le lundi 24 juillet 2017

Pokémon Go : une fête géante tourne au cauchemar

C'était censé être un événement joyeux : à l'occasion du premier anniversaire du jeu Pokémon Go, des milliers de « dresseurs » ont répondu présents à l'invitation de Niantic, à Chicago. Mais une fois de plus, les serveurs n'ont pas su gérer le nombre record de connexions, la fête a donc tourné au cauchemar.

Pokémon Go : une fois de plus, les serveurs de Niantic ont cédé


Le samedi 22 juillet 2017, Niantic fêtait le premier anniversaire de Pokémon Go, le premier jeu en réalité augmentée à avoir réellement eu du succès. La journée, placée sous le slogan « Adventure together » (« Des aventures ensemble »), aurait dû ressembler à cela. C'était, du moins, ce qu'envisageait Niantic, la société qui a développé le jeu : des milliers de personnes partageant le même l'enthousiasme pour le jeu, physiquement rassemblées au même endroit (le Grant Park à Chicago). Des Pokémon très rares et tout aussi puissants, dévoilés pour la première fois, devaient être de la partie. Pour les adeptes du jeu ne pouvant pas se rendre sur place, des « fenêtres challenge » étaient prévues pour jouer à distance. S'ils parvenaient à capturer suffisamment de Pokémon, un Pokémon Légendaire devait faire son apparition à Chicago. Si, à leur tour, les joueurs présents sur place réussissaient à le vaincre, il devait commencer à apparaître un peut partout dans le monde lors de « Raid Battles ».

Mais ça, c'était le projet. En réalité, l'afflux de joueurs était tel que les serveurs de Pokémon Go n'ont pas supporté la charge. Pendant l'événement, il était tout simplement impossible de rencontrer des Pokémon sur son chemin, sans parler d'en capturer. Et une fois monté sur scène, John Hanke, le PDG de Niantic, a été hué par la foule. Face à un tel embarras, les organisateurs ont promis de rembourser l'intégralité des droits d'entrée (10 dollars par personne), et d'offrir 100 dollars de Pokécoins (la monnaie interne de Pokémon Go) à chaque participant.

Pokémon Go


Pokémon Go : un premier anniversaire qui ne présage rien de bon


Selon l'aveu de plusieurs personnes racontant leur journée au Grant Park sur YouTube, l'événement a été un désastre non seulement à cause de ces défaillances techniques, mais aussi en raison de files très longues à l'entrée. L'événement, qui devait se pérenniser mais aussi servir de passerelle entre le jeu collectif et le jeu en individuel, a donc été un échec. A l'heure actuelle, on ne sait pas si Niantic organisera ou non d'autres événements de ce type. Quelle que soit la décision que prendra la société, elle aura le plus grand mal à effacer ce mauvais souvenir.

N'oublions pas que Pokémon Go est surtout un jeu dont on se lasse vite. Selon la société d'analyse publicitaire comScore, au 1er janvier 2017, le jeu avait perdu 84 % de ses adeptes, avec seulement 5 millions de « dresseurs » encore actifs. Par ailleurs, la moitié des personnes ayant téléchargé le jeu au moment de sa sortie ne s'y connectaient plus deux mois plus tard.

Voir aussi
Modifié le 24/07/2017 à 16h08
Commentaires