Test Sonic Mania, un hommage 16 bits réussi ?

Le fan de la licence Sonic peut souffler, après des années d'errance, le petit hérisson bleu revient en forme sur nos consoles HD, avec un hommage 16 bits un peu trop appuyé diront certains, mais néanmoins réussi. Explications.

Test Sonic Mania

SEEEGAAAA


Rappelez-vous, début des années 90, la bataille fait rage dans les cours de récréation pour savoir qui de Mario ou de Sonic est le héros ultime. Un Sonic the Hedgehog qui a évidemment connu ses heures de gloire sur MegaDrive, avec un premier opus qui est parvenu à faire exploser la popularité de SEGA outre-Atlantique, grâce à sa nouvelle mascotte à la fois cool et rapide. Toutefois, après trois opus cultes sur MegaDrive, la saga s'est par la suite quelque peu enlisée, et hormis quelques exceptions, Sonic a très largement perdu de sa superbe aux yeux des fans de la première heure, qui pensaient (pour certains) ne jamais pouvoir retrouver un jour un « vrai » Sonic.

C'était sans compter sur la volonté de SEGA de célébrer comme il se doit les 25 ans de la franchise durant la Comic-Con 2016, avec l'annonce de Sonic Forces et Sonic Mania. Si le premier est attendu pour la fin d'année, et propose un mélange néo-rétro pas forcément très prometteur à nos yeux, le second se veut une ode au Sonic d'antan, avec un gameplay et un look similaires au Sonic de la MegaDrive. Un jeu qui est resté assez secret durant son développement, même si on savait que ce dernier reprendrait diverses zones déjà connues, en plus de zones inédites, avec un look très rétro, mais avec néanmoins, ce qu'il faut de nouveautés pour combler le fan.

Test Sonic Mania

Ainsi, Sonic Mania profite avant toute chose d'une introduction vidéo assez phénoménale, qui donne irrémédiablement envie de presser la touche Start, sans compter au démarrage le fameux « SEEEGAAA » d'origine. Un Sonic Mania qui propose divers modes de jeu, mais il faudra néanmoins terminer l'aventure pour déverrouiller les modes Contre-la-Montre et Compétition. Une aventure que l'on pourra jouer en dirigeant Sonic bien sûr, mais aussi Tails ou Knuckles. Le jeu permet aussi d'être accompagné par un héros dirigé par l'IA, ou bien d'évoluer totalement seul. Bien sûr, chaque personnage se pare de capacités spécifiques, pour permettre au joueur de visiter chaque recoin d'un niveau.

A ce sujet, Sonic Mania propose un total de 12 zones, chacune étant divisée en deux niveaux. Parmi ces dernières, on retrouve l'indispensable Green Hill Zone, niveau emblématique de Sonic premier du nom, mais aussi la Stardust Speedway de Sonic CD, ou encore la Flying Battery Zone. Les niveaux sont évidemment truffés de secrets et raccourcis en tous genres, et on parviendra parfois à découvrir un niveau bonus, dans lequel il s'agira de récupérer une émeraude du chaos, le but étant d'en collecter sept au total. Bien sûr, les célèbres rings de Sonic sont bel et bien de la partie, tout comme les boucliers élémentaires (eau, feu, électricité...) et les boss de fin de niveau.

Une déclaration d'amour à la saga Sonic


Techniquement, l'amoureux transi de Sonic version MegaDrive sera aux anges ici, avec un rendu très proche de ce que proposait la console 16 bits de SEGA, mais évidemment avec un affichage 16:9 qui s'adapte on ne peut mieux à nos Smart TV modernes. Pour conserver un petit côté rétro, le jeu permet dans les options d'activer différents filtres pour retrouver ces bonnes vieilles scanlines de la TV à tube de votre enfance. D'un point de vue visuel, mais aussi au niveau de son contenu, ce Sonic Mania est une évidente déclaration d'amour aux fans de la saga, le jeu ayant également été mis au point par de nombreux irréductibles de la licence. De cette manière, SEGA s'assure de proposer un jeu « moderne », avec son lot de nouveautés, mais qui se révèle par ailleurs très fidèle à l'oeuvre originale.

Test Sonic Mania

Ainsi, les adorateurs de la saga n'auront aucun mal à percevoir les nombreux clins d'oeil disséminés tout au long du jeu, mais ces derniers pourront également être un chouia déconcertés par des niveaux plutôt chargés en éléments et la possibilité d'accéder à certaines capacités alors inexistantes sur MegaDrive. Toutefois, on se laisse très vite happer par ces nouvelles aventures de Sonic, à tel point que, de notre côté, nous avons terminé le jeu en une seule session de jeu. Une progression qui n'est d'ailleurs entachée d'aucun écran de chargement, sans compter la transition impeccable entre les deux stages d'une même zone, qui empêche littéralement de lâcher la manette. Certes, on a pesté face à quelques niveaux un peu moins jouissifs que d'autres, mais globalement, le jeu procure un vrai plaisir, et certaines mécaniques de gameplay (que l'on ne dévoilera pas ici) sont tout simplement géniales. Côté sauvegardes, le jeu permet de créer jusqu'à huit parties au total.

Bref, vous l'aurez compris, si vous recherchez une expérience Sonic à l'ancienne, ce Sonic Mania devrait très largement répondre à vos attentes. On pourra toujours maugréer contre quelques menus défauts comme certains niveaux très chargés ou encore quelques zones moins inspirées, mais il serait dommage de ne retenir que ces quelques soucis, tant l'expérience globale est positive. Côté durée de vie, si nous sommes parvenus à bout de ce Sonic Mania en une seule session, cela nous a demandé environ quatre heures. Bien sûr, le but sera ici de refaire le jeu avec un autre personnage pour accéder à de nouvelles zones et de nouveaux pouvoirs, mais aussi de tenter de mettre la main sur les 7 Chaos Emerald. Une fois le jeu terminé, on débloque un mode Contre-la-Montre (avec leaderboards online) et un mode Compétition qui permet à deux joueurs de s'affronter sur un même niveau, en écran splitté.

Test Sonic Mania

Le verdict supersonique de Clubic


Vous l'aurez deviné, ce Sonic Mania nous a indiscutablement conquis, et c'est un vrai bonheur que de retrouver un opus à l'ancienne sur nos consoles actuelles. Malgré son côté « hommage », le jeu n'est pas une simple resucée de Sonic MegaDrive, mais une vraie déclaration d'amour aux fans, avec des niveaux connus (mais revisités), des niveaux inédits, des clins d'oeil appuyés à la saga, et quelques superbes trouvailles de gameplay. Certes, d'aucuns diront que les développeurs auraient pu inclure davantage d'effets pour booster le rendu visuel, mais le but était ici de proposer une expérience old school, et force est d'admettre que le résultat est à la hauteur de nos espérances. Un jeu que beaucoup s'amuseront à terminer d'une seule et même session, et qui rappellera sans doute quelques jolis souvenirs à tous les inconditionnels de la licence, notamment ceux qui se remémorent encore avec émotion leurs premiers pas hésitants sur Sonic MegaDrive, sur la petite TV 36 cm de la chambre ou la grosse TV du salon pour les plus chanceux.

Modifié le 31/08/2017 à 22h52
Commentaires