Test ARMS : le Punch-Out nouvelle génération sur Nintendo Switch ?

Après Zelda et Mario Kart 8 Deluxe, c'est l'inédit ARMS qui joue des pieds et des mains (surtout) depuis quelques semaines pour convaincre le joueur Nintendo Switch. Aujourd'hui en version 2.0, le jeu vaut-il le détour ?

Test ARMS Nintendo Switch

Quid du jeu de « patates téléguidées »


En attendant Splatoon 2, qui sera disponible dans quelques jours, c'est un certain ARMS qui s'est chargé de démarrer l'été sur Nintendo Switch. Une franchise toute neuve, la première d'ailleurs pour Nintendo sur sa nouvelle console, qui se veut un jeu de combat à la fois suffisamment accessible pour plaire aux néophytes, et suffisamment profond et technique pour séduire également le joueur pro. Nintendo organise d'ailleurs des tournois sur ce même ARMS, histoire de démontrer à la face du monde la marge de progression de ce jeu en apparence très simple, voir même simpliste.

Test ARMS Nintendo Switch

Avant toute chose, ce ARMS permet bien sûr de tirer profit de toutes les possibilités de gameplay offertes par la Nintendo Switch. Ainsi, si Nintendo met (forcément) en avant le jeu à base de joy-con dans chaque main (le fameux « motion gaming »), il est tout à fait possible de jouer en mode nomade avec les joy-con de part et d'autre de la machine, mais aussi via le Joy-Con Grip, ou encore le Controller Pro. Concrètement, ARMS se veut un jeu de combat en arènes, avec une caméra située derrière les épaules du joueur, pour un rendu plutôt original. Les contrôles sont simples : deux boutons permettent de contrôler les bras de chaque combattant, une touche permet de sauter, une autre d'esquiver, sans oublier la garde bien sûr, et le déclenchement d'un coup spécial. Evidemment, le sticks analogique va permettre de déplacer son personnage, tandis qu'un clic sur ce même stick a pour effet de déclencher la garde.

L'une des particularités de ARMS, c'est évidemment le style de combat. Ici, chaque combattant peut personnaliser l'arme greffée à chacun de ses bras, pour profiter de diverses possibilités en combat. Des armes qui privilégient tantôt la vitesse, tantôt l'allonge, tantôt la puissance, et dont on peut d'ailleurs orienter l'attaque via le mouvement du joy-con, ou via le stick analogique si on joue à la manette. Très rudimentaire lors des premières parties, le gameplay de ARMS dévoile l'étendue de ses possibilités au fil des heures et des combats, et on se surprend souvent à découvrir une autre attaque/défense/esquive après des heures et des heures de jeu. Par exemple, si on privilégie la choppe lors des premières parties, on comprend rapidement que cette dernière doit être utilisée très judicieusement, car bien que dévastatrice pour l'adversaire, elle peut également très vite mettre en danger celui qui en abuse.

Test ARMS Nintendo Switch

Au total, ARMS propose d'incarner 11 combattants assez distincts, chacun bénéficiant au passage d'une capacité bien spécifique, en plus d'un trio d'armes à sélectionner au début de chaque combat. Il sera ensuite possible de déverrouiller de nouvelles armes au fil du jeu, mais il faudra pour celà se montrer assez patient, le jeu étant assez avare lorsqu'il s'agit de distribuer des pièces, et plutôt gourmand quand il s'agit de les échanger contre de nouvelles armes. Il faudra passer par un mini-jeu (plutôt sympa) permettant de déverrouiller une ou plusieurs nouvelles armes en fonction des prouesses réalisées dans le temps imparti.

Esthétiquement, on sent que Nintendo a parfaitement peaufiné sa nouvelle franchise avec un habillage global très propre, très dynamique, et des personnages hauts en couleurs. Le roster est également très varié, histoire de convenir au plus grand nombre. Sur le ring, le constat est là aussi plutôt flatteur, avec un bel affichage HD en 60 fps, des musiques punchy, des ralentis bien sentis et un dynamisme à toute épreuve. Le jeu, bien qu'accessible, peut rapidement s'avérer très technique, avec toujours une fluidité assez bluffante et un dynamisme omniprésent. Le gameplay permet de nombreuses variantes, avec en prime une jouabilité qui diffère du tout au tout en fonction du personnage et des armes choisis, mais aussi des différents stages.

Côté modes de jeu, on peut se lancer dans un Grand Prix (seul ou à deux), mais aussi lancer un combat en mode Versus (seul ou jusqu'à 4 joueurs), sans oublier les modes en ligne Non Classé et Classé, histoire de prendre quelques roustes monumentales, et recevoir en pleine tronche la marge de progression assez impressionnante du jeu. A noter qu'en dehors des combats simples et la possibilité de lutter en équipe, ARMS permet aussi de jouer au Volley ou au Basket. Il s'agira dans le premier de parvenir à chopper son adversaire pour le dunker ou le shooter à 3 points, tandis qu'on jonglera dans le second avec une bombe, qu'il faudra renvoyer dans le camp adverse, en respectant (un peu) les règles du Volley. Deux modes qui paraissent secondaires à première vue, mais qui s'avèrent plutôt bien fichus au final, et même très divertissants.

Test ARMS Nintendo Switch

Avec ARMS, on sent que Nintendo a souhaité redéfinir le genre « baston » à sa sauce, avec un gameplay qui demande à peine quelques secondes pour être compris, mais qui nécessitera de nombreuses heures (et d'innombrables défaites) pour être pleinement assimilé. L'autre grande force de ARMS, c'est cette capacité à convenir aussi bien à un duo père/enfant pour s'amuser sans prise de tête pendant quelques combats, que de servir de base à des tournois haletants entre joueurs de haut niveau, qui permettent de mettre en avant tout le potentiel du jeu. On apprécie également le suivi du jeu de la part de Nintendo, qui propose régulièrement des mises à jour visant à améliorer l'expérience bien sûr, mais qui propose également de nouveaux personnages et autres évènements. A ce sujet, on regrettera quand même des personnages qui manquent un peu de charme/d'inspiration.

Le verdict à ressorts de Clubic sur ARMS


Lors de sa première présentation, ARMS avait de quoi laisser plus d'un joueur circonspect... Pourtant, il suffit de quelques minutes de jeu pour apprécier son gameplay accessible, et profiter d'un jeu très dynamique et qui plus est très fun à plusieurs. Si certains s'en tiendront à ce côté accessible et casual, les joueurs les plus patients découvriront un jeu nettement plus profond qu'il n'y parait, avec des combats qui demandent une vraie dose de technique, de maîtrise, de timing et de précision. L'autre bonne nouvelle, c'est que ARMS propose certes beaucoup de contenus en ligne, mais il peut également être parfaitement apprécié en solo, avec en prime des options de multi en local. A cela s'ajoutent les multiples possibilités de gameplay inhérentes à la Nintendo Switch, et on tient là un concept plutôt original et accrocheur, qui convient aussi bien aux familles qu'aux joueurs acharnés, à condition d'accrocher au concept évidemment. Bref, on ne tient pas forcément là un hit intergénérationnel, mais force est d'admettre que cet ARMS est autrement plus séduisant, profond et travaillé que ce que l'on craignait lors de son annonce.

Modifié le 17/07/2017 à 15h46
Commentaires