Espace membre :
flechePublicité

// iPod nano 7G : le test du mini baladeur Apple

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Mardi 11 Décembre 2012

Apple iPod nano (7G) : encore différent

Allongé noir ou blanc (premier nano), coloré (2G), puis presque carré avec de la vidéo (3G), allongé à nouveau (4G), adoptant un module photo (5G), puis carré sans clic-wheel ni vidéo (6G), l'iPod nano n'a pas cessé d'évoluer, en dents de scie. Comme si Apple sortait pour le nano ses propositions de design d'un chapeau. La septième génération ne déroge pas à la règle, avec un retour, encore, au format allongé et avec vidéo. Ceux qui avaient parié sur un nano assumant pleinement le concept de montre intelligente, touché du doigt par le 6G, en seront pour leurs frais !

IPod nano2
Apple Support Technical Specifications Google Chrome

Apple iPod nano 7G et les évolutions de nano


Présentation du baladeur


Le packaging incarne le premier domaine où l'image d'Apple commence à se construire. Les repères des habitués ne voleront pas en éclat à ce stade : on retrouve la boîte en plastique transparente, pour mettre le produit en avant, et du carton blanc partout. L'intérieur est toujours aussi épuré, avec une notice succincte (suggérant que l'appareil est simple à utiliser), le câble avec nouveau connecteur Lightning et la dernière génération d'écouteurs EarPods. Notez que notre modèle de test est estampillé « (Product) Red », un programme amenant ses affiliés à reverser une partie du prix d'achat au Fonds mondial de la lutte contre le SIDA en Afrique.

IPod nano inbox2
IPod nano packaging2
IPod nano packaging

Outre le baladeur, le packaging de l'iPod nano renferme la notice, le câble USB — Lightning et les écouteurs EarPods


IPod nano écran accueil2
En revanche, ce 7G rompt clairement avec la précédente génération d'iPod nano. Exit le format carré avec pince du 6G, une conception qui se prêtait parfaitement à un port sur bracelet, et entrouvrait ainsi une possible voie pour Apple vers le marché des montres intelligentes. Non, le nano revient sur un gabarit rectangulaire plus familier, mais pas banal pour autant. En effet, ce nano profite d'abord de dimensions extrêmement compactes : 76,5 x 39,6 x 5,4 mm pour 31 g ! Quand Apple évoque un baladeur « pas plus grand qu'une carte de crédit », c'est effectivement vrai (la surface du nano est 35 % plus petite).

iPod nano taille
IPod nano épaisseur

L'iPod nano est incroyablement petit ! Voyez par rapport à une carte de crédit ou en épaisseur par rapport à un iPhone 4


Aucun souci de robustesse puisque le boîtier du nano est de type unibody (d'un seul bloc) en aluminium, avec la finition habituelle d'Apple où rien ne dépasse. Rien sauf l'écran en verre qui se matérialise dans une fine surépaisseur, susceptible de se rayer rapidement. Par ailleurs, le rectangle de plastique blanc au dos du boîtier fait un peu tâche dans le décor. Mais c'est là qu'est située l'antenne Bluetooth 4.0, autre nouveauté de ce nano : l'unibody en aluminium c'est beau mais peu pratique pour laisser circuler les ondes; Apple rend ainsi son baladeur utilisable avec tous les périphériques audio Bluetooth, comme les petites enceintes portables.

iPod nano écran épaisseur
IPod nano dos

La surépaisseur que constitue la couche de l'écran et le rectangle de plastique blanc venant casser l'harmonie de l'unibody… pour la bonne cause !


L'autre spécificité de cet opus tient dans son écran, le plus grand qu'un nano n'ait jamais eu : un LCD de 2,5 pouces affichant 432 x 240 pixels. L'utilisateur bénéficie donc de la même résolution de 202 pixels par pouce que sur l'écran 2,2 pouces du nano 5G, mais dispose de 56 pixels supplémentaires dans la hauteur. Une tendance à l'élongation chez Apple ? Notez par ailleurs que ce septième nano est le premier à ne pas être décliné en plusieurs capacités : c'est 16 Go ou rien. Ce qui au demeurant s'avère plutôt confortable.

IPod nano écran
L'écran occupe près de 60 % de la face du baladeur. Il est assez sensible aux reflets


Finissons ce tour d'horizon du baladeur en mentionnant le bouton accueil, modèle réduit de ceux qu'on trouve sur les iPhone, la commande de volume située sur la tranche du nano, la touche de verrouillage sur le dessus et, tout en bas, la connectique. Une fiche jack 3,5 mm pour être précis et le fameux connecteur Lightning. Notez que dans le cas particulier du nano, l'usage d'un connecteur d'aussi petites dimensions constitue un véritable atout… au détriment certes de la compatibilité.

IPod nano bouton accueil
IPod nano bouton verrouillage
IPod nano connecteur3

Le bouton accueil, le bouton de verrouillage et la connectique


Interface, ergonomie, fonctionnalités


Cette génération de nano inaugure une nouvelle interface, à base d'icônes non plus carrées mais rondes. Un changement purement cosmétique parce que l'ergonomie iOS tactile multipoint demeure identique. Notez qu'en l'absence d'icône de retour au menu précédent (comme sur un iOS normal), on revient ici en arrière en faisant glisser un doigt sur l'écran de la gauche vers la droite (comme sur le simili iOS du nano 6G).

Le nano 7G répartit huit icônes sur deux écrans (six par écran au maximum), en laissant une totale liberté de réorganisation. Pas de dock, ni de barre des applications récemment ouvertes, l'OS est simplifié à l'essentiel. Le nano propose les applications suivantes : Musique, Vidéos, Fitness (application Nike + iPod réadaptée), Podcasts, Photos, Radio, Horloge et Réglages. Et comme sur l'iPod nano 6G, une icône Dictaphone apparaît dès lors qu'on branche un casque avec micro.

Image: 1/9 | Lancer le diaporama
 
 
 

L'écran principal contient six icônes

Le deuxième écran n'en héberge plus que deux...

Voici comment se compose le menu Musique, celui à priori qui sera le plus utilisé

L'écran suffisamment grand permet au nano d'afficher une liste assez confortable de pochettes d'albums

La fonction fitness a été adaptée au format nano

L'horloge, qui a été redessinée, donne accès à trois écrans : une horloge, le chronomètre et le minuteur.

L'icône réglages fait apparaître une liste là-aussi simplifiée de paramètres, dont en première place le Bluetooth

Le menu musique propose les options habituelles pour un nano. Avec toujours la fonction secouer et mélanger... et toujours pas d'égaliseur personnalisable.

Dans la section "Général", la nano propose entre autre les réglages de luminosité ainsi que des options d'accessibilité (inversion de l'affichage noir/blanc, son mono et VoiceOver).



Apple a doté son baladeur d'un accéléromètre, servant bien sûr à faire basculer l'écran en photo mais aussi à interpréter (ou tenter d'interpréter) vos mouvements pour faire fonctionner l'application fitness (pensez à effectuer un étalonnage). Mais rien de bien nouveau en matière d'usages : c'est un nano. Pour la lecture musicale, Apple a conservé le Mix Genius, mais également sa fonction « secouer et mélanger ». Toujours pas d'égaliseur personnalisable, on n'attend de toute façon plus Apple sur ce critère. La radio conserve son option appréciable du contrôle du direct, avec environ 15 minutes de mise en pause possible. La seule réelle nouveauté du 7G versus le 6G, c'est le retour de la vidéo. Avec l'intérêt discutable que la pratique peut avoir sur un écran de 2,5 pouces et avec une limitation de format aussi contraignante (H.264 ou MPEG-4 en 720 x 576 pixels à 30 im/s, audio AAC à 256 kbps)…

iPod nano 7G photo
iPod nano 7G radio
iPod nano 7G vidéo

Les fonctions Photos, Radio et Vidéos


Musique et performances


Le nano 7G sonne comme un baladeur Apple : avec un rendu propre et neutre. A fond de puissance, le baladeur délivre 94,9 dB sur notre morceau de test. C'est donc mieux que l'iPod nano 6G, qui bute à 91,2 dB, plus puissant également qu'un iPhone 4 (91,8 dB) et à peu près identique au dernier iPod touch (95 dB, test complet à venir) ou à l'iPhone 5 (95,9 dB). Un bon casque audio ne manquera ainsi pas de ressource pour sonner fort. Mais contrairement aux générations précédentes de nano, ce 7G n'en aura pas aussi cruel besoin. Car les écouteurs fournis en standard, des EarPods, sont tout à fait acceptables, ou tout du moins mieux que la moyenne (si tant est qu'ils tiennent correctement dans vos oreilles). Reste la question des formats, sur laquelle Apple affiche une constance à toute épreuve. Le nano gère MP3, AAC, Audible, Apple Lossless, AIFF et WAV. Mais pas de WMA, ni d'OGG ou de Flac.

iPod nano son


En dehors de l'autonomie un peu décevante (inférieure à ce qui était annoncé), les résultats des autres tests de performance sont bons (réactivité) voire très bons (taux de transfert).


Autonomie
21 heures 15 minutes seulement d'autonomie, alors qu'Apple annonce 30 h (puissance aux trois quarts) ;


Transfert
un taux de transfert musclé de 17,2 Mo/s via iTunes 11 (380 titres de 2,51 Go en 2 min 29 s ;


Temps
le baladeur démarre vite : 1,3 seconde au chronomètre quand on l'anime après l'avoir vraiment éteint (appui long). Sinon c'est instantané !



Conclusion


Apple a beau faire du yoyo avec le design de son baladeur miniature, un nano reste un nano. Boîtier ultra compact, son propre et plutôt puissant, ergonomie intuitive, bons taux de transfert (moyennant une synchronisation iTunes)… mais avec les limitations usuelles chez Apple, en termes de formats de fichiers, de compatibilité et d'ouverture du système. Par ailleurs, l'autonomie (21 h 15) est assez courte, le prix de 179 € pour 16 Go plutôt élevé (sur le site d'Apple). Maintenant, des baladeurs aussi petits avec 16 Go de capacité, ça ne court pas les rues, surtout avec cette finition. Le nano 7G, avec un écran plus grand, de la vidéo et du Bluetooth, fait mieux que le nano 6G. Sauf pour ceux qui souhaitent accrocher leur baladeur au poignet…

Les plus

  • Excellente finition / ultra compact
  • Assez puissant / EarPods corrects
  • Ecran tactile 2,5'' / 16 Go
  • Fonctions fitness, radio, vidéo...

Les moins

  • Utilité de la vidéo / formats reconnus
  • Pas de module photo / pas d'égaliseur
  • Autonomie moyenne
  • Prix toujours élevé

iPod Nano 7G

Apple

Bon

  • Audio
  • Ergonomie
  • Fonctionnalités
  • Autonomie


Vous aimerez aussi

Article du Mardi 11 Décembre 2012 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Jeux de simulation

FlightGear
Simulateur de vol gratuit et libre
Hunting Unlimited 2008
Jeu de chasse réaliste.
Celestia
Explorer l'espace en trois dimensions
80 in 1 Best Flash games
Retrouvez 80 Jeux Flash amusants dans un simple exécutable !
Kart N'Crazy
Clone de Mario Kart jouable sur Internet
18 Wheels of Steel - Across America
Devenez le meilleur routier de l'Amérique!
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité