le mardi 26 février 2013

Crysis 3 : le guide technique

logo crysis3
Si la série Crysis a toujours fait office de démonstration de force technologique, la version PC du deuxième épisode avait toutefois connu un petit retard à l'allumage, corrigé par l'apparition tardive de patchs. Une erreur qui semble avoir servi de leçon pour le studio Crytek, qui a mis d'emblée les petits plats -techniques- dans les grands pour Crysis 3.

Historiquement liée à Far Cry, lui-même dérivé d'une démo technique intitulée X-Isle Dinosaurs Island, la licence Crysis est à Crytek ce qu'Unreal a longtemps été pour Epic Games : une vitrine technologique destinée à promouvoir le moteur 3D vedette du studio. A tel point qu'aujourd'hui, la plupart des jeux ne font toujours pas aussi bien que le premier Crysis, sorti pourtant en 2007.

Crysis 3 Jungle Urbaine
L'île tropicale du premier Crysis a laissé la place à une jungle urbaine.


A vrai dire, même le second épisode de la série n'a pas vraiment su nous faire oublier le premier. Egalement disponible sur consoles et vraisemblablement freiné par le développement multiplateformes, Crysis 2 ne proposait pas vraiment de révolution graphique à sa sortie en mars 2011. Le jeu était beau, certes, mais pas forcément plus que d'autres. Et pour cause : il aura fallu attendre juin pour que sortent les salvateurs patch 1.9, mise à jour DirectX 11 et pack de textures HD. Avec trois mois d'attente à supporter et trois mises à jour à installer, il fallait vraiment être un stakhanoviste du jeu vidéo et de la carte graphique pour profiter du jeu dans les meilleures conditions. La plupart des joueurs sont tout simplement passés à côté du "vrai" Crysis 2.

Crysis 3
Tout comme le deuxième épisode, Crysis 3 se déroule dans un New-York en ruines.


Heureusement, l'histoire ne se répète pas pour Crysis 3. La dernière production de Crytek nous arrive directement dans une version au top de sa forme. D'ailleurs, cette fois-ci, c'est DirectX 9 qui n'est pas supporté et on a droit d'office à quatre niveaux de réglage (faible, standard, haut, extrême) qui, malgré leur renommage, correspondent peu ou prou aux quatre réglages de la version patchée de Crysis 2 (haut, très élevé, extrême, ultra). En plus de vérifier dans le détail l'effet de chaque option graphique, nous aborderons également dans ce dossier les commandes de console, qui permettent de pousser le jeu encore beaucoup, beaucoup plus loin. Une preuve supplémentaire, s'il en fallait une, que Crysis 3 est un nouveau mètre étalon apte à faire chauffer nos cartes graphiques pendant encore quelques années.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )