le mardi 23 juin 2015

E3 2015 - Assassin's Creed s'invite dans le Londres du XIXe avec Syndicate

Assassin's Creed est la franchise la plus populaire signée Ubisoft, mais c'est aussi la plus risquée et après le semi-fiasco Unity, l'éditeur français se devait de corriger le tir sur Syndicate.

Qu'il s'agisse de la version PC ou des moutures PS4 / Xbox One, on ne peut pas dire qu'Assassin's Creed Unity laissera un excellent souvenir : bugs, plantages et vitesse d'animation inconstante ont été le lot de nombreux amateurs déçus par un jeu sorti avec précipitation. Vous vous en doutez, Ubisoft ne souhaite pas rééditer pareille mésaventure avec Syndicate et pour convaincre, l'éditeur avait même organisé des sessions de jeu dans certaines grandes villes. Des sessions proposant la démo E3 2015 que nous avons essayée.

Assassin's Creed Syndicate nous transporte donc dans le Londres du milieu du XIXe siècle. Ubisoft en profite pour tordre le coup aux polémiques machistes de juin 2014 : le nouvel Assassin nous permet d'incarner indifféremment un homme ou une femme. En l'occurrence, il s'agit des jumeaux Jacob ou Evie Frye que le joueur choisi d'incarner, mais, de manière assez paradoxale, la démo E3 2015 faisait l'impasse sur Evie et la caution féminine d'Ubisoft !

Pour la Reine !


Notre aventure débutait donc dans une taverne des bas-quartiers de la capitale britannique. Jacob et Evie discutent avec plusieurs de leurs acolytes des mesures à prendre pour lutter contre l'influence de Bloody Nara. Cette séquence est surtout pour Ubisoft un moyen d'introduire le concept de guerre des gangs qui doit servir de toile de fond à Assassin's Creed Syndicate.

03e8000008075082-photo-assassin-s-creed-syndicate.jpg

Notre aventure commence en 1868 et si l'Angleterre connaît une période de forte croissance, les fruits de cette croissance ne sont pas récoltés par tous. De nombreux habitants de Londres vivent dans une misère noire et beaucoup se tournent vers les gangs pour trouver une échappatoire à leur condition. La plupart de ces gangs sont toutefois sous la coupe des Templiers et c'est à cette domination discrète que les jumeaux Frye veulent mettre un terme.

Pour ce faire, il s'agit d'abord d'unir les différents gangs de la ville. Il semble que plusieurs moyens soient possibles pour parvenir à nos fins, mais dans l'exemple de la démo E3 2015, c'est la manière forte qui était employée. Jacob ne cherche pas à faire dans la finesse et pour renverser Bloody Nara, il faudra le défier dans un combat de rue qui n'est pas sans rappeler le Gangs of New York de Martin Scorsese.

Des fiacres façon autos-tamponneuses ?


Avant d'en arriver là, Jacob Frye doit retrouver la trace de Bloody Nara. Compte tenu du caractère très bref de notre démo, cette « enquête » se devait évidemment d'être simple, mais elle a malgré tout permis de mettre l'accent sur l'aspect monde ouvert de Londres. Un aspect très proche de ce que proposaient déjà les précédents opus de la franchise.

Logiquement, Ubisoft a reconduit le système d'escalade / descente avec un seul bouton pour simplifier l'exploration verticale de la ville, mais il est allé encore plus loin. Ainsi, les développeurs ont intégré une sorte de grappin qui permet de rejoindre beaucoup plus aisément les sommets des bâtiments et même de traverser les rues en utilisant cette corde à la manière d'une tyrolienne.

03e8000008075096-photo-assassin-s-creed-syndicate.jpg

Cet accessoire ne vient cependant pas seul et alors que le troisième opus avait introduit les combats en mer, nous avons ici droit à des déplacements en fiacre. Pour être tout à fait honnête, si l'idée est amusante, le « réalisme » de la chose risque de gêner plus d'un joueur : nous ne sommes pas contre quelques écarts avec la réalité, mais voir ces chevaux venir percuter directement d'autres attelages a quelque chose de bizarre.

Des combats plus délicats...


Le fiacre est l'occasion d'accélérer les déplacements bien sûr, mais aussi de participer à diverses épreuves - comme des courses - ou d'affronter des ennemis. Sur la fin de notre démo, Bloody Nara cherche effectivement à s'enfuir avec son attelage et il faut littéralement lui rentrer dedans pour l'arrêter. On enchaine alors avec quelques combats de rue qui sont d'ailleurs l'occasion de voir que les développeurs ont pris en compte certaines remarques.

Ubisoft Montréal a effectivement souhaité mettre un terme aux affrontements opposants le héros et cinq ou six adversaires. En principe dans Syndicate, il sera déjà très difficile de l'emporter sur trois ennemis d'un coup. De ce que nous avons pu en voir, ces derniers appréhendent beaucoup mieux nos attaques, n'hésitent pas à les contrer et attaquent surtout de concert plutôt que les uns après les autres.

Jacob Frye doit donc davantage jouer la carte de l'infiltration. Grâce à sa corde, il peut aisément passer au-dessus des adversaires pour leur tomber sur le coin de la figure au moment le plus inattendu. D'autres accessoires - tels qu'une canne-épée ou un poing américain - devraient quand même permettre de bastonner avec efficacité, mais ce sera sans doute pour un prochain aperçu. Assassin's Creed Syndicate doit sortir le 23 octobre sur PS4 / Xbox One et un peu plus tard sur PC.

Modifié le 13/02/2018 à 23h16
Commentaires