Test Hey! Pikmin 3DS : le premier Pikmin pour les nul(le)s ?

La saga Pikmin débarque pour la première fois sur Nintendo 3DS, avec ce Hey! Pikmin joliment repensé pour la console portable de Nintendo, mais qui aurait mérité un chouia plus de finition.

Pikmin

Le capitaine Olimar débarque sur Nintendo 3DS

En 2001, la Nintendo GameCube accueillait une toute nouvelle licence chapeautée par un certain Shigeru Miyamoto : Pikmin. Un jeu qui faisait la part belle à la stratégie, et qui demandait au joueur de gérer de petites créatures, les Pikmin donc, pour permettre au capitaine Olimar de rentrer chez lui. Après une suite toujours sur GameCube, la série Pikmin a connu un troisième épisode sur Nintendo Wii U. Avec Hey! Pikmin, Nintendo propose un opus 100% original, et évidemment totalement repensé pour convenir parfaitement au format nomade. Le style de jeu est donc assez différent ici, même si l'objectif reste encore et toujours le même : permettre à ce bon vieux capitaine Olimar de récolter suffisamment d'énergie pour lui permettre de regagner sa planète.

Un Hey! Pikmin qui s'appuie toujours autant sur cette nature luxuriante si chère à la saga, avec des petites créatures végétales qui vont ici obéir aux coups de stylet du joueur. En effet, côté gameplay, cet opus nécessite de diriger Olimar avec le stick analogique (ou la croix directionnelle) et de pointer l'écran tactile pour envoyer les Pikmin sur un ennemi, sur une plateforme ou encore sur un élément à récolter. Le jeu adopte une toute nouvelle vue en 2D, et joue plutôt habilement sur la verticalité, s'appuyant pour cela sur les deux écrans de la machine. Ainsi, même si l'ensemble du gameplay est situé sur l'écran du bas, il faudra apprendre à lever les yeux pour découvrir tous les secrets du jeu.

Test Pikmin 3DS

Ce Hey! Pikmin est évidemment jouable sur la nouvelle NEW 2DS XL, que nous avons testée tout récemment


Le jeu est découpé en plusieurs secteurs, lesquelles abritent bien sûr plusieurs niveaux. La difficulté va crescendo, et si les premiers niveaux font figure de promenade contemplative, il faudra non seulement savoir fouiller les zones dans les niveaux suivants, mais aussi éviter les pièges, les ennemis et toute autre forme de déconvenue qui pourrait empêcher le joueur d'atteindre le bout du niveau avec ses 20 Pikmin en pleine santé. Un opus au déroulement relativement lent, qui mise beaucoup sur l'observation, et un peu de logique. Pas de grosse difficulté à signaler ici, et il sera très rare de ne pas parvenir au bout du niveau.

La seule vraie difficulté consistera finalement à dénicher les 20 Pikmin et les emmener à bon port, mais aussi de récupérer les 2 ou 3 objets rares disséminés dans les niveaux. Des objets qui vont de la bague, au tube de dentifrice en passant par la montre et la brosse à dents électrique, mais aussi quelques jolis clins d'oeil à Nintendo, comme une cartouche NES Mario ou encore une cartouche de Zelda DX sur GameBoy. À noter que ces objets profitent toujours d'une description très décalée, et très drôle en règle générale.

Un manque de rythme et de challenge ?

Techniquement, le jeu est plutôt réussi dans l'ensemble, même si on note ça et là quelques étonnants ralentissements, y compris sur NEW 2DS XL/3DS. Le jeu est parfois entrecoupé de petites saynètes plutôt rigolotes, et le jeu s'amuse allègrement avec les notions de proportions pour proposer des niveaux assez inspirés dans l'ensemble. Bien sûr, on tombera sur différents types de Pikmin au fil des niveaux, que l'on prendra le soin de ramener jusque dans le parc Pikmin. Ici, on pourra demander à ses valeureux soldats fleuris d'aller récupérer du précieux Lumium dans diverses parcelles. Une bonne idée, même si cette dernière s'avère finalement assez mal exploitée malheureusement.

Pikmin


Côté durée de vie, ce Hey! Pikmin offre une petite quarantaine de niveaux qui se parcourent toujours dans la joie et la bonne humeur. Certains s'avèrent évidemment plus réussis que d'autres, mais il ne faut pas s'attendre ici à une quelconque forme de « palpitance ». Le rythme est très posé, trop sans doute pour certains, et le jeu n'offre pas un challenge ardu, si bien que ce sont davantage les néophytes et les non-férus de jeux vidéo qui s'amuseront vraiment ici, plutôt que le gamer pur et dur qui pourra manifester un certain ennui. Globalement, l'aventure se boucle en une dizaine d'heures environ, avec un peu de rab pour ceux qui voudront récupérer tous les Pikmin et tous les objets bonus. A noter que le jeu permet, avec certains Amiibo, d'accéder à des zones secrètes ou appeler davantage de Pikmin. Bref, une expérience plutôt plaisante et agréable, à défaut d'être réellement mémorable.

Test Pikmin 3DS

Le jeu regorge d'objets bonus à dénicher, dont des reliques Nintendo, comme cette cartouche NES de Super Mario Bros


Le verdict nature et découverte de Clubic


Avec Hey! Pikmin, Nintendo prend le risque de décontenancer un peu les habitués de la saga, avec un jeu au rythme très posé, et qui mise davantage sur la prudence et l'observation qu'une quelconque forme de stratégie. Le résultat est plutôt positif à nos yeux, avec un jeu très feel good comme le veut l'expression, une belle dose d'humour et quelques niveaux très réussis. Reste que le gamer sera indéniablement choqué par la simplicité de l'ensemble, le manque de challenge et le côté très convenu de certaines situations/mécaniques. On regrette également une technique qui aurait pu être un peu plus travaillée. Au final, on sent le jeu qui semble parfaitement destiné à faire le plaisir de tous ceux qui ne sont pas forcément accros au jeu vidéo, et qui recherchent une expérience à la fois ludique, simple, écolo, rigolote et sans prise de tête.

Modifié le 07/08/2017 à 11h10
Commentaires