le jeudi 21 septembre 2017

Test Knack II : un jeu de plateforme old-school réussi sur PS4 ?

Après un premier opus assez décevant, l'exclusivité PS4 Knack a droit à une seconde chance, avec ce nouvel opus plus ambitieux. Cela le rend-il plus agréable pour autant ? Réponse...

Test Knack II

Un Knack II plus précis, plus pointu, plus affûté

A sa sortie, la PS4 avait eu droit à un line-up plutôt fourni, avec de grosses licences tierces, comme Battlefield ou Assassin's Creed, mais aussi des exclusivités maison comme Killzone ou encore le jeu de plateforme 100% inédit Knack. Un jeu qui n'a pas laissé un souvenir impérissable, la faute à une réalisation assez moyenne, mais surtout un gameplay très mal calibré, avec des angles de caméra et une difficulté d'un autre âge. Toujours est-il que la licence est visiblement bien vue chez Sony, puisque c'est à la surprise générale que le géant nippon annonçait il y a quelques mois le développement d'un second opus, désormais disponible en boutiques.

Ainsi, ce nouvel épisode nous permet de retrouver ce cher Knack, un petit personnage capable d'absorber différentes pièces pour faire évoluer à la fois sa taille, sa puissance et sa voix. Les habitués du premier opus ne seront pas dépaysés ici, et les néophytes découvriront un jeu de plateforme très old-school, avec une caméra figée, qui permet parfois de profiter d'angles de vues plutôt intéressants, mais qui peine aussi par moments à suivre clairement l'action. Knack II propose toujours son lot de cutscenes pour faire progresser une intrigue qui va mener le joueur sur des environnements très variés, afin de découvrir le pourquoi du comment de cette guerre entre les hommes et les gobelins.

Test Knack II


Heureusement, par rapport à son aîné, Knack II a clairement bénéficié d'un temps de développement supplémentaire, et cela se ressent tant au niveau visuel comme d'un point de vue gameplay. Graphiquement, l'ensemble n'est toujours pas à la hauteur des meilleures productions certes, mais on profite de quelques environnements plutôt détaillés, avec en prime une compatibilité HDR qui permet de faire ressortir les couleurs de manière très naturelle. A cela s'ajoute une excellente gestion des particules, et c'est toujours un plaisir que de voir Knack se débarrasser de milliers de petites pièces pour passer d'une taille dépassant les 2 mètres à un petit 75 cm.

A ce sujet, le gameplay nécessitera de jongler régulièrement entre les différentes formes de Knack, avec des phases de combat, mais aussi pas mal de plate-forme. On a également droit à de nombreuses séquences de réflexion, jamais trop complexes, mais le jeu vous proposera tout de même un indice lorsqu'il vous sentira en détresse. Sympa. Côté combats, Knack dispose là aussi d'un éventail de mouvement nettement plus étoffé, avec une difficulté toujours présente, mais moins punitive que dans le premier opus. On profite également de quelques séquences de QTE, mais ces dernières ne sont pas franchement inspirées, ni mémorables au final.

Test Knack II


Ainsi, malgré une logique appréhension au moment de démarrer le jeu, on se surprend à enchaîner les niveaux avec un peu de curiosité, et même un peu de plaisir parfois. Certes, l'ensemble n'est toujours pas exceptionnel, mais on parvient néanmoins à s'amuser à contrôler ce cher Knack, qui bénéficie d'un arbre de compétences pour améliorer ses capacités au fur et à mesure. Mieux encore, Knack II permet à deux joueurs d'évoluer en simultané, avec la possibilité d'entrer/sortir de la partie à tout moment. Une fonction qui permet notamment à un parent de jouer avec son enfant, ou à deux bambins de s'amuser ensemble, le tout en local bien sûr, à l'ancienne, sans la moindre connexion web.

Toutefois, si ce second épisode semble enthousiasmant (nettement plus que le premier épisode en tout cas), le jeu tombe rapidement dans certains travers, à commencer par quelques séquences de jeu assez longuettes, et surtout un character design vraiment trop simpliste, qui manque singulièrement de personnalité. La caméra semble également à la peine parfois, avec quelques changements bien trop brusques et quelques angles bien mal choisis... Certes, ceux qui ont connu les heures de gloire des PS2/Xbox/GameCube et de leurs innombrables jeux de plateforme (c'est notre cas), retrouveront peut-être un petit côté old school plutôt sympa, mais les autres auront un peu plus de mal à passer outre les défauts de ce Knack II, malgré quelques passages très réussis rappelons-le. Enfin, soulignons que le jeu bénéficie d'une durée de vie tout à fait honorable, avec une bonne dizaine d'heures pour voir le fin mot de l'histoire, et quelques heures en plus pour découvrir les très nombreux bonus cachés dans les différents niveaux.

Le verdict de Clubic


Nettement plus inspiré et fignolé que le premier opus, Knack II permet de profiter de quelques bons moments, à condition d'apprécier ce genre « plateforme old school ». Le système de combat est nettement plus réussi, moins punitif, avec en prime de vraies belles séquences de plateforme.

On regrette toutefois quelques pics de difficulté qui refroidiront forcément certains joueurs, une caméra assez pénible parfois, ainsi qu'un univers auquel on a bien du mal à accrocher finalement, la faute sans doute à un character design trop simpliste et peu inspiré. Un jeu somme toute correct pour qui apprécie le genre, et pour qui parviendra à passer outre ces quelques défauts, mais il parait tout de même assez peu probable que Sony décide de lancer un jour le développement d'un Knack III.
Modifié le 21/09/2017 à 14h18
Commentaires