le samedi 16 septembre 2017

C'est quoi l'intelligence artificielle ?

Souvent évoquée dans les œuvres de science-fiction visuelles ou manuscrites, l'intelligence artificielle est de plus en plus réelle au sein de notre monde. Mais qu'est-ce exactement que l'IA ? A quoi sert-elle ? Quel impact a-t-elle dans nos vies ?

Ce dossier abordera toutes ces questions que vous vous posez probablement sur ce qu'on appelle communément l'IA. Nous verrons aussi ce que nous réserve ce passionnant domaine dans les années à venir, ou plus simplement comment nous vivons aujourd'hui aux côtés de l'IA. Le futur, c'est maintenant !

Définition et histoire de l'intelligence artificielle


La première notion d'intelligence artificielle a été abordée en 1950 par le mathématicien Alan Turing. Ce dernier crée alors un test visant à déterminer si une machine peut être considérée comme « consciente ». Le test de Turing est toujours utilisé par les scientifiques de nos jours, mais sa pertinence est régulièrement remise en cause.

alan turing

© Jon Callas / Wikimedia Commons


Il faudra attendre 1956 pour obtenir une définition de l'IA proposée par Marvin Lee Minsky : « La construction de programmes informatiques qui s'adonnent à des tâches qui sont, pour l'instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau tels que : l'apprentissage perceptuel, l'organisation de la mémoire et le raisonnement critique. »

L'intelligence artificielle est un vaste domaine qui touche non seulement à l'informatique mais aussi aux mathématiques, à la neuroscience et même à la philosophie. L'IA fascine depuis plus d'un demi-siècle les scientifiques, mais aussi les romanciers et cinéastes. Des cyborgs tueurs de Terminator aux androïdes de Blade Runner en passant par HAL 9000 de 2001, l'Odyssée de l'espace, les humains semblent fascinés par la possibilité de répliquer leur comportement et communiquer avec des machines « pensantes ».

L'intelligence artificielle de nos jours


Deep learning, réseaux de neurones, assistants personnels... Ces termes entrés dans nos vies depuis quelques années ont tous trait à des facettes de l'intelligence artificielle. Les progrès scientifiques en la matière sont d'ailleurs époustouflants.

L'une des premières machines à démontrer ses talents face à l'homme est Deep Blue. Cet ordinateur bat en 1997 le champion mondial d'échecs, Garry Kasparov. Depuis, les défaites de l'humain face aux machines ne cessent de s'enchainer. La dernière en date est la victoire de l'IA AlphaGo de Google face au champion Lee Sedol lors d'une partie de Go, un jeu bien plus complexe que les échecs. L'IA Watson développée par IBM remporte même une émission de Jeopardy! aux USA. Un exploit qui démontre que l'intelligence artificielle a de beaux jours devant elle.

watson jepoardy

© Atomic Taco / Wikimedia Commons


Mais les machines intelligentes ne se cantonnent pas aux jeux de société, loin de là. L'intelligence artificielle est déjà en place dans de nombreux domaines de notre quotidien. Watson a par exemple été utilisé dans la finance et la médecine. L'IA intéresse aussi l'armée, qui cherche à l'utiliser pour ses drones et la gestion automatisée des armements. Les voitures autonomes font aussi de plus en plus parler d'elles.

À plus petite échelle, on peut citer les assistants personnels utilisés par nos smartphones comme Siri ou Google Assistant. Ces programmes qui ne cessent d'évoluer s'appuient sur l'apprentissage de nos habitudes afin de nous fournir des informations pertinentes selon le contexte. La sortie récente des enceintes connectées de type Google Home ou Amazon Echo (pour l'instant aux USA seulement) vont apporter dans un futur très proche toujours plus d'interactions entre les humains et leurs machines.

Un marché en pleine croissance


Avec un tel potentiel, l'intelligence artificielle est rapidement devenue un marché juteux. Les ingénieurs et développeurs spécialisés s'arrachent à coups de millions de dollars. De nombreuses start-ups spécialisées dans l'intelligence artificielle et ses diverses branches ont vu le jour cette dernière décennie.

La Silicon Valley est un lieu particulièrement prolifique pour ce marché. Les géants du web que sont Google, Apple, Facebook et Amazon (les fameux GAFA, parfois aussi appelés GAFAM avec l'ajout de Microsoft) se livrent une rude bataille afin de racheter la start-up innovante qui leur fera gagner un coup d'avance sur leurs adversaires. C'est une économie nouvelle qui a vu le jour avec la mise en œuvre des assistants vocaux et de la reconnaissance faciale, pour ne citer qu'eux. À titre d'exemple, ce ne sont pas moins de 600 milliards de dollars d'investissements qui auront été réalisés dans la Silicon Valley en 2013. Un chiffre impressionnant, qui devrait augmenter de 50% d'ici 2020.

google plex

© Ardo191 / Wikimedia Commons


Quel futur pour l'IA ?


Si l'intelligence artificielle est encore loin de la représentation que l'on s'en fait via les productions cinématographiques, elle va néanmoins évoluer rapidement dans les décennies à venir. On constate d'ailleurs que la communauté scientifique est divisée sur le chemin à suivre. Certains grands industriels et scientifiques comme Elon Musk, Bill Gates et Stephen Hawking s'inquiètent particulièrement des conséquences qu'auraient un manque de contrôle sur les intelligences artificielles : cyberguerre, piratage, robots tueurs, explosion du chômage... Des perspectives peu encourageantes.

Mais, comme toute forme de technologie, l'impact de l'IA dépend de ce que l'on en fait : elle apporte aussi avec elle des perspectives d'évolution positive pour l'Homme et la planète. Dans le domaine médical, par exemple, elle peut permettre de réaliser des diagnostics fiables en quelques secondes et sans nécessairement faire passer une batterie de tests douloureux ou inconfortables au patient.

cerveau


Mais qu'arrivera-t-il le jour où l'IA surpassera l'humanité dans tous les domaines ? Sonnera-t-elle le glas de l'espèce humaine ? Ou arrivera-t-on au début d'un nouvel âge d'or ? Nous en sommes encore loin, mais la réflexion commence déjà au sein de la communauté scientifique. Les plus grands ingénieurs du monde travaillent actuellement de concert afin de concevoir le futur de l'intelligence artificielle, mais aussi ses limitations. Ce n'est pas sans rappeler les lois de la robotique imaginées par le romancier Isaac Asimov, qui s'inquiétait avant l'heure (en 1942 !) de ce qu'il pourrait advenir d'une société où l'intelligence artificielle se démocratiserait.

Les gouvernements misent aussi fortement sur l'IA pour le futur. Ainsi le gouvernement Macron a-t-il décidé de poursuivre le projet #FranceIA initié par François Hollande, et qui consiste à préparer la stratégie de la France dans le domaine de l'intelligence artificielle pour les années à venir.

franceia


L'intelligence artificielle a donc de beaux jours devant elle. Qu'elle fascine ou qu'elle effraie, il semble bien que l'humanité ne puisse y échapper. Son futur et surtout le nôtre doit donc se préparer dès maintenant pour une collaboration pérenne entre hommes et machines.
Modifié le 15/09/2017 à 15h33
Commentaires