le vendredi 02 juin 2017

Netflix supprime Sense8 et se prend un tollé sur le net

Alors que la Saison 2 de Sense8, série originale Netflix créée par les sœurs Wachowski, est sortie le 5 mai 2017, le service de VOD a décidé, le 1er juin 2017, de l'annuler. Une décision que les fans ne comprennent pas, d'autant plus que Lana Watchowski, à la tête du projet, avait signé pour 5 saisons et que la saison 2 ne voit pas l'histoire se terminer.

Sur les réseaux sociaux, la mobilisation a été massive et immédiate avec le hashtag #BringBackSense8. Et les menaces de désabonnement se font légion.

L'annulation de Sense8 : une décision que les internautes ne comprennent pas


Sense8 a immédiatement rencontré un succès majeur dans la communauté LGBTQ et ses soutiens, puisqu'elle représente toutes les sexualités. Une volonté clairement politique de la part de Lana Wachowski et de sa sœur Lilly, elles-mêmes transgenres. Mais la série innove également dans le domaine de la science-fiction, où les créatrices de Matrix sont des Maîtresses.

La décision d'annuler la série a vivement été critiquée par les fans qui l'estampillent de "politique" et accusent Netflix d'attaquer directement le message de tolérance qu'elle représente à ses yeux : la sexualité des héros, dans Sense8, n'était pas un prétexte mais une simple facette des personnages. Or, la décision est tombée le 1er juin, début du mois des fiertés ("Pride Month"), qui est traditionnellement marqué par des événements pro-LGBT et les plus classiques "marches des fiertés".

Une pétition et des messages sur tous les réseaux sociaux


Très rapidement après la confirmation de l'annulation de la série, pressentie depuis quelques jours, une pétition a été mise en ligne sur Change.org. En moins de 10 heures, elle a recueilli plus de 150.000 signatures de la part de fans déçus, qui espèrent que Netflix reviendra sur sa décision. Le groupe, de son côté, n'a pas fait de commentaire officiel.

Sur Twitter, les menaces de résiliation d'abonnement ou ceux se multiplient, tout comme les messages critiquant la décision, certains étant parfois violents. Sur Facebook, les posts des pages officielles du service de VOD sont submergées de commentaires réclamant le retour de la série.













Modifié le 02/06/2017 à 11h17
Commentaires