le jeudi 25 mai 2017

D'où vient le nombre 42, la réponse à tout ?

42 : ce nombre iconique dans l'univers geek serait tout simplement la réponse à ... tout. C'est du moins ce qu'indique Douglas Adams dans son fameux libre Le Guide du voyageur galactique ! Mais si on connaît souvent cette réponse, on sait souvent moins pourquoi le nombre 42 a été choisi par l'auteur.

La grande question sur la vie, l'univers et le reste.


Pour comprendre d'où vient le nombre 42, il faut se pencher sur l'œuvre de science-fiction de Douglas Adams, Le Guide du voyageur galactique. Dans cette nouvelle qui est depuis devenue une véritable référence dans la culture geek, est créé un super ordinateur qui répond au nom de Pensées Profondes. Celui-ci a un but précis : trouver la réponse à "la grande question sur la vie, l'univers et le reste".

Puisque cette question est incroyablement compliquée, Pensées Profondes a mis plus de 7 millions d'années pour sortir enfin une réponse. Selon l'ordinateur, il s'agit du nombre 42.

Le nombre 42 choisi ... par hasard !


C'est en 1993 que Douglas Adams finit par répondre à ses fans sur le choix de ce nombre. « C'était une plaisanterie » commence-t-il. « Ce devait être un nombre, ordinaire et petit, et j'ai choisi celui-là. Les représentations binaires, la base treize, les moines tibétains sont des absurdités. Je me suis assis à mon bureau, j'ai regardé dans le jardin et j'ai pensé que le nombre 42 serait bien. Je l'ai écrit. Fin de l'histoire. »

Douglas Adams aurait donc choisi totalement par hasard le nombre 42 !

Le nombre 42 est partout !


Il n'empêche que les fans continuent de rechercher des motivations plus profondes à Douglas Adams. Pendant ce temps, le nombre 42 est devenu un running joke dans la culture geek ! C'est ainsi le titre d'un épisode de Doctor Who (dont la durée est ... 42 minutes !), un conseil sur World of Warcraft (« Quelle que soit la question, la réponse est 42 ») et c'est même le nom de l'école d'informatique créée par Xaviel Niel !
Modifié le 22/05/2017 à 13h53
Commentaires