le mardi 18 juillet 2017

L’Ataribox se dévoile un peu plus mais reste un mystère

La vague des consoles rétro initiée par la NES Classic Mini de Nintendo qui s'est rapidement retrouvée en rupture de stock et qui est vendue sur les marchés parallèles à plusieurs fois le prix original, a donné des idées à d'autres constructeurs. Si Nintendo continue sur sa lancée avec la SNES Mini attendue pour la fin de l'année 2017, Atari en a profité pour se lancer aussi sur le créneau.

Annoncée à l'E3 2017 de Los Angeles, l'Ataribox n'est pour l'instant qu'un produit fantomatique : on n'en avait alors vu qu'une petite vidéo de quelques secondes postée sur YouTube. Le 17 juillet 2017 Atari a continué son teasing.


Des premières photos de l'Ataribox envoyées aux fans


Dans un email envoyé aux fans d'Atari, l'entreprise dévoile un peu plus cette console qui signera son grand retour sur le marché des jeux vidéo même si elle se limite au marché du rétrogaming. On a ainsi droit aux premières photos de cette console qui ne manquera pas de rappeler de bons souvenirs aux générations X et Y. Pour rappel, l'Atari 2600, probablement la plus connue des consoles Atari, a été produite entre 1977 et 1992.

Sur ces photos, Atari confirme le design particulier, entre le « rétro » et le « futuriste ». Contrairement à la NES Mini, par exemple, Atari n'a pas repris le design de l'Atari 2600 ou d'une de ses autres consoles. Et l'entreprise confirme également que le panneau frontal sera disponible en deux versions : verre ou bois.

Ataribox 1


Aucune caractéristique technique de l'Ataribox n'a été dévoilée


A part quelques images, la newsletter envoyée aux fans n'apporte pas de grosses nouveautés. Atari précise que l'Ataribox sera en mesure de faire tourner des jeux classiques comme des jeux actuels et que les caractéristiques techniques sont « modernes ». Mais aucun détail n'a été donné.

Ataribox 2


La photo de l'arrière de la console permet toutefois de découvrir 4 ports USB, une sortie HDMI, un emplacement pour une carte SD et, plus étonnant, un port Ethernet. De quoi, peut-être, laisser penser qu'Atari a préparé une console capable de faire tourner des jeux téléchargés sur des plateformes comme Steam. Des jeux Atari, peut-être, mais pourquoi pas également des jeux indépendants ne nécessitant pas de matériel puissant ?



Modifié le 18/07/2017 à 12h46
Commentaires