz, lapin connecté de la firme Aldebaran, ne sera plus soutenu par ses créateurs à compter du 18 février 2015. Le service après-vente sera stoppé, de même que les serveurs.

C'est une page de l'histoire des objets connectés qui se tournera le 18 février prochain : le Karotz, célèbre lapin connecté aux oreilles qui bougent pour signaler des notifications, n'aura plus de serveurs pour se connecter et assurer sa connexion avec Internet et ses congénères. Bruno Maisonnier, le PDG d'Aldebaran, explique dans un mail envoyé aux utilisateurs les raisons de la fin de l'aventure : « Prés de 10 ans après son lancement, Karotz est confronté à une concurrence technologique forte : les objets connectés sont maintenant en 4G, mobiles, évolutifs et intelligents. Karotz et ses utilisateurs ont marqué l'histoire des objets connectés, ils en ont ouvert la voie. Nous sommes arrivés à la fin de cette belle histoire pour Karotz qui cède sa place à des produits plus adaptés à notre époque. »

Nabaztag

Un précurseur de l'Internet des objets


Initialement baptisé Nabaztag, le lapin connecté est, à la base, une création de l'entreprise Violet, fondée en 2003 par Olivier Mével, Mikael Salaun, Christophe Rebours et Rafi Haladjian. Le grand frère du Karotz a fait parler de lui en 2005, lors de son arrivée sur le marché : connecté au Wi-Fi de la maison, il était capable de lire les mails, les flux RSS, de lire les stream radiophoniques ou encore de communiquer avec d'autres Nabaztag. Son design épuré et arrondi ainsi que ses oreilles pouvant tourner à 360° ont séduit une communauté d'utilisateurs, qui effleuraient avec lui le potentiel des objets connectés.

Mais ça n'a pas suffi à garantir la pérennité de Violet sur le long terme : en juin 2009, l'entreprise est placée en redressement judiciaire, puis rachetée par Mindscape en octobre de la même année. En mai 2010 est annoncé Karotz, le renouveau de Nabaztag, qui sort finalement en avril 2011. Puis Mindscape s'est placé à son tour en liquidation judiciaire un mois plus tard. En octobre 2011, Aldebaran Robotics reprend finalement Karotz, lui accordant un sursis supplémentaire.

Karotz

Mais avec l'émergence des objets connectés en tous genres, le petit lapin blanc n'a pas su rebondir. Dans une foire aux questions mise en ligne suite à l'annonce de l'arrêt du support du produit, Aldebaran explique ne plus produire de Karotz depuis plusieurs années. « L'ensemble des stocks sont épuisés depuis presque 2 ans. L'activité des lapins diminuant fortement, moins de 10% sont en activités, nous avons décidé de ne plus maintenir les serveurs. Votre lapin sera toujours auprès de vous, mais sans activité. »

Concernant la possibilité de proposer une solution open source, qui permettrait aux possesseurs de Karotz de pouvoir toujours les utiliser, l'entreprise explique explorer toutes les possibilités, en ajoutant que « Sans investissement de notre part l'Open Source ne serait pas viable. » Mais assurer un avenir ouvert à Karotz ne semble pas vraiment être la priorité d'Adebaran : « Pour continuer de vous proposer des compagnons innovants et attachants, Aldebaran se recentre sur son cœur de métier : les robots humanoïdes  » conclut la firme. Le temps semble venu de dire au revoir à l'un des précurseurs du monde pas si petit des objets connectés.
Modifié le 03/11/2014 à 17h36
Commentaires